Mme Gaelle Gillot

Maître de conférences (Aménagement de l'espace, urbanisme)

Affectation(s)

IEDES : Institut d'études du développement de la Sorbonne
DEVSOC : Développement et sociétés (UMR 201)

Recherche

Projets de recherche

Gaëlle Gillot est docteure et MCF géographie, à l'Université Paris 1 depuis février 2005, rattachée à l'UMR Développement et sociétés depuis sa fondation et chercheure associée au Laboratoire CM2S équipe de recherche GELM de l’Université Hassan II de Casablanca. Ses recherches se situent dans les courants de la géographie sociale et des études féministes : inégalités, accès des femmes au travail, conditions de travail des ouvrières du textile, accès des femmes à l’espace public, pratiques des espaces publics, mobilités des femmes, stratégies d’accès à la ville, droit à la ville, intersectionnalité, loisirs des populations défavorisées et territorialisation de ces populations, fabrique des villes du monde arabe, aménagement. Études de genre au Maroc. Mots clés : espaces publics urbains, femmes, villes, monde arabe, structuration de la recherche sur le genre. Dans le prolongement de sa thèse "Les jardins publics dans des grandes villes du monde arabe. Politiques et pratiques au Caire, à Rabat et à Damas", soutenue à l'université François Rabelais de Tours en 2002, sous la co-direction de Jean-François Troin et Jean-Charles Depaule, ses travaux portent sur les aménagements et les pratiques des espaces publics des villes du monde arabe et musulman (Afrique du Nord, Égypte, Turquie, Iran, Yémen) et en particulier sur la place des femmes dans les espaces publics. Gaëlle Gillot travaille également sur l'articulation de l'accès des femmes au travail salarié au Maroc à l'évolution de leur rapport à la ville depuis 2012. Ses récentes activités de recherche ont porté sur les modes d'accès à la villes des ouvrières du textile au Maroc dans le cadre d'un accueil en délégation de 3 ans à l'IRD avec affectation à l'Université Mohammed V Agdal-Rabat (2012-2014) pour un programme PEERS-IRD (Programme d'excellence d'enseignement et de recherche au Sud) "Travail, Femmes et Villes au Maroc", et à l'Université Hassan II de Casablanca-Ain Chock (2014-2015) pour un programme "Recherche et valorisation de la recherche sur le genre au Maroc". Elle a co-organisé au cours de ces trois années deux événements scientifiques importants : - « L’égalité de genre dans les réformes et révolutions de la région Afrique du Nord et Moyen-Orient ». École pluridisciplinaire d’été sur les rapports sociaux de sexe. Université Mohammed V Agdal-Rabat. Colloque international du 2 au 6 juillet 2012. - Les « Etats Généraux de la recherche et des formations sur le genre au Maroc », Université Hassan II de Casablanca les 16 et 17 avril 2015. http://fr.unesco.org/events/etats-generaux-recherche-formation-genre-au-maroc Elle est co-fondatrice de la création en cours de « l’Observatoire Marocain du Genre », Université Hassan II de Casablanca, Haut commissariat au Plan (Maroc), Quartiers du Monde-Maroc, Centre d’information et d’observation des femmes marocaines (CIOFEM) et participe à l’enquête régionale IMAGES (International Men and Gender Equality Survey : http://www.promundo.org.br/en/activities/activities-posts/international-men-and-gender-equality-survey-images-3/) Gaëlle Gillot a été responsable de la spécialité « Développement local : acteurs et dynamiques territoriales » du Master « Etudes du développement » de l’IEDES de 2005 à 2012. Elle est actuellement responsable du M1S1 « Etudes du développement » de l’IEDES/Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et assure des enseignements sur la géographie et la géopolitique du développement, l’aménagement des territoires et l’urbanisation dans les Sud-s, coordonne un atelier sur la Syrie. Elle est membre des comités de lecture de Tiers Monde, Autrepart, Arabian Humanities, Géographie et Cultures.