Mme Elitza Dulguerova

Maître de conférences (Architecture, arts appliqués, arts plastiques, arts du spectacle, épistémologie des enseignements art., esthétique, musicologie, musique, sc de l'art)

Affectation(s)

ACTE : Arts, créations, théories, esthétique (EA 7539)

EAS : École des arts de la Sorbonne

Domaines d'expertise

histoire et théorie des expositions ; avant-gardes ; ré-exposition

À propos de moi

Après un doctorat conjoint entre l'École des hautes études en sciences sociales (Paris) et l'Université de Montréal et un post-doctorat à Stanford University, j'ai rejoint l'Université de Paris 1 en 2009. De 2016 à 2020, j'ai été en délégation comme conseillère scientifique à l'Institut national d'histoire de l'art.  

Recherche

Projets de recherche

·        1959-1985, au prisme de la Biennale de Paris (histoire de la Biennale internationale des jeunes artistes, dite Biennale de Paris dans le contexte de la Guerre froide ; biennalisation de l'art contemporain)

·        Histoire des expositions dans l'art du 20e siècle : intermédialité de l'exposition, réexposition et pensée de l'histoire, l'exposition comme matériau pour artistes (et commissaires)

·        Le paysan producteur d'art en Russie/URSS

Responsabilités scientifiques

2016-2020 : Conseillère scientifique du domaine "Histoire de l'art du XVIIIe au XXIe siècle", Institut national d'histoire de l'art, Paris

Membre du comité de lecture de la revue Critique d'art

Membre du comité scientifique de la revue ExPosition

Membre associée duCentre de recherches intermédiales sur les arts, les lettres et les techniques (CRIalt, Université de Montréal), 2009–

Membre de l’Association internationale des critiques d’art (AICA), 2010–

Membre collaboratrice du programme de recherche « Des nouveaux usages des collections dans les musées d’art », 2021-2028, sous la direction de Johanne Lamoureux, subvention de partenariat du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

Membre du groupe de recherche « L’Art social de la Révolution à la Grande Guerre », sous la direction de Neil McWilliam, Catherine Méneux, Julie Ramos, 2009-2011

Publications

PROGRAMME DE RECHERCHE (direction de publication en cours)

"1959-1985, au prisme de la Biennale de Paris"

OUVRAGES :

·  Usages et utopies : l’exposition dans l’avant-garde russe prérévolutionnaire (1900-1916), Dijon, Les Presses du réel, 2015 (http://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=1228).

·  Direction scientifique et éditoriale du numéro thématique « Exposer » de la revue Intermédialités. Histoire et théorie des arts, des lettres et des techniques, no 15, 2010 : http://www.erudit.org/revue/im/2010/v/n15/index.html

  ARTICLES  :

·  « Les femmes au sein de l’avant-garde russe », « Alexandra Exter », « Natalia Gontcharova », « Lioubov Popova », « Olga Rozanova », « Varvara Stepanova », dans Christine Macel (dir.), Elles font l’abstraction, catalogue d’exposition, Paris, Centre Georges-Pompidou, 2021, p. 76-88 (traduction anglaise, Thames & Hudson, 2021 ; trad. espagnole)

·  « Reconstruire (ou pas) : l’architecture comme artifice de voyage dans le temps », dans Marion Colas-Blaise et Gian Maria Tore (dir.), "Re-" Répétition et reproduction dans les arts et les médias, Paris, Mimésis, coll. « Images, Médiums », 2021, p. 439-460.

·  « Potentialité du jouet dans la pensée de Nikolaï Bartram », dans Cécile Pichon-Bonin (dir.), Théories et pratiques du jouet dans la première moitié du XXe siècle, numéro spécial de la revue Strenae, no. 17/2021 https://journals.openedition.org/strenae/6183 .

·  « Испытание границ произведения, пространства и искусства на авангардных выставках (на примере выставки «1915 год» » [Mettre à l’épreuve les limites de l’œuvre, de l’espace et de l’art : l’exposition « L’année 1915 »], dans Ekaterina Bobrinskaïa et Anna Korndorf  (dir.), Границы нормы: трансформация гуманизма в русской и европейской культуре Нового и Новейшего времени [Limites de la norme : transformation de l’humanisme dans la culture russe et européenne de la période moderne et contemporaine], actes de colloque, Moscou, GII, 2020, p. 290-304.(version anglaise à paraître)

·  « Penser une biennale depuis ses archives : la collection d’objets éphémères de la Biennale de Venise au Clark Art Institute », https://bdp.hypotheses.org/2160, janvier 2020.

·  « Exposer l’avant-garde russe : cadres, écarts, regards », Cahiers du Musée national d’art moderne, hors série 2019 : « Paris-Moscou » 40 ans après, p. 66-75.

·  « L’espace du suprématisme au-delà du tableau », dans Olivier Camy et Cécile Pichon-Bonin (dir.), La politique de Malévitch, Tusson, du Lérot éditeur, coll. « Transferts », 2019, p. 37-58.

·  « The Exhibition as Parergon of Artworks: Russian Avant-Garde Experiments », traduit par Susan Emanuel, dans Theater, Garden, Bestiary: A Materialist History of Exhibition, s/dir. Vincent Normand et Tristan Garcia, New York/Berlin, MIT Press/Sternberg Press, 2019, p. 164-172.

·  « Ouverture pour cause d’inventaire. Figures et significations de l’exhaustivité en exposition », RACAR, no. spécial « Commissariat engagé/Critical curating », s/dir. Marie Fraser et Alice Ming Wai Jim, vol. 43, no. 2, 2018, p. 13-26, https://www.racar-racar.com/uploads/5/7/7/4/57749791/dulguerova.pdf

·  « Penser avec les grandes manifestaitons périodiques : l’espace, l’histoire, l’art », Critique d’art, no. 49, automne/hiver 2017, p. 46-56, publication bilingue; version électronique française http://critiquedart.revues.org/27140

·  « an Exhibit sous le prisme de la sociabilité : participation du spectateur, intervention urbaine et autres fantômes », Critique d’art, n°47, automne/hiver 2016, p. 148-155, publication bilingue ; version électronique française http://critiquedart.revues.org/23289

·  « “Le monde matériel n’est pas substantiel” : Berdiaev, Picasso et le début de la Première Guerre », dans Marine Brandland (dir.), 1914 : Guerre et avant-gardes, Paris, Presses de Paris Ouest Nanterre La Défense, Collection 20/21e siècles. Cahiers du Centre Pierre Francastel, 2016, p. 105-114.

·  « Changer les pratiques d’exposition pour transformer la notion d’art ? Le contexte russe postrévolutionnaire (1918-1921) », dans Bernadette Dufrêne, Jérôme Glicenstein (dir.), Histoire(s) d’exposition(s), Paris, Hermann, 2016, p. 55-65.

·  « Après-coup : les histoires différées d’une photographie de 1915 dans l’art des années 1980 », dans Catherine Perret et Jean-Philippe Antoine (dir.), no spécial de la revue Le Genre humain : « Les artistes font des histoires », Paris, Seuil, 2015, p. 145-165. https://www.cairn.info/revue-le-genre-humain-2015-1-page-145.htm

·  « Histoires de ré-expositions/Exhibition histories », Critique d’art, n° 42, printemps 2014, p. 40-51, publication bilingue français/anglais ; versions électroniques : http://critiquedart.revues.org/ 13482 (en français), http://critiquedart.revues.org/13483 (en anglais).

·  « L’art et le paysan : fantasmes, débats, pratiques en Russie/URSS », dans Neil McWilliam, Catherine Méneux, Julie Ramos (dir.), L'art social en France. De la Révolution à la Grande Guerre, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 397-412.

·  « Il faut analyser le cinéma sans oublier l’épreuve de la relation à l’autre », entretien avec Marion Froger, Tête-à-tête,  no 5 : Human inside, printemps 2013, p. 66-79.

·  « Objectless in Vitebsk: Reflexions on Malevich, Architecture and Representation », Scapegoat: Architecture, Landscape, Political Economy, no 3: Realism, 2012 (http://www.scapegoatjournal.org/docs/03/03_Dulguerova_ObjectlessInVitebsk.pdf).

·  « Jakov Tugendkhol’d’s ‘In the Iron Dead-end’, 1915 », introduction, traduction du russe en anglais, édition critique, MODERNISM/modernity, vol. 17, no4, 2011, p. 901-915.

·  « L’expérience et son double. Notes sur la reconstruction d’expositions et la photographie », Intermédialités : histoire et théorie des arts, des lettres et des techniques, no 15, printemps 2010, p. 53-71, http://www.erudit.org/revue/im/2010/v/n15/044674ar.pdf

·  « Exposer le temps. Dialogue avec Véronique Souben », Intermédialités : histoire et théorie des arts, des lettres et des techniques, no 15, printemps 2010, p. 119-141, http://www.erudit.org/revue/im/2010/v/n15/044678ar.pdf.

·  « Kazimir Malevitch, Croix [noire], 1915 », dans Laurent Le Bon (dir.), Chefs-d’œuvre ? (catalogue d’exposition), Metz, Éditions du Centre Pompidou-Metz, 2010, p. 197.

·  « Magasin : La négociation de la valeur d’exposition dans l’avant-garde russe », dans Laurence Bertrand-Dorléac (dir.), La Lettre du séminaire Arts et sociétés, Paris, Centre d’Histoire de Sciences Po, 2009 (publication bilingue, version française: http://www.sciencespo.fr/artsetsocietes/fr/archives/2049)

·  « De l’hétéronomie de l’art moderne », dans M. Froger et J. E. Müller (dir.), Intermédialité et socialité, Münster, Nodus Publikationen, 2007, p. 39-50.

·  « L'exposition : un espace public contingent chez les avant-gardes historiques (1910-20) », dans É. Caillet et C. Perret (dir.), L’art contemporain et son exposition (2), Paris, L’Harmattan, 2007, p. 71-85.

·  « L’art autonome in situ. Pensée de l’exposition chez Mikhaïl Larionov (Moscou, 1913) », dans T. Weddigen (dir.), Kritische Berichte, vol. 33, no. 3, 2005 : In situ – in context, Marburg, Jonas Verlag, p. 28-39, http://journals.ub.uni-heidelberg.de/index.php/kb/article/view/11604/5459