M. Jérôme Valluy

Maître de conférences (Sciences de l'information et de la communication)

Recherche

Thèmes de recherche

  • Professeur de sociologie politique de l'action publique à l'Université Paris 1 - Chercheur en sociologie du numérique au laboratoire COSTECH de l'Université Technologique de Compiègne


SOCIOLOGIE

Action publique, environnement, travail, migrations, éducation, numérique

Trois thèmes de spécialisation en recherche et en enseignement se sont succédés, à une décennie environ d’intervalle, avec des cadres ou objets communs de recherche et d’enseignement : ● thème n°1, « Environnement industriel » (1990-2000) ; ● thème n°2, « Asile et migrations » (2001-2010) ; ● thème n°3, « Numérique universitaire » (2011-2014…). Pour les trois thèmes la sociologie constitue le cadre d’ensemble du travail de recherche et d’enseignement. L’action publique, associant politiques publiques et mobilisations sociales, forme un objet commun aux deux premiers thèmes de recherche. Pour les deux derniers, les transformations numériques forment un objet commun et une modification partielle du cadre de la recherche sociologique elle-même.




THEME n°3 : « NUMERIQUE UNIVERSITAIRE » (2011-2014…)

Sociologie du travail et de l’éducation dans l’étude des pratiques, supports et écritures numériques des métiers de l’enseignement supérieur et de la recherche

Ce thème constitue un prolongement de l’expérience acquise depuis 2003 dans le développement du réseau scientifique Terra (http://www.reseau-terra.eu) conçu dans et pour cette nouvelle ère numérique du travail universitaire. Le travail de recherche, d’animation de réseau et d’édition numérique en libre accès faisait apparaître des transformations profondes du processus « recherche & enseignement » (bases de données informatisées, collaborations professionnelles en ligne, édition en numérique homothétique, augmenté ou développé, insertion du numérique dans la pédagogie, valorisations des publications sur Internet…) qui nécessitent des recherches spécifiques. Les deux transitions précédentes, en 1991 et en 2001, vers des domaines nouveaux de spécialisation thématique, m’ont apporté plusieurs enseignements : 1) le changement de domaine est une façon efficace d’entretenir et d’intensifier la passion de la recherche ; 2) l’articulation entre le cadre de travail (laboratoires, réseaux, programmes…) et le domaine d’étude est un facteur essentiel de réussite ; 3) la transition peut être accélérée en bénéficiant d’un environnement adéquat (=> laboratoire Costech-UTC / 2011) et en préservant des lignes de développement des compétences (sociologie, action publique, observation participante, recherche & enseignement, numérique collaboratif…). L’exploration de ce domaine thématique n’en est qu’à ses débuts, amorcé il y a trois ans, par un travail sur mon projet de recherche à long terme et des échanges à ce sujet au sein du Costech-UTC, notamment dans son groupe de recherche EPIN (« Etude des Pratiques et Interactions Numériques »). Il nécessita un bilan de mes ressources (expériences antérieures, observations empiriques, données bibliographiques) déjà acquises ou accessibles : http://www.utc.fr/costech/v2/_upload/fichiers/publications/valluy_epin_3-4nov2011.ppt A la croisée de ce bilan et d’un état des recherches existantes (en sociologie du numérique pédagogique et scientifique), le projet s’est orienté vers une sociologie des pratiques, supports et écritures numériques dans les métiers de l’enseignement supérieur et de la recherche, notamment dans trois dimensions structurantes et interdépendantes du « numérique universitaire » (pédagogique, scientifique, administrative). Mes recherches (2012/2013) ont d’abord porté sur la première (TICE, « pédagogie numérique », « MOOC », formations au numérique… ; cf. http://dms.revues.org/362) puis sur la seconde (numérique pour la recherche, séminaire de recherche hybride, numérique disciplinaire, édition numérique…cf. : http://www.iri.centrepompidou.fr/evenement/entretiens-du-nouveau-monde-industriel-2014-atelier-preparatoire/). En septembre 2013, le lancement du réseau Numer-Univ (http://www.reseau-terra.eu/rubrique285.html), informé par l’expérience du réseau scientifique TERRA et mes premières recherches sur le numérique universitaire, vise à faire converger (via son comité scientifique, ses listes de diffusion, son séminaire de recherche « Fichet-Heynlin »…) les compétences de multiples disciplines en privilégiant certains choix d’agenda et d’orientation : 1) réaliser des recherches sur les trois dimensions structurantes du numérique universitaire (pédagogie, recherche, gouvernance) et leurs interdépendances ; 2) découvrir les « numériques disciplinaires » en étudiant les spécificités (données, outils et réflexivités) et différenciations numériques des disciplines scientifiques & pédagogiques ; 3) favoriser le pluralisme intellectuel dans ce domaine par la (re)connaissance de la diversité des points de vue et systèmes de convictions sur le numérique universitaire ; 4) favoriser l’examen critique des nouvelles technologies, de leurs usages sociaux et de leurs effets dans la société, à distance du climat d’opinion, notamment médiatique, souvent enthousiaste, de cette première époque de l’ère Internet marquée par l’émerveillement face aux nouvelles technologies. A la croisée de ces quatre axe de travail collectif, mes recherches se focalisent depuis le printemps 2014 sur l’enjeu de l’édition numérique qui me semble devenir central en raison de l’évolution (sociétale, politique, militante…) en faveur de l’« accès ouvert » ou « libre accès » aux enseignements (phénomène des « MOOC ») et aux publications (revues et livres en accès ouvert). Cette phénomène repose la question des libertés intellectuelles (d’accès aux savoirs, de penser, d’expression…) : vont-elles automatiquement de paire avec l’accès ouvert aux publications ? Les expériences historiques d'accès ouvert aux publications de propagande démontrent le contraire, tant pour les auteurs que pour les lecteurs. Mais l'Internet repose la question autrement : d'un côté l'océan des autoéditions numériques en accès ouvert, individuelles et collectives, relativisent voire noient l'audience des publications scientifiques et la force de la parole pédagogique ; de l'autre côté, des monopoles et oligopoles éditoriaux, marchands ou étatiques, émergent en concentrant les pouvoirs de sélection et de diffusion des savoirs, tout en subordonnant leur exercice à des finalités commerciales ou politiques. Le citoyen, lecteur sur Internet, dispose-t-il dans ce monde de la liberté de penser qui nécessite d'identifier les connaissances pertinentes pour cela ? Les auteurs, chercheurs, pédagogues ou créateurs, conservent-il leur liberté d'expression face à une alternative réduite entre noyade numérique dans l’océan du web 2.0 et captation monolistique ou oligopolistique des publications par des consortiums privés ou publics ? Le vis à vis entre une masse d'expressions individuelles et la concentration d'expressions dominantes n'est pas nouveau historiquement mais ce renouvelle aujourd'hui avec l'une des contreparties de l'apparition d'Internet : l'effondrement des ventes de l'édition des sciences humaines sur papier et, avec lui, la disparition du très grand nombre de petites maisons d'édition, indépendantes, construites chacune sur un projet tant intellectuel que commercial ou militant. Or ce marché éditorial a permis, depuis plus d'un siècle, d'assurer un relatif pluralisme intellectuel : la multiplication des petites maisons d'édition offrant des débouchés à des pensées diverses, mêmes minoritaires, émergentes, décalées, novatrices, essentielles aux progrès de la recherche... et à la liberté d'accès des lecteurs à toutes les connaissances et pensées disponibles. Comment, à l'ère du numérique, retrouver ce pluralisme intellectuel lié à un certain état d'un marché éditorial en voie d'extinction, laissant ressurgir le vis à vis entre océan des expressions directes et leviathan des hégémonies intellectuelles ? C’est à partir de cette problématique que se développe le projet d’un fédération éditoriale pour l’Indépendance et le Développement des Editions en Accès Libre (IDEAL) qui nécessite des recherches en sociologie du travail de recherche et de création en arts, lettres et sciences humaines à l’ère de l’Internet (« Humanités numériques » et « numérique disciplinaire »), sur les modèles économiques émergents dans l’édition numérique en accès ouvert (financements participatifs et hybrides) et sur les étapes d’élaboration et production des « ouvrages numériques développés en accès libre », systématiquement constitué de liens hypertextes, enrichi d'images, sons et vidéos, produits ou importés du web en libre accès, incluant les outils de visualisation de données (timelines, automates lexicographiques, cartographies numériques dynamiques...), articulé aux réseaux sociaux (par fils RSS, fils Twitter, comptes spécifiques sur plateformes dédiées...), interactif (par des wiki, forums...) et évolutif (révisions fréquentes par l'auteur en fonction des interactions et actualisations).




THEME n°2 : « ASILE ET MIGRATIONS » (2001-2010)

Sociologie de l’action publique (politiques publiques, mobilisations sociales, travail juridictionnel, travail social) relative au droit d’asile et aux migrations entre l’Europe et l’Afrique.

Cette période de recherche s’ouvra avec l’opportunité d’accéder à un terrain privilégié d’observation : en février 2001, je fus recruté par le Haut Commissariat aux Réfugiés de l’ONU pour le représenter comme juge à la Cour Nationale du Droit d’Asile (CNDA, ex-CRR) à raison d’une séance de jugement (± 20 dossiers de demande d’asile) par semaine, en parallèle à mes autres activités universitaires. A cette « observation participante » (fév. 2001 - juillet 2004), j’ajoutais une étude bibliographique en 2002, une recherche sur les réseaux associatifs en 2003, sur les institutions et politiques européennes en 2004 et sur la mise en œuvre ces politiques européennes au Maroc de 2005 à 2007. Cette recherche a été conduite dans la perspective d’une Habilitation à Diriger les Recherches (HDR) soutenue à l’Université de Strasbourg en mai 2008 (http://www.reseau-terra.eu/article794.html). Dans une discipline où l’HDR ne connaît pas de cadrage précis, j’ai fait le choix de refaire une recherche de type doctoral qui constitue le volume 2 du dossier d’habilitation – publié en ligne et en livre papier : « Rejet des exilés – Le grande retournement du droit de l’asile » (janvier 1999) – tout en y ajoutant un volume 1 de réflexion comparative sur les méthodes utilisées en première et deuxième période de recherche : l’observation externe par entretiens semi directifs et l’observation participante par engagement fonctionnel. Le volume 3 réunit une sélection d’articles. J’ai bénéficié d’un rattachement au Centre de Recherches Politiques de la Sorbonne (CRPS, Paris 1), fusionné en 2009 avec le Centre de Sociologie Européenne (CSE, EHESS) dans le nouveau Centre Européen de Sociologie et de Science Politique (CESSP, Paris 1). J’ai bénéficié aussi des échanges au Centre d’Etudes Africaines de l’EHESS où je reste chercheur associé. En mai 2003, j’ai créé le réseau scientifique de recherche et de publication TERRA (Travaux, Etudes, Recherches sur les Réfugiés et l’Asile : http://www.reseau-terra.eu) qui forme depuis lors mon espace principal de travail scientifique. Outre sa fonction de laboratoire thématique associant de multiples programmes de recherche (« axes internes » sans financements et « programmes externes » avec financements publics ou privés), le réseau, dirigé par une équipe de vingt-huit collègues, selon un charte de fonctionnement très précise (http://www.reseau-terra.eu/article869.html) expérimente de nouvelles pratiques professionnelles liées aux technologies et à l’écriture numérique : outre une Collection TERRA, classique, de livres papier (12 ouvrages en sept ans) et la publication de la Revue Asylon(s), revue à comité de relecture exclusivement en ligne (12 numéros en huit ans), le réseau a développé des formats spécifiques à l’Internet : le Recueil Alexandries, forme innovante de publications scientifiques, en ligne et à tout moment, classées par catégories de textes (10 collections) ; la liste de diffusion mutualisée [TERRA-Quotidien] (2500 abonnés en « opt-in », spécialistes du domaine) à la régulation collective et précise (thèmes, formats, sources…) pour produire un média-Internet de qualité ; l’Encyclopédie TERRA, destinée à produire une encyclopédie thématique interactive et évolutive inspirée de l’expérience Wikipedia mais qui en corrigerait certains défauts, particulièrement visibles dans les sciences humaines ; enfin une liste de diffusion à grande audience [TERRA-Mensuel] (105 270 destinataires en « opt-out », gérée par une société commerciale de statut coopératif) auprès des chercheurs et enseignants-chercheurs de sciences humaines et sociales, des journalistes de la presse nationale et internationale, et aussi de réseaux de spécialistes du domaine de Terra. Le point de départ de mes recherches fut la question suivante : comment le taux de rejet des demandes d’asile est-il passé en cinquante ans d’environ 15% dans les années 1960 à environ 95% aujourd’hui ? L’étude associe plusieurs approches de sciences humaines : l’étude philosophique des idées contemporaines relatives au droit d’asile ; la sociologie du droit et des institutions notamment à la Cour Nationale du Droit d’Asile ; l’histoire en ce qui concerne la remontée des nationalismes dans les systèmes politiques européens ; la sociologie du travail associatif dans les centres d’accueil de demandeurs d’asile ; l’analyse des politiques européennes de l’asile et des migrations dans les relations Europe - Afrique ; la sociologie des organisations pour l’étude du Haut Commissariat aux Réfugiés. Les résultats de la recherche conduisent à écarter certaines interprétations de sens commun tendant à expliquer l’évolution des taux de rejet par l’envahissement migratoire, la crise économique et la xénophobie populaire. Ils permettent de le rapporter, pour son impulsion première, aux effets méconnus de la décolonisation sur les cultures métropolitaines et pour son amplification ultérieure à un enchaînement d’évènements cumulatifs (décolonisation des années 1960, crise économique des années 1970, mutations électorales des années 1980, intégration européenne des années 1990, tournant sécuritaire des années 2000,…) à travers lesquels les structures étatiques et technocratiques occidentales, mais surtout européennes, ont coproduit et réactivé dans la culture politique des sociétés civiles européennes une image de l’étranger conçu comme problème, risque ou menace. Après deux années de valorisation des recherches passées et de réflexion sur l’avenir, j’ai décidé d’amorcer en 2011 une nouvelle transition vers un autre domaine de recherche.




THEME n°1 : « ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL » (1990-2000)

Sociologie des politiques publiques de protection de l’environnement dans la gestion des déchets industriels toxiques et dangereux en France et en Allemagne.

Après un baccalauréat en sciences économiques et sociales (Lyon, juin 1985), trois années à l’Institut d’Etudes Politiques (Lyon, juin 1985-juin 1988) de formation pluridisciplinaire associant l’histoire, la philosophie, le droit, l’économie et la sociologie, l’initiation à la recherche s’amorça, en DEA de science politique, par une étude philosophique, sous la direction de Luc Ferry, sur « L’idée de nation chez Emmanuel Sieyès » (sept.1989). Elle fut suivie d’une première transition en 1990 vers un autre domaine. Après une année de service militaire (oct. 1989-oct.1990) j’ai enseigné les sciences économiques et sociales pendant deux ans en lycée à des classes de Terminales B et BTS gestion et marketing (1990-1992). Durant ces années, j’ai consolidé mes connaissances de l’anglais et de l’allemand tout en élaborant un projet de recherche destiné à me permettre d’être candidat aux postes d’enseignants-chercheurs en science politique. Il m’a fallu renoncer à ma première passion pour la philosophie des Lumières et la révolution de 1789, telle que je les découvrais en étudiants la vie, l’œuvre et les manuscrits de Sieyès, pour construire un projet plus adapté aux attentes de la profession que j’entendais rejoindre. Cette réorientation commença par un deuxième DEA, d’Etudes européennes (Univ. Grenoble 2), en deux ans, une année en France et une en Allemagne (1991-1993). La recherche porta sur « La mise en oeuvre des politiques publiques de gestion des déchets industriels spéciaux en Rhône-Alpes (RF) et Bade-Wurttemberg (RFA) » et notamment la comparaison des structures administratives de surveillance des établissements classés pour l’environnement industriel (incinérateurs à très haute température, décharges de déchets industriels toxiques). L’année de recherche en Allemagne pour le DEA (1992-1993) fut mise à profit pour passer le "Prüfung zum Nachweis deutscher Sprachkenntnisse (PNdS)" (Univ. Tübingen, dec.1992), diplôme de langue autorisant l’inscription dans les universités allemandes. Plusieurs bourses de formation linguistique d’une part et de recherche d’autre part, me permirent ensuite de rester en Allemagne jusqu’en 1994. Ma thèse fut réalisée sous la direction d’Yves Meny, spécialiste de l’analyse des politiques publiques, à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (1994-1999) avec un rattachement au Centre de Recherches Administrative (CRA – 1994-1996), puis, après fusion, au Centre d’Etude de la Vie Politique Française (CEVIPOF, 1996-1999) de la Fondation Nationale de Sciences Politiques (FNSP). J’ai par ailleurs bénéficié des conseils et échanges avec P.Muller (CRA-CEVIPOF) et P.Lascoumes (GAPP-CNRS) et d’un statut de chercheur invité à la Deutsche Hochschule für Verwaltungswissenschaften Speyer. Cette recherche doctorale prolonge celle de DEA et porte sur les formes d’action publique négociées, entre l’Etat et les industries, au sujet du contrôle, de l’élimination et de l’enfouissement des déchets toxiques et dangereux. La première étude a porté sur une politique expérimentale d’implantation de décharge de classe 1 en Rhône-Alpes, les autres sur les négociations Etat / industries dans les politiques nationales en France, Allemagne et Etats-Unis. La méthodologie, classique, associait étude bibliographique, entretiens semi-directifs et exploitation de fonds documentaires administratifs. La recherche a montré une multiplication des « activités de gouvernement conventionnelles » (AGC) et a permis d’en établir une typologie. Le phénomène est expliqué par la fréquence des vides juridiques eux-mêmes tributaires des négociations dans le processus d’élaboration du droit. Contrairement à l’interprétation managériale du phénomène, celui-ci n’apparaît être ni nouveau sur le continent européen où les traces historiques ne manquent pas (France, Allemagne), ni aussi développé sur le continent américain (Etats-Unis) où le rôle du juge modifie la configuration. Après deux années (1996-1998) comme Assistant temporaire d'enseignement et de recherche (ATER) à l'Université Jean-Moulin (Lyon 3 – TD Droit constitutionnel), une soutenance de thèse en janvier 1999 à Science Po Paris, la recherche se prolongea en post-doctorat financé pendant un an par la Commission européenne (DG XII, Programme Marie Curie) au Centre Robert Schuman de l'Institut Universitaire Européen de Florence (Italie) sur "Les transferts internationaux de résidus dangereux dans la zone méditerranéenne" en partenariat avec le Programme d’action pour la méditerranée (PAM, Athènes) du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE) (1998-1999). Cette première période de recherche et d’enseignement s’acheva par un recrutement comme Maître de Conférences à l’Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1) en septembre 1999, suivi de deux années consacrées à mes enseignements (1999-2001), à un premier enfant (Cybèle, 2000) puis un deuxième (Hector 2002) et à une deuxième transition, en 2001-2003, vers un nouveau domaine de recherche.

Publications




2011 / ...

SOCIOLOGIE DU NUMÉRIQUE UNIVERSITAIRE

Membre depuis 2011 du centre de recherche "Connaissance, organisation et systèmes techniques" (COSTECH), groupe de recherche "EPIN (Etudes des Pratiques Interactives du Numérique) à l'Université de Technologie de Compiègne : http://www.utc.fr/costech/

(Depuis fin 2013, cf.: onglet "Présentation" perso.univ-paris1.fr/valluy )



  • J. Valluy (nov. 2013), "Réflexions préliminaires sur la médiatisation du numérique universitaire au regard de quelques enjeux"Intervention au séminaire "Politique de la science" (EHESS, séance n°1, 2013 : "L'enseignement supérieur et la recherche vu depuis les médias : l'exemple des technologies d'information") Enregistrement audio : https://archive.org/details/AnnonceSance1PolitiquesDesSciences201314
  • J. Valluy (nov. 2013), "TIC et enseignement supérieur", Intervention au Séminaire interne "Enseignement numérique et Sciences Po Lille" – Science Po, 22 novembre 2013, Lille.
  • J. Valluy (nov. 2013), "Précisions et questions sur le numéro 4 de Distances et Médiations des Savoirs" Intervention au Séminaire Fichet-Heynlin "Effets et usages du numérique universitaire", séance n°2 "Transformations du métier "recherche & enseignement" à l’ère numérique" : Enregistrement : http://www.reseau-terra.eu/article1298.html
  • J. Valluy (oct. 2013), "TIC et enseignement supérieur : comment (re)nouer le dialogue ?" Distances et médiations des savoirs, n°4 : http://dms.revues.org/373
  • J. Valluy (oct. 2013), "Quels sont les effets des changements numériques sur les métiers et l’organisation universitaire ? Que sait-on des usages du numérique par les étudiants et enseignants selon les établissements et les pays ?", avec Sophie Poirot-Delpeche, Christian Vanin, Julien Vincent : Séance inaugurale : problématique et programmation du séminaire de recherche Fichet-Heynlin "Effets et usages du numérique universitaire", Univ. Paris 1 & réseau NumerUniv, 8 oct 2013. Enregistrement : http://www.reseau-terra.eu/article1294.html
  • J. Valluy (2012), "Vers une pédagogie numérique à l’université ? Compte-rendu et discussion de l’ouvrage « TIC et métiers de l’enseignement supérieur et de la recherche – Emergences, transformations » (nov. 2011)", Recueil Alexandries, Coll. Recensions, avril 2012 :http://www.reseau-terra.eu/article1234.html
  • J. Valluy (nov. 2011), "Quelle observation du numérique universitaire ? Problèmes et solutions de l'observation participante", Communication au séminaire "Interventions sur la réflexivité scientifique et les méthodes d'enquête" du centre de recherche COSTECH de l'Université Technologique de Compiègne, 24 & 25 mai 2012.
  • J. Valluy (nov. 2011), "Le numérique scientifique et la pratique collaborative de la recherche, à partir du réseau scientifique Terra", journée d'étude "Les humanités numériques : textualité, édition et pratiques de la recherche", mardi 22 mai 2012, Université Paris 8 (salle de recherche de la bibliothèque universitaire).
  • J. Valluy (nov. 2011) "Autonomie de la recherche et fonctionnement des revues", Contribution au colloque international organisé par le CIPh, GTM, Terra, Transeuropéennes avec le soutien l'AUF "Construction des savoirs en mondialisation. Changement de paradigmes cognitifs", 7-8 novembre 2011.




2001 / 2010

SOCIOLOGIE POLITIQUE DE L'ACCUEIL ET DU REJET DES EXILES

Membre en 1999 du "Centre de Recherches Politiques de la Sorbonne" (CRPS), puis, en 2010, du "Centre Européen de Sociologie et de Science Politique" (CESSP) à l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1)

OUVRAGES

J. Valluy, Rejet des exilés - Le grand retournement du droit de l'asile, Editions Du Croquant, 2009,

J. Valluy, Sociologie politique de l'accueil et du rejet des exilés, Thèse d'Habilitation à Diriger des Recherches, Soutenue le 12 mai 2008 à l'Université Robert Schuman, Strasbourg.

J. Valluy (dir.) "Xénophobie de gouvernement, nationalisme d'Etat", Cultures & Conflits - Sociologie politique de l'international, mai 2008, n°69.

J. Freedman, J. Valluy, (dir.), Persécutions des femmes Savoirs, mobilisations et protectionsEditions Du Croquant, nov. 2007.

Olivier Le Cour Grandmaison, Gilles Lhuillier, Jérôme Valluy, (dir.),Le retour des camps ?Sanguatte... Guantanamo... Lampedusa...  Paris : Editions Autrement, février 2007.

Jérôme Valluy, (dir.),L'Europe des camps : la mise à l'écart des étrangers, Cultures & Conflits - Sociologie politique de l'international, avril 2005, n°57.

ARTICLES ET CHAPITRES - "De l’asile aux répulsions : la radicalisation des frontières", dans : M. Agier (dir.) , Réfugiés, sinistrés, sans-papiers - Politiques de l'exception, Paris : Téraèdre-Le Sujet dans la cité, janv. 2012.

- "La xénophobie d’Etat : comment l’analyser ? comment la contrer ?", dans : Raisons d’Agir, Surveiller, ficher, punir, Paris : La Dispute 2012.

- "Chasse aux migrants : Les nouvelles guerres de capture entre l’Europe et l’Afrique", avec Marc Bernardot, dans : R. Bazenguissa (dir.), Transformations des guerres - Dispositifs privés et publics de mobilisation et de gestion de la violence 2012

- "Des politiques xénophobes au nationalisme d’État", dans : E. Benbassa (dir.), Minorités visibles en politique, Paris : CNRS Editions, 2011

- "Etat de droit et droit d’asile", dans : Les grands enjeux de l’Etat de droit - France, Suisse, Grèce, Fondation Albert Cohen, décembre 2010.

- "L'exportation de la xénophobie de gouvernement - De la politique européenne des frontières à la répression dans les pays limitrophes", dans : D. Fassin, Frontière(s) - Les nouvelles frontières de la société française, Paris : La Découverte, février 2010, pp.175-196..

- "L'Empire du rejet : xénophobie de gouvernement et politiques antimigratoires entre Europe et Afrique", dans : O. Le Cour Grandmaison, Douce France - Rafles, Rétentions, Expulsions, Paris : Seuil, octobre 2009, pp.121-142.

- "Le droit de l'asile contre le droit d'asile et la liberté de circuler", revue Ecarts d'identité - Migration, Egalité, Interculturalité, n°114, juin 2009.

- "La metamorfosi dell'asilo in Europa - Dall origini del "falso refugiato" al suo internamento", in  : Salvatore Palidda, Razzismo democratico - La persecuzione deglis stranieri in Europa, Genova : Dipartimento di Scienze Antropologiche dell'Universita degli Studi di Genova / CrimPrev(FP6-2004), 2009, p.44-53 -  Version française
- Contribution à une sociologie politique du HCR : le cas des politiques européennes et du HCR au Maroc, TERRA-Editions, Collection "Etudes" , mai 2007, 74 pages.

- "L'accueil étatisé des demandeurs d'asile : de l'enrôlement dans les politiques publiques à l'affaiblissement des mobilisations de soutien aux exilés", in : TERRA-Editions, Collection "Esquisses" , avril 2007.

- "Rafles de subsahariens au Maroc : mise en oeuvre de la politique d'externalisation" , in : revue Vacarme , printemps 2007, n°39.

- « L'Europe des camps : un Empire du rejet qui transforme ses périphéries » , in : TOMBAZOS Stavros (dir.), Quelle Europe ? , Athènes : 2007.


- "Quand l'Europe fait créer ses camps au Maghreb", in : G. Lhuillier, O. Le Cour Grandmaison, J. Valluy, (dir.), Le retour des camps ? Sanguatte...Guantanamo...Lampedusa... , Paris : Autrement, janvier 2007.

- "Le HCR dans la logique des camps", avec Michel AGIER, in : G. Lhuillier, O. Le Cour Grandmaison, J. Valluy, (dir.), Le retour des camps ? Sanguatte...Guantanamo...Lampedusa... , Paris : Autrement, janvier 2007.

- "Pour que l'Europe devienne un continent d'asile !" , dans : G. Debrégeas, T. Lacoste, (dir.) L'Autre Campagne , Paris : La Découverte, janvier 2007.

- "L'Europe des camps : un Empire du rejet ?" , in : revue Le Croquant , automne 2006.

- "Jean-Paul Dzokou-Newo : la traversée d'un enfer européen au Maghreb »", Post-face de : J. LEPINE, Une Marche en liberté - émigration subsaharienne , Paris : Maisonneuve & Larose, 2006 (à paraître), pp.99-123.

- "La genèse du faux réfugié", in : revue Plein Droit , juillet 2006, n°69.

- "L'Europe des camps : la mise à l'écart des étrangers", (Introduction du dossier) Cultures & Conflits , avril 2005, n°57.

- "La nouvelle Europe politique des camps d'exilés : genèse d'une source élitaire de phobie et de répression des étrangers", Cultures & Conflits , avril 2005, n°57.

- "La fiction juridique de l'asile", Pleins Droits , décembre 2004, n°63. Article republié en version raccourcie sous le titre "Vrai ou faux réfugiés ?", dans la revue Espaces Temps (Réfléchir les sciences sociales) - Les Cahiers , n°89/90, 3ème trim. 2005, p.96-103.

COMMUNICATIONS ET CONFERENCES - Conférence publique à l'invitation de la FNARS Midi-Pyrénées, toulouse le 21 juin 2010 : " L'évolution de l'accueil des demandeurs d'asile et le rejet des exilés" - Conférence publique avec Olivier Le Cour Grandmaison à l'invitation d'Amnesty Internationale à Rennes, juin 2010 : "Racisme et xénophobie d'Etat - Du racisme de l'Etat colonial à la xénophobie d'Etat post-coloniale: deux siècles d'une histoire de France mal connue" - Intervention au colloque « L'engagement à travers la vie de Germaine Tillion » Université Bretagne Sud, Lorient les 26, 27 et 28 mai 2010 - Conférence publique à l'invitation du CCFD à Reims, le 19 avril 2010 - Intervention au colloque annuel de l'association Raisons d'Agir (thème 2010 « Surveiller, ficher et pénaliser »), Poitiers du 25 au 27 mars 2010 : : "Nationalisme et xénophobie d'État : comment résister ?" - Conférence publique dans le cadre de la semaine d'éducation contre le racisme organisée par la ville de Besançon, mars 2010: "De l'histoire des politiques migratoires à celle de la xénophobie et du nationalisme" - Conférence publique Dans le cadre de la Semaine nationale d?éducation contre le racisme, à l'invitation du Collectif de Lutte Antifasciste, 17 mars 2010 : "«identité nationale : faux débat, vrai danger»," - Intervention au colloque de la Fédédération Ile de France du MRAP, le 6 mars 2010 : "Rejet des exilés et rôle des leaders d'opinion" - Intervention au colloque "Minorités visibles en politique" (ENS 11 et 12 décembre 2009)http://www.minorites.parisduvivreensemble.org/: " Des politiques xénophobes au nationalisme d'État" - Métiers et enrôlements du HCR : droit d'asile, camps de réfugiés et communication humanitaire", Conférence dans le Master "Sociologie et anthropologie : politique, culture et migrations" spécialité "Migrations et relations interethniques" (2010-2011), 3 février - Intervention au 10ème [colloque international de la revue L'autre - Cliniques, Cultures et Sociétés->IMG/pdf/programme_accueil_asile-2.pdf] : "Le paradoxe d'une xénophobie de gouvernement dans une politique de l'accueil", Université Paris Descartes, 26 novembre 2009 - "Juge l'exil en double ignorance. Du jugement des apparences à l'illusion d'objectivité.", Intervention au colloque "Clinique : éthique et politique" organisé par l'Association Primo Levi, 26 et 27 juin 2009, Paris. - "Observation externe ou observation participante ?", Séminaire à l'Ecole Doctorole de l'Université de Picardie, 25 juin 2009, Amiens. - "Rejet des exilés", Conférence publique à l'invitation d'Amnesty Internationale, Section de Rennes, 18 juin 2009, Rennes. - "Rejet des exilés", Conférence publique au Festival Interculturel "Les Passerelles de Grabels", le mercredi 13 mai 2009 20 h - Participation à la table ronde sur le "Le droit d'asile en France et en Europe" organisé par l'Urmis, Université Paris-Diderot (Paris 7), 29 avril 2009. - "Le contexte des actions envisageables" Intervention à la table ronde "Quelles actions partagées : cohésion et/ou cohérence ?" du colloque de la FNARS "Accueil des étrangers et politiques sécuritaires : quelle place pour les associations ?", 27 mars 2009, Paris. - "Procédures d'asile et rejet des exilés en Europe", Conférence publique à l'invitation de l'association ELISA, Genève, 18 mars 2009. - "Le grand retournement du droit d?asile en Europe", Intervention au colloque "Itinéraires sans papiers" à l'Université Libre de Bruxelles, 17 mars 2009. - "La fonction de juge à la Cour Nationale du Droit d'Asile", Conférence alternative à l'invitation de l'URMIS, Université Paris Diderot-Paris 7, 26 février 2009. - "L'Empire du rejet : décolonisation, xénophobie de gouvernement et politiques antimigratoires entre Europe et Afrique" Contribution au colloque "Migration, liberté de circulation et développement", Université Cheikh Anta DIOP de Dakar, 2, 3, 4 juin 2008. - "Genèse et conséquences de la xénophobie d'Etat", Intervention au colloque "Comprendre les migrations humaines", CSMO, RESF, LDH, Collectif Afrique de Beauvais, 24 mai 2008. - "Droit et procédure d'examen de la demande d'asile", Formation des membres du RESF Compiègne, 23 mars 2009. - "La métamophose de l'asile en Europe : des origines historiques du "faux réfugié" à l'évidence de son enfermement", Contribution au colloque "Criminalisation et victimisation des migrants en Europe" organisé par S. Palidda, Département d'Anthropologie de l'Université de Gênes, 13, 14, 15 mars 2008. - "Monde du droit d'asile =/= monde des sans-papiers : de la construction d'une altérité sociale au clivage politique des exilés et de leurs soutiens" Intervention à la table ronde "Figures de l'altérité disqualifiée", CITEPHILO 2007 - Cycle "L'Altérité en questions", Douai, 2 mars 2008 - "Retour des camps et institutionnalisation de la xénophobie ", Communication à la Journée d'Etude "Elites et état d'exception", organisé par Laurent Godmer, Université Paris Est Espaces Ethiques et Politiques - Institut Hannah Arendt (EEP), 14 décembre 2007. - "Politiques de l'immigration en Europe", Conférence à l'Institut d'Etudes Politiques d'Aix en Provence, 11 janvier 2008. - "Migrations forcées et réfugiés face aux politiques publiques antimigratoires", Intervention au colloque du MRAP, "Les Migrations à l'ère de la Mondialisation", 20 octobre 2007, Paris. - "Nationalisme d?état et xénophobie du gouvernement", Intervention lors du stage de formation de la FSU de l'Oise, 29 novembre 2009. - "Le droit de l'asile contre le droit d'asile et la liberté de circuler" Communication au colloque international "La liberté de circuler de l'Antiquité à nos jours : concepts et pratiques", Collège de France et Ecole Normale Supérieure, Paris, 21-24 mars 2007 - "La nouvelle Europe politique des camps d'exilés" conférence-débat organisée par la Section locale de Paris V de l'ACAT (Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture), Paris, Maison Fraternelle, mardi 20 mars 2007. - " Ce que révèle le récit de Jean-Paul Dzokou-Newo, rapporté par le Père Joseph Lepine (Paroisse St Louis, Oujda), sur les transformations contemporaines du droit d'asile ", Communication à la Communauté du Séminaire des Carmes, Institut Catholique, Paris, 8 mars 2007. - " Les chrétiens face au droit d'asile et à ses transformations en Europe " Conférence à la Paroisse protestante de Plaisance, Paris 14e, 16 février 2007. - " Les enjeux migratoires actuels dans les relations entre l'Afrique subsaharienne, le Maghreb et l'Europe " Conférence publique organisée par l'association Echanges Massy Afrique le 9 février 2007 à 20 h à l'auditorium de l'Opéra-Théâtre de Massy. - "Le jugement de l'exil : des jugements savants aux jugements profanes" Communication dans le cadre du séminaire inter-laboratoires de l'Institut de sociologie et de la faculté de Droit de l'Université Libre de Bruxelles, "Gouvernementalité des corps - Médicalisation du social", mercredi 17 janvier de 15h à 17 heures,ULB, Bruxelles. - "Contraintes et dilemmes des actions de solidarité avec les exilés subsahariens en transit au Maroc oriental dans le contexte créé par les politiques européennes d'externalisation de l'asile" Communication à la journée d'étude "Le Maroc Oriental face à l'émigration subsaharienne" organisée par la Faculté de Droit de l'Université Mohammed I (Oujda, Maroc, lundi 18 décembre 2006. - "Le rôle du HCR dans la politique eurpéenne d'externalisation de l'asile", Communication au groupe de travail du Programme ASILES, mardi 12 décembre 2006. - "Les enjeux migratoires entre l'Afrique et l'Europe", Communication lors de la journée d'étude du Comité Catholique contre la Faim ou pour le Développement (CCFD), dimanche 10 décembre 2006, Maison Diocésaine, Merville. - "Autour du récit de Jean-Paul Dzokou Newo", Communication lors de la journée d'étude Groupe d'Etudes Humaines (GEH), Paris samedi 9 décembre. - "Présentation du réseau TERRA", Interview sur Radio ALIGRE dans l'émission "Histoire et aujourd'hui", mardi 5 décembre 2006, 17h-17h30. - avec Michel Agier et Remy Bazenguissa, "L'équipe "Les mondes sociaux de l'exil, de la guerre et de l'humanitaire" du Centre d'Etudes Africaines (CEAf, EHESS), présente le programme Asiles et le réseau TERRA", Séminaire commun du CEAF, Paris, 22 nov. 2006. - " Aux marches de l'Europe : des « pays-camps » - La transformation des pays de transit en pays d'immigration forcée (observation à partir de l'exemple marocain) " Communication au colloque « Immigration, transit et rétention : Le Maghreb à l'épreuve des circulations transsahariennes. » organisé par l'IREMAM (resp. Ali Bensaad), Marseilles, les 2, 3 et 4 nov. 2006. - " L'Empire du rejet : aux marches de l'Europe, l'enrôlement forcé des Etats limitrophes dans la lutte contre les migrants - Etudes de cas au Maghreb " , Colloque "L'avenir des partitions - Un avenir au delà des partitions '", Nicosie (Chypre), 6 - 7 oct. 2006. - " L'impact de la 'professionnalisation' des associations d'accueil des demandeurs d'asile sur la perception sociale des exilés comme victimes " , Communication au colloque « Mobilisations de victimes » CRPS-Paris 1, ISP-Paris 10, 15 et 16 juin 2006. - "Justice d'exception-justice expéditive pour les exilés : du droit d'asile au droit du rejet", Colloque "Pratique du droit, pensée du droit et engagement social", Université de Bourgogne, Dijon, 11,12, 13 mai 2006. - "L'Europe des camps au Maghreb : premières observations sur la mise en oeuvre des politiques d'externalisation de l'asile au Maroc." Colloque annuel du Réseau Francophone de Droit International , Tunis, le 6 mai 2006 - "Le statut de réfugié : de la vacuité du droit aux contraintes de ses usages sociaux." Conférence donnée à l'invitation du Centre Jacques Berque pour les Etudes en Sciences Humaines et Sociales (IFRE, Maroc), de l'Institut Français de Rabat et de l'Institution Supérieur de l'Information et de la Communication (Maroc), le 21 avril 2006. - "Les recompositions des milieux associatifs marocains face aux politiques européennes d'externalisation de l'asile - Propos d'étape." Université Ouverte "Migrations, liberté de circulation et développement" INSEA, Rabat 29 mars 2006 - « Le tournant national-sécuritaire en Europe : de la "spirale du rejet" à l'"Europe des camps" » l'Université Ouverte "Migrations, liberté de circulation et développement", INSEA, Rabat 28 mars 2006) ; - "Entretiens ou observation participante : le cas de la politique des migrations et de l'asiile", Conférence à l'Ecole Doctorale des Sciences Sociales de l'Université de Picardie, Amiens 9 mars 2006. - "L'Europe des camps : la mise à l'écart des étrangers" Etats Généraux Suisses de la Migration et de l'Asile, Berne 17-18 décembre 2005, - « Les politiques européennes de l'immigration et de l'asile sous tension : entre logique des quotas et logique anti-migratoire », Colloque international "Migration Maghrébine : Enjeux actuels et Contentieux", 24-25 nov.2005,UNIVERSITÉ MOHAMMED I - CENTRE D'ÉTUDES DES MOUVEMENTS MIGRATOIRES MAGHRÉBINS (CEMMM) OUJDA (MAROC), 24 novembre 2005. - « Liberté de circulation ou droit d'asile ? L'inversion d'une problématique au passage de la méditerranée » Conférence internationale sur « L'immigration et les nouvelles politiques : responsabilités et actions » à l'initiative du PSU avec le Rassemblement de la Gauche Démocratique, lAssociation marocaine des droits de l'homme, la CDT, l'UMT, ATTAC-Maroc, APDHA (association de protection des droits de l'homme en Andalousie), l'association andalouse ACOGE, l'association des Jeunes avocats, Tetouan (Maroc), 19 novembre 2005. - « Les relations Europe-Maghreb pour les migrations et l'asile : juxtapositions des relations multilatérales et bilatérales », Communication dans la formation ASILMAROC organisée par la Cimade et l'AFVIC avec le soutien du HCR, Bouznika (Maroc), 16 novembre 2005. - « Les trois risques de l'action associative/humanitaire dans le secteur de l'asile et des migrations au maghreb » , Communication dans la formation ASILMAROC organisée par la Cimade et l'AFVIC avec le soutien du HCR, Bouznika (Maroc), 15 novembre 2005, m. - « Contrôle et répression des exilés aux frontières de l'UE », Séminaire-Débat "Politique migratoire de l'Union européenne aux frontières Est et Sud : enjeux de partenariat avec les pays tiers ?" Plateforme non gouvernementale Euro-med, en coopération avec la Ligue des Droits de l'Homme, l'Association européenne des droits de l?Homme et le Réseau euro-méditerranéen des droits de l'homme, Maison de l'Europe de Paris,7 novembre 2005. - "Politiques internationales en matière de migrations", Débat avec Antoine Garapon et Claire Rodier sur France Culture - Emission « le bien commun » (resp. A. Garapon) sur France Culture, 29 octobre 2005, 10h-11h. - « L'EUROPE FACE AUX EXILES - Une analyse constructiviste des politiques de l'asile et de l'immigration en Europe », Conférence dans le cadre du Master de Science Politique de l'Institut d'Etudes Politiques de Strasbourg, le 23 septembre 2005, 13h30 - 16h30. - « Comment justifier de sa persécution ? Vacuités et contradictions du droit de l'asile » Intervention lors du Colloque "Errances et sollitudes", organisé par l'Association Primo-Levy, le 24 juin 2005 à la Maison de la Cité internationale universitaire de Paris. - "La politique européenne de lutte contre les exilés et son implantation dans les pays du Maghreb" Intervention à la Rencontre TERRA : " MIGRATIONS ET ASILE AU MAGHREB...au centre des nouvelles relations Afrique-Europe" ", Le 27 mai 2005, Paris 1. - « Juger l'exil : une dimension de la construction sociale du faux réfugié », Communication à la Journée d'Etude du Programme A.S.I.L.E.S. ; Paris, le 17 mars 2005. - « De l'externalisation de l'asile aux camps d'étrangers : évolution des politiques publiques en Europe », Communication au colloque "Des zones d'attente aux camps d'étrangers ",Conservatoire National des Arts et Métiers / CRPS / Paris 8 ; Paris, les 3 et 4 juin 2004. - « Accès à la protection internationale, accès à la crédibilité : la réception des discours biographiques de demandeurs d'asile », Intervention dans le séminaire d'anthropologie de l'EHESS ; Marseille, le 10 mai 2004. - « La construction sociale du "faux-réfugié", entre droit d'asile et politique migratoire », Communication lors de la journée d'étude "Les Droits de l'Homme à l'épreuve de l'immigration et de l'asile", Université Lumières (Lyon 2) / Institut des Sciences de l'Homme ; Lyon, le 2 avril 2004. - « Observation participante des audiences publiques de la CRR : point de vue d'un juge », Communication lors de la septième rencontre de T.E.R.R.A. sur le thème "Les séances publiques de la Commission des Recours des Réfugiés" à l'Université Paris 1 ; Paris, le 11 décembre 2003. ENCYCLOPEDIES - "Xénophobie", Wikipedia - L'encyclopédie libre, réécrit le 18 juillet 2009 à 09:50 : version archivée - "Cour nationale du droit d'asile", Wikipedia - L'encyclopédie libre, réécrit le 20 juillet 2009 à 12:13 : version archivée - "Centre d'accueil de demandeurs d'asile", Wikipedia - L'encyclopédie libre, réécrit le 21 juillet 2009 à 00:49 : version archivée - "Droit d'asile", Wikipedia - L'encyclopédie libre, réécrit le 25 juillet 2009 à 14:38 : version archivée - "Persécutions genrées des femmes" , Wikipedia - L'encyclopédie libre, créé le 26 juillet 2009 à 13:04 : version archivée - "Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés", Wikipedia - L'encyclopédie libre, réécrit le 25 juillet 2009 à 20:36 : version archivée - "Exil", Wikipedia - L'encyclopédie libre, réécrit le 30 juillet 2009 à 21:18 : version archivée - "Externalisation de l'asile", créé le 1 août 2009 à 14:01 : version archivée - "Convention du 28 juillet 1951 relative au statut des réfugiés" réécrit le 3 août 2009 à 09:29 : version archivée NOTES DE LECTURE - Sur: OCKRENT Christine (dir.),Le Livre noir de la condition des femmes,Paris : XO Editions, 2006, 784 pages. in : Asylon(s), n°1, novembre 2006 : http://listes.cines.fr/arc/terra-quotidien/2006-03/msg00025.html - Sur: le dossier : « Enfants sans frontières » de la revue "Hommes & Migrations", n° 1251, septembre-octobre 2004, 150 p. ; note de lecture dans la revue : "Cultures & Conflits - Sociologie politique de l'internationale", 2005, n°1. RAPPORTS, INTERVIEWS, PRESSE
- « 2009-2012 : la défense des libertés universitaires, de la CNU (coordination nationale des universités) au CNU (conseil national des universités) » Intervention dans le séminaire "Politiques des sciences", 10° séance 280411 - Interview dans L'Humanité, 13 janvier 2009,"Immigration.Le nationalisme d'État s'est aggravé" - Compte-rendu du livre dans le journal Politis, 26 février 2009, par Ingrid MERCKX sous le titre "L'Empire du rejet" - Interview sur France Culture "A plus d'un titre" par Jacques Meunier, le mercredi 4 mars 2009, 15h30 - 16h : émission en direct - Interview dans ASH - Actualités sociales hebdomadaires, n°2606, 24 avril 2009 : "L'inconsciente xénophobie de gouvernement", p. 32-33. - Interview sur radio France Paris Pluriel (FPP 106.3 FM), "Les oreilles loin du Front" par Aude Rabillon, mercredi 27 mai 19h - 20h30. - Interview sur radio Enghien (IDFM 98.0 FM), "7 à dire" par Joëlle Vérain, lundi 8 juin 2009 14h-15h. - "Le tout sécuritaire coûte moins cher que des réformes sociales de fonds" Interview dans le journal Le Courrier de l'Atlas. Le magazine des Maghrébins de France , n°5, juillet 2007. - "Les enjeux de 2007 Peut-on être partisan d'un Ministère de l'Immigration ?" Interview dans le journal L'Humanité , 12 mars 2007. - "Cesser de voir la migration comme un envahissement" , Interview pour L'Autre Campagne & Libération.fr , 5 mars 2007. - Pas un Empire du rejet, un continent d'asile !", dans : G. Debrégeas, T. Lacoste, (dir.) L'Autre Campagne , Paris : La Découverte, janvier 2007. - "Chronique de la banalisation des rafles d'exilés et de l'usure des solidarités au Maroc", 3 février 2007, Recherche dans le cadre du Programme ASILES. - "Rafles de subsahariens au Maroc à Noël 2006 - Rapport à l'association Migreurop",, 6 janvier 2007, Recherche dans le cadre du Programme ASILES. - Michel Agier, Jérôme Valluy, "Le drame des « sans-Etat » - Comment peut-on accepter le droit de tuer des réfugiés aux frontières de l'Europe ?", Libération , 29 décembre 2006. - Annie Collovald, Smaïn Laacher, Gérard Noiriel et Jérôme Valluy, "L'enterrement du droit d'asile", Le Monde , 6 juin 2003.


1990 / 2000

SOCIOLOGIE DES POLITIQUES PUBLIQUES DE L'ENVIRONNEMENT INDUSTRIEL

Membre depuis 1994 du "Centre de Recherche Administrative (CRA) puis, en 1996, du Centre d'Etude de la Vie Politique Française (CEVIPOF) à la Fondation Nationale des Sciences Politiques, puis en 1998/1999 du "Centre Robert Schuman" (CRS) à l'Institut Universitaire Européen de Florence

J. Valluy, Le gouvernement partenarial. Étude de la prolifération des activités de gouvernement conventionnelles (AGC) dans deux configurations de politiques de l'environnement industriel en France - Thèse de doctorat en science politique, IEP Paris, 1999.

ARTICLES • Avec Claude Gautier, "Générations futures et intérêt général - Éléments de réflexion à partir du débat sur le "développement durable",revue Politix,n°42 1998. • Avec Henri Bergeron et Yves Surel, "L’Advocacy Coalition Framework - Une contribution au renouvellement des études de politiques publiques ?", revue Politix,n°41, 1998. • "Points de vue sur "l'action publique" : lecture critique d'un "best of de PMP"", Note de lecture parue dans les Cahiers de la sécurité intérieure, n°29, octobre 1997. • Avec Yannick Barthe et Claude Gautier, "Comment parle-t-on des générations futures ?", revue Électricité et sociétés, janvier, n°4, 1997. • Avec Pierre Lascoumes, "Les activités publiques conventionnelles (APC) : un nouvel instrument de politique publique ?",revue Sociologie du Travail, vol. 38, n°4, octobre, 1996. • "Coalition de projet et délibération politique. Le cas du projet d’implantation de décharges de déchets industriels dangereux en Rhône-Alpes (1979-1994)", revue Politiques et Management Public, oct. 1996, vol.14, n°4. • "Peut-on éviter les NIMBY ? Expériences américaines et canadiennes relatives aux installations d’élimination des déchets industriels dangereux", revue Electricité et société,n°17, juillet 1996. COMMUNICATIONS • « Les types de "cadrages" (framing) étudiés en sociologie des politiques publiques », intervention dans le Séminaire du CRPS sur la « Construction des problèmes publics » dirigé par Jacques GERSTLE,Paris, 20 mars 2003. • « L’Etat et l’entreprise : passe-t-on du gouvernement commandeur au gouvernment partenarial ? », intervention au Colloque « L’Etat au concret... 20 ans après », CEVIPOF / CRPS / CURAPP, MSH Paris, 24-25 octobre 2002. • « Le modèle de l’Advocacy Coalition Framework et l’analyse de l’action publique territoriale », communication au Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés (LATTS) de l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées, Paris, 6 avril 1998. • « Une contribution au renouvellement des études de politiques publiques - L’« Advocacy Coalitions Framework » (ACF) de Paul Sabatier », communication au Groupe d’Analyse des Politiques Publiques (GAPP) Paris, 7 novembre 1997. • « Des activités publiques conventionnelles en France et en Allemagne... », intervention au Colloque "Secteur public et contractualisation dans les pays industrialisés", FNSP / AISP, Paris, les 12-14 décembre 1996. • « Deux approches cognitives des politiques publiques : le « référentiel » et les « advocacy coalitions », Communication au Centre Universitaire de Recherches Admistratives et Politiques de Picardie (CURAPP), Amiens, 15 mai 1996. • « La mise en oeuvre des politiques publiques de gestion des déchets industriels spéciaux en Rhône-Alpes (RF) et Bade-Wurttemberg (RFA) », Mémoire 1993 - DEA Etudes européennes; mention très bien, CUREI Grenoble II 1991-1993.

Curriculum Vitae


Jérôme VALLUY

PROFESSEUR DE SOCIOLOGIE POLITIQUE DE L'ACTION PUBLIQUE

Docteur en science politique (Science Po Paris, janvier 1999)
Maître de Conférences des Universités (CNU04, science po, Paris 1, 1999)
Habilité à Diriger des Recherches-HDR (Université de Strasbourg, mai 2008)

Curriculum Vitae (actualisé : mars 2017)

Décembre 2014 - Election au Comité Technique des personnels enseignants titulaires et stagiaires de statut Universitaire (CT-U)

Novembre 2011 - Élection au Conseil National des Universités (CNU), Section 04 : Science Politique (mandat : nov.2011 / nov.2012)

Avril 2011 - Rattachement au centre de recherche "Connaissance, organisation et systèmes techniques (COSTECH)" à l'Université de Technologie de Compiègne(UTC.

Mars 2011 - Élection au Conseil National de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER) (Mandat : mars 2011 / mars 2015) puis dans sa formation statuant en matière disciplinaire (Mandat : mars 2011 - oct.2013)

Mai 2008 - Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) soutenue à l'Université Robert Schuman de Strasbourg, Sociologie politique de l'accueil et du rejet des exilés,  Dir. V. Dubois.


2007-2011 - Chercheur associé au Centre d'Etudes Africaines (CEAf) l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS).

2002-2008 - Recherches et  préparation de l'Habilitation à Diriger des Recherches et développement du réseau scientifique TERRA




1er septembre 2000 - Titularisation comme Maître de Conférences des Universités par la Commission de Spécialistes de section n°4 (Science Politique) de l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1).


1999 / 2000 - Année de stage en Maîtrise de Conférences, Université Panthéon-Sorbonne (Paris 1). De sept. 1999 à avril 2011 : chercheur au Centre de Recherches Politiques de la Sorbonne.


Mars / Juin 1999 - Concours des Maîtres de Conférences. Auditionné par les Commissions de Spécialistes des Universités d'Angers, de Lille 2, de Nice, de Paris 1 et Strasbourg 2. Classé premier à Lille 2 et deuxième à Paris 1, Angers, à Nice et à Strasbourg 2.


Février 1999 - Qualification scientifique, sur dossier, par le Conseil National des Universités, Section n°4 : Science Politique.


1998-99 - Post-doctorat (financé par la Commission européenne-DG XII, Programme Marie Curie) au Centre Robert Schuman de l'Institut Universitaire Européen de Florence (Italie) sur "Les transferts internationaux de résidus dangereux dans la zone méditerranéenne".


Janvier 1999 - Doctorat Science politique, Science Po Paris - Thèse : "Le gouvernement partenarial. Etude de la prolifération des activités de gouvernement conventionnelles (AGC) dans deux configurations de politiques de l'environnement industriel en France", Dir. : Y.Mény, Mention très honorable et félicitations à l'unanimité du jury.


1996-98 - Assistant temporaire d'enseignement et de recherche à l'Université Jean-Moulin (Lyon 3).


1994-99 - Recherches et préparation de la Thèse de Doctorat à Science Po Paris.


1993-94 - Chercheur-invité à l'Institut de Recherche sur l'Administration Publique à l'Ecole Supérieure Fédérale des Sciences Administratives de Speyer (RFA).


1993 - DEA Etudes européennes, CUREI Grenoble II - Mémoire : La mise en oeuvre des politiques publiques de gestion des déchets industriels spéciaux en Rhône-Alpes (RF) et Bade-Wurttemberg (RFA) ; mention très bien.


1992-93 - Auditeur libre à l'Institut des Sciences Politiques de l'Université Eberhard-Karls (Tübingen, RFA).


1992 - "Prüfung zum Nachweis deutscher Sprachkenntnisse (PNdS)" ; Université de Tübingen, décembre.


1989 - DEA Science politique, IEP Lyon - Mémoire : La nation-de-droit ; une interprétation de l'idée de nation dans la pensée d'Emmanuel Siéyès ; mention très bien.


1988 - Diplôme de l'Institut d'Etudes Politiques de Lyon, section "Politique et administration" - Mémoire : L'idée de nation ; mention très bien.


1985 - Baccalauréat.




curriculum vitae (actualisé : mars 2017)