Étudiant

L’ouvreuse : un webzine engagé à destination des étudiants

Née il y a bientôt un an, l’association L’ouvreuse édite un webzine du même nom qui traite de nombreuses thématiques. De la critique littéraire, audiovisuelle et artistique au traitement de l’actualité et de problématiques sociétales, ce magazine constitue un lieu d’expression fidèle aux valeurs de ses membres.

Un projet inclusif

Étudiantes en double licence droit-histoire durant laquelle elles se sont rencontrées, Léonie, Lou et Anna donnent naissance à l’ouvreuse magazine en janvier 2021. Après avoir activement participé à l’écriture d’un autre média étudiant au sein de l’université, les trois amies décident de créer leur propre média. Pour le choix du nom de l’association, Léonie, présidente de l’association explique son origine “On voulait un nom féminin, qui fasse référence à la culture et qui soit inclusif avec une référence à l’ouverture aux autres, l’ouverture d’esprit. Et puis L’ouvreuse, c’est aussi une manière de dire qu’on ouvre notre gueule, autrement dit, qu’on s’exprime librement.

Comment fonctionne l’association et son webzine ?

Léonie, Lou et Anna remplissent chacune un rôle précis au sein de l’association. Comme indiqué précédemment, Léonie en est la présidente. Elle s’occupe particulièrement de l’alimentation et du développement du site internet. Lou, quant à elle, occupe la fonction de secrétaire général et de chargée de communication.Ainsi, elle publie régulièrement du contenu sur les réseaux sociaux de l’association. Enfin, Anna est la trésorière et la rédactrice en chef. L’ouvreuse compte aujourd’hui 24 rédacteurs et illustrateurs portant à 27 le nombre de membres. Anna est en charge de ces membres et veille à ce que chacun envoie au moins un article par mois afin d’alimenter le site internet. Au total, deux articles sont publiés chaque semaine sur la plateforme.

Quel est l’objectif de l’association ?

Ce webzine regroupe les principales thématiques relatives au journalisme avec 3 catégories : Société, Culture et Rencontre. À travers le traitement de l’actualité et la critique artistique, il est important pour les trois fondatrices que les membres se sentent légitimes d’avoir le droit à la parole sur n’importe quel sujet. L’ouvreuse constitue alors la plateforme la plus adaptée pour que chacune et chacun puissent s’exprimer et traiter des sujets plus ou moins engagés. Léonie, Lou et Anna y voient aussi un moyen de s’épanouir intellectuellement dans d’autres domaines que celui de leurs études. Lou évoque le sentiment de liberté qu’elle ressent dans cette activité : “Le fait que ce soit un magazine étudiant fait que l’on se sent plus légitimes de s’exprimer. Il n’y a pas d’institution qui va surveiller ce que l’on écrit. Et quand nous avons quelque chose à dire, nous ne ressentons aucune gêne d’en parler, car personne ne nous dira de nous taire.

Depuis sa création, l’association évolue et ne cesse de proposer de nouveaux sujets à ses lecteurs. En effet, plusieurs projets verront le jour avec l’association Sorb’Out, pour offrir un lieu de parole à la communauté LGBT, ou encore avec l’association une Couverture pour l’Hiver en prenant part à des maraudes et assurer une couverture éditoriale.

L’Ouvreuse recrute !

L'association est toujours à la recherche de nouveaux rédacteurs et illustrateurs. Pour devenir membre de l’association en tant que l’un ou l’autre, il suffit d’adresser une demande par courriel ou sur les réseaux sociaux de l'association. Une cotisation de 10 euros servant à financer le site internet ainsi que l’assurance pour l’année sera ensuite demandée au membre entrant.

► Pour contacter L’ouvreuse Magazine, il est possible d’écrire à l'adresse courriel louvreusemagazine@yahoo.com ou directement sur les réseaux sociaux : Facebook et Instagram

Actualités liées