M. Christophe Viart

Professeur des universités (Architecture, arts appliqués, arts plastiques, arts du spectacle, épistémologie des enseignements art., esthétique, musicologie, musique, sc de l'art)

Affectation(s)

EAS : École des arts de la Sorbonne
ACTE : Arts, créations, théories, esthétique (EA 7539)

Recherche

Direction(s) de thèse

Emmanuelle Becquemin, L'objet performé, une poétique-fiction, Université Paris 1. Inscription le 1er octobre 2018. Co-direction avec Armand Bahar (ENSCI, Paris).
Elena Valtcheva, Images d’archives et désir de fabulation: nourrir l’histoire ou servir l’art, Université Paris 1. Inscription le 1er octobre 2018.
Marwan Moujaes, Transfiguration de la douleur. Paysages endeuillés dans l’art contemporain, Université Paris 1. Inscription le 17 novembre 2017.
Patrick Pleutin, Peinture connectée, gestes en public, Université Paris 1. Inscription le 27 novembre 2016.
Anna-Maria Le Bris, Images et peurs. L'expérience de l'évènement médiatisé, Université Paris 1. Inscription le 4 décembre 2015.
Laurence Gossart, Végétal et éléments naturels. Dessiner, une poïétique de l’attention, Université Paris 1. Inscription le 29 novembre 2015.
Damien Dion, Récits, fictions, descriptions. L’ekphrasis comme pratique artistique, Université Paris 1. Inscription le 14 décembre 2015.
Adrien Abline, Économies du compte à rebours dans les pratiques contemporaines, Université Paris 1. Inscription le 27 novembre 2015.

• Thèses en co-direction:
Orianne Castel, De la grille moderne à la grille contemporaine, le retour du sensible, co-direction avec Fabienne Brugère (Philosophie), Université Paris 8 (contrat doctoral), Université Paris 1. Inscription le 12 septembre 2017.
Garance Dor, Partition(s) théâtrales: entre traces et devenir, co-direction avec Sophie Lucet (Études théâtrales), Université Rennes 2-Université Paris 1. Inscription le 11 décembre 2017.

• Thèses soutenues:
Quentin Montagne, L’Aquarium: Vision et représentation des mondes subaquatiques, 7 janvier 2019. Jury sous la présidence de Olivier Schefer: Éric Baratay, Sandrine Ferret, Nicolas Floc’h, Corinne Pencenat.
Florence Jou, La constellation. Vers une écologie de l'art, Université Paris 1, 21 octobre 2017. Jury sous la présidence de Marie-Dominique Popelard: Jean-Pierre Bobillot, Benoît Conort, Marceline Delbecq, Marie Preston.
Séverine Cauchy, Figure de la boucle. Tours, détours et circularités dans les pratiques contemporaines, Université Rennes 2, 20 novembre 2015. Jury sous la présidence de Y. Toma: Michel Deville, Yann Sérandour, Diane Watteau. Mention: très honorable.
Mathieu Harel Vivier, Photographies, abstraction et réalité : l’agencement comme processus artistique, Université Rennes 2, 22 novembre 2014, Jury sous la présidence de Christine Buignet : Jean-Philippe Antoine, Arno Gisinger, Bernard Guelton. Mention: très honorable.
Lise Lerichomme, Intérieur domestique et mise-en-scène: la réappropriation du XIXe siècle par la création contemporaine, Université Rennes 2, 8 décembre 2014. Jury sous la présidence de Valérie Arrault: Guillaume Désanges, Thomas Golsenne, Emmanuel Pernoud. Mention: très honorable.
Frédéric Sotinel, Itinéraires urbains, Université Rennes 2, 16 février 2013. Jury sous la présidence de Françoise Parfait: Christian Barani, Hervé Regnauld, Franck Vermandel, C. Younès. Mention: très honorable.
Iracema Barbosa de Almeida Lecourt, Poétique de la répétition, Université Rennes 2, 29 novembre 2012. Jury sous la présidence de Jacinto Lageira: Éric Bonnet, Roberto Conduru, Gilles Tiberghien. Mention: très honorable.

• Garant d’habilitation à diriger des recherches:

Anne Creissels, Quand le corps délivre des images: incorporer et transmettre le savoir, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 25 novembre 2017. Jury sous la présidence de Éric Valette: A. Boissière, S. Coëllier, G. Désanges, G. Fraisse.
- Éric Valette, Déplacements, champs et territoires. Les espaces d’une recherche en art, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 4 décembre 2015. Jury sous la présidence de M. Debat: K. Attia, C. Buignet, J. Lageira, S. Texier
- Sandrine Ferret, Documents, points de vue : situations photographiques, Université Rennes 2, 3 décembre 2011. Jury sous la présidence de F. Parfait : L. Brogowski, C. Buignet, J. Lageira, F. Soulages

• Membre de jurys d’habilitation à diriger des recherches:
- Pierre Bauman, Les objets libres. Pour une écologie de la pensée plastique, sous la dir. de H. Sorbé, Université Bordeaux Montaigne , 4 juin 2015. Rapporteur et président.
- Sandrine Morsillo, L’exposition à l’œuvre dans le processus pictural, sous la dir. de B. Guelton, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 1er juillet 2014. Rapporteur.
- Véronique Goudinoux, Œuvrer à plusieurs, regroupements et collaborations entre artistes, sous la dir. de J.-M. Poinsot, Université Rennes 2, 20 octobre 2012.
- Jean Arnaud, Espaces critiques pour un monde complexe, sous la dir. de M. Guérin, Université Aix-Marseille, 15 novembre 2013. Président.
- Frank Vermandel, Architecture, ville, conception et discours, sous la dir. de J. Caullier, Université Charles de Gaulle-Lille 3, 13 septembre 2012. Rapporteur.
- Michel Verjux, Voir, montrer, dire. Réflexions sur la recherche et la création dans le champ de l’art contemporain et dans le champ universitaire (Périthèse), sous la dir. de B. Guelton, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 31 mars 2012. Rapporteur et président
Denis Briand, Des mots. Théorie, en mode mineur, sous la dir. de L. Brogowski, Université Rennes 2, 2 décembre 2011
Claire Lahuerta, La scénographie plasticienne: faire œuvre d’exposition, sous la dir. de R. Huesca, Université Paul Verlaine-Metz, 13 novembre 2010. Rapporteur et président.
- Nicolas Thély, La responsabilité esthétique, circonstances, contingences et conditions, sous la dir. de L. Brogowski, Université Rennes 2, 5 décembre 2009.
- Pierre-Henry Frangne, L’homme précaire et l’expérience esthétique, sous la dir. de L. Brogowski, Université Rennes 2, 27 novembre 2009.
- Olga Kisseleva, Inter-essai. Quelques réflexions sur les formes de dialogue à établir entre l’œuvre d’art contemporain et son spectateur, sous la dir. de B. Guelton, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 6 décembre 2008. Rapporteur et président.
- Joël Gilles, Enthousiasme, jeux de langage, ennui. Les plaisirs de l’art, sous la dir. d’É. Vandecasteele, Université Jean Monnet, Saint-Étienne, 21 septembre 2007. Rapporteur.

• Membre de jury de thèses:

- Frédéric Guzda, L’au(c)torité de l’artiste et ses paradoxes. Tentative de relecture historique, critique et poïétique du statut de l’artiste, doctorat en esthétique, sous la dir. d’O. Schefer, Université Paris 1-Panthéon Sorbonne.
- Ludwig Pasenau, Nébulisation extrasolaire. Time capsule transmédia pour une exploration artistique des voyages spatiaux et de l’hyperespace, doctorat en arts plastiques, sous la dir. de C. Buignet et d’Y. Gourinat, Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'espace, Université Toulouse Jean Jaurès, 9 mai 2018. Président.
- Vincent Lecomte, Un penser animal à l’œuvre, sous la dir. de D. Méaux, doctorat en esthétique et sciences de l’art, Université de Lyon, Université J. Monnet de Saint-Étienne, 27 octobre 2017. Rapporteur.
- Catherine Thiollier, L’image du corps dans les pratiques photographiques contemporaines en Martinique, doctorat en arts plastiques et arts caribéens, sous la dir. de D. Berthet, Université des Antilles, 6 juillet 2017. Président.
- Vincent Escalle, Activer la présence sensible des choses, doctorat en arts plastiques, sous la dir. d’I. Toulouse, Université Rennes 2, 27 janvier 2017. Président.
- Lyse Blanchard, L’homme désespécé – tête et corps. Ensemble d’une picturalité organique, doctorat en arts plastiques, sous la dir. de F. Coblence, Université de Picardie Jules Verne, 13 septembre 2016. Président.
- Quentin Jouret, L’art de la discrétion (l’infranuance et le petit usage), doctorat en arts plastiques, sous la dir. de D. Clévenot et I. Alzieu, Université Toulouse Jean Jaurès, 12 décembre 2015. Rapporteur.
- Julie Fabre, L’œuvre précaire. Expériences de l’art au tournant du XXIe siècle, doctorat en arts et sciences de l’art, sous la dir. de M. Guérin, Université d’Aix-Marseille, 27 novembre 2015. Rapporteur et président.
- Alban Denuit, Du canon artistique à la norme industrielle. Une forme sculpturale du quotidien, doctorat en arts plastiques, sous la dir. de H. Sorbé, Université Bordeaux Montaigne, 6 juillet 2015. Rapporteur.
- Hung Chih Wang, Situation et ambiguïté de l'objet. La mise en ordre comme phénomène, doctorat en arts et sciences de l’art, sous la dir. de J. da Silva, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 22 mai 2015. Rapporteur.
- Antonio Contador, Attendre. De la disponibilité dans l’être, doctorat en arts et sciences de l’art, sous la dir. de J. Lageira, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 7 mai 2015. Président.
- Natacha Détré, Les «Relecteurs d’images». Une pratique artistique contemporaine de collecte, d’association et de rediffusion d’images photographiques, doctorat en arts et sciences de l’art, sous la dir. de C. Buignet, Université Toulouse 2 Le Mirail, 22 septembre 2014. Rapporteur et président.
- Ariane Cloutier, Évaluation de l’expérience du jeu ludique au sein du processus de création en art contemporain, doctorat en arts et sciences de l’art, sous la dir. de J. Lageira, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 10 mai 2014. Rapporteur.
- Édith Magnan, L’espace pliable: une structure modulable comme capture de moment, doctorat en arts et sciences de l’art, option: arts plastiques, sous la dir. de B. Guelton, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, 8 février 2014. Rapporteur et président.
- Véronique Verstraete, Résonances du parergon. La fonctionnalité à l’épreuve d’une pratique artistique, doctorat en arts et sciences de l’art, option: arts plastiques, sous la dir. de R. Conte, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, 24 janvier 2014. Rapporteur et président.
- Olivier Belon, Paysage et photographie. La question du pittoresque, doctorat en arts plastiques, sous la dir. de J. Gilles, Université Jean Monnet Saint-Étienne, 10 septembre 2013. Rapporteur et président
Brigitte Ritschard, Contribution à une esthétique du temps : entre errance et ritualisation, doctorat en arts plastiques, sous la dir. de J. Gilles, Université Jean Monnet Saint-Étienne, 9 septembre 2013. Rapporteur
Grzegorz Pawlak, Du quotidien à l’œuvre. Les arts technologiques au prisme d’une poétique de la dissémination, doctorat en sciences de l’art, mention : arts plastiques, sous la dir. de F. Parfait, Université de Picardie Jules Verne, 6 septembre 2013, Rapporteur et président.
- Corine Taunay, Pour un catalogue raisonné des arts incohérents, doctorat en sciences et technologies des arts, sous la dir. de P. Bonafoux, Université Paris 8, 15 juin 2013.
- Sally Bonn, Pour une poïétique des dispositifs. Les rapports textes/œuvres dans l’art contemporain, doctorat en arts et sciences de l’art, spécialité esthétique, sous la dir. de J. Lageira, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, 28 mai 2013. Rapporteur et président.
- Karim Charredib, Les zombies et le visible: ce qu’il en reste, doctorat en arts et sciences de l’art, option : arts plastiques, sous la dir. de R. Conte, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, 29 mars 2013. Rapporteur et président.
- Nicolas Fourgeaud, La performance au miroir des médiations : enjeux théoriques et critiques, doctorat en esthétique, sous la dir. de M.-D. Popelard, Université Sorbonne nouvelle-Paris 3, 12 mai 2012. Rapporteur.
- Marion Viollet, Les comportements du spectateur comme enjeux de l’art contemporain, doctorat en arts plastiques, sous la dir. de D. Clévenot et C. Buignet, Université Toulouse 2 Le Mirail, 26 septembre 2011. Rapporteur et président.
- Charlotte Beaufort, Art, lumière, perception. Pour un «art phénoménal», doctorat en esthétique et théorie de l’art, sous la dir. de B. Lafargue, Université de Pau et des Pays de l’Adour, 21 septembre 2011. Rapporteur.
- Bo-Kyoung Lee, L’art d’exposer l’art, Invention du spectateur, doctorat en sciences et technologies des arts, sous la dir. de P. Bonafoux, Université Paris 8, 28 mars 2011.
- Aimeric Audegond, Art parasite. Pratiques parasitaires dans l’art contemporain, doctorat en sciences de l’art, mention: arts plastiques, sous la dir. de M. Egaña, Université de Picardie Jules Verne, 26 novembre 2010. Rapporteur.
- Charlotte Serrus, Glissades. Instabilité, indistinction et postures humoristiques à l’ère dite postmoderne, doctorat en arts et sciences de l’art, option : arts plastiques, sous la dir. de S. Coëllier et M. Guérin, Université de Provence, Aix-Marseille, 23 septembre 2010. Rapporteur et président.
- John Cornu, Art contextuel et création, doctorat en arts et sciences de l’art, option: arts plastiques, sous la dir. de R. Conte, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, 27 juin 2009. Rapporteur et président
Véronique Dubrion, Sculptures Membranes. De la sculpture comme objet de désir, doctorat en arts et sciences de l’art, option: arts plastiques, sous la dir. de J. Da Silva, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, 13 décembre 2008. Rapporteur et président.
- Geoffrey Martinache, De l’envol à l’atterrement. Dynamiques archéologiques de la modernité, doctorat de lettres et sciences humaines, spécialité : philosophie, sous la dir. d’A. Milon, Université Paris X-Nanterre, 10 octobre 2008. Rapporteur.
- Patrick Nardin, Effacer, déconstruire, défaire : pratiques de la défaillance en peinture, vidéo, cinéma, doctorat en arts et sciences de l’art, option: arts plastiques, sous la dir. de P.-D. Huyghe, Université Paris 1 – Panthéon La Sorbonne, 5 février 2008. Rapporteur.
- Antoine Perrot, Attitude couleur, doctorat en arts plastiques, doctorat en arts plastiques sous la dir. de L. Brogowski, Université Rennes 2, 10 avril 2008.
- Stéphane Le Roux, Scénographie et cinématographie du dessin animé : de Toei à Ghibli (1968-1988), le parti du réalisme de Asao Takahata et Hayao Miyazaki, doctorat en études cinématographiques, sous la dir. de G. Mouëllic, Université Rennes 2, 15 décembre 2007.
- Virginie Bourget, L’œuvre d’art à l’épreuve de sa reproduction imprimée, doctorat en arts plastiques sous la dir. de L. Brogowski, Université Rennes 2, 16 novembre 2007.
- Anne Immelé, Séquences-disjonction, séquences-évocation et agencements-constellation dans les pratiques photographiques contemporaines (1989-2005), doctorat en arts plastiques, sous la dir. de D. Payot, Université Marc Bloch-Strasbourg 2, 25 mai 2007. Rapporteur et président.
- Philémon Vanorlé, Zinnek’esthétique. En-jeux, en-quête, doctorat en arts et sciences de l’art, option: arts plastiques, sous la dir. de J. Cohen, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 3 mars 2007.
- Elisabeth Perget-Amblard, Le caprice et son dessein, doctorat en arts et sciences de l’art, option: arts plastiques, sous la dir. de R. Conte, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2 décembre 2006.
- Jean-Luc Matteoli, L’objet pauvre. Mémoire et quotidien sur la scène contemporaine française, doctorat d’arts: études théâtrales, sous la dir. de D. Plassard, Université Rennes 2, 20 novembre 2006.
- Yann Sérandour, Lecteurs en série. Enquête sur un profil artistique contemporain, doctorat en arts plastiques sous la dir. de L. Brogowski, Université Rennes 2, 4 novembre 2006.
- Geneviève Québriac, L’enseigne: poétique d’une identité exhibée. De l’histoire des marqueurs à leur présentation dans les pratiques artistiques contemporaines, doctorat en arts plastiques sous la dir. de L. Brogowski, Université Rennes 2, 29 juin 2006.

Thèmes de recherche

  • Arts plastiques
Les recherches développées par Christophe Viart reposent sur l’articulation de l’analyse théorique et de la pratique dans l’expérience artistique. Elles s’articulent essentiellement autour de trois axes principaux liés au dialogisme: 1. les formes de la fiction : le temps et le récit dans les arts visuels, les relations entre art, littérature et histoire, les archives dans les pratiques artistiques contemporaines ; 2. la correspondance des arts: l’intertextualité, la reprise et l’humour; 3. les croisements entre arts et sciences exactes, naturelles, politiques; les imaginaires de la science; arts contemporains et science-fiction.

Responsabilités scientifiques

- Co-directeur de l'axe «Plasticités: Espaces, corps, temporalités, sons», Institut ACTE, Université Paris 1, depuis janvier 2019.
- Directeur de la rédaction de la revue en ligne Plastik, Institut ACTE, Université Paris 1, depuis décembre 2017.
- Responsable de la ligne de recherche «Dits et écrits d’artistes: théories et fictions», Institut ACTE, Université Paris 1, depuis 2014.
- Responsable du programme de politique scientifique «Exposer la recherche en art», avec Françoise Docquiert, Institut ACTE, UMR 8218 Sorbonne-CNRS, Université Paris 1, 2014-2017. En partenariat avec l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy, l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (Liban), l’Université de Coimbra (Portugal) et plusieurs établissements culturels et scientifiques à Paris : le Centre national des arts plastiques, le Musée des Arts et Métiers, le Centre Pompidou, le Palais de Tokyo.

Publications

La Peinture sans titre, sous la dir. de C. Viart, Rennes, EESAB, Dijon, Les presses du réel, 2019, 139 p. Textes de Dominique Abensour, Christian Besson, Joëlle Le Saux, Marjolaine Lévy, Élodie Lesourd, Benoît Maire, François Perrodin, Guillaume Pinard, Clément Rodzielski, Christophe Viart. Contributions artistiques de 33 artistes : Adam Adach, Dove Allouche, Felicia Atkinson, Virginie Barré, Cécile Bart, John Batho, Francis Baudevin, Dominique Blais, Étienne Bossut, Bernard Brunon, Stéphane Calais, Nina Childress, Isabelle Cornaro, John Cornu, Franck Éon, Nicolas Floc’h, Olivier Gourvil, Thomas Huber, Natacha Lesueur, Jean-François Maurige, Richard Monnier, Olivier Mosset, Éric Rondepierre, Sylvie Ruaulx, Sarkis, Alain Séchas, Yann Sérandour, Eva Taulois, Agnès Thurnauer, Patrick Tosani, Charlotte Vitaoli, Mélanie Villemot.

Conçue comme projet de recherche spécifique, cette publication ambitieuse vise à corréler des textes de théoriciens et d’artistes et des œuvres conçues à dessein par plus de 30 artistes en reprenant l’interrogation avancée par Hubert Damisch : « Qu'est ce que penser en peinture ? » Le projet a été soutenu par l’EESAB dans le cadre des activités menées au sein du programme international « Peinture : un réseau de recherche ». C’est sous la forme d’une mise en page originale que l’édition offre un support de recherche à la possibilité d’alimenter et de réunir pensée de l’art et création contemporaine. En faisant appel à différents spécialistes et artistes, il ne s’agissait pas de tourner autour d’un sujet restrictif mais au contraire de refléter la dimension épistémologique de la discipline des arts plastiques. Ce sont dès lors autant des écrits que des images qui analysent les théories de la peinture émanant des théoriciens et des artistes, qu’ils soient peintres ou non. http://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=7142


Les Mots de la pratique. Dits et écrits d’artistes, sous la dir. de C. Viart, Marseille, Le mot et le reste, 2018, 286 p. Textes de Brigitte Aubry, Iracema Barbosa, Sally Bonn, Éric Bonnet, Dominique Chateau, Valérie Da Costa, Thomas Golsenne, Flora Katz, Jacinto Lageira, Anaël Lejeune, Sandrine Morsillo, Hélène Sirven, Hilde Van Gelder, Christophe Viart, Giovanna Zapperi.

Si la pratique est bien ce qui définit a priori un artiste, les témoignages de celui-ci montrent qu’elle peut être abordée de façon multiple. S’inscrivant dans la tradition, certains artistes défendent la notion de métier, quand d’autres arguent d’une redéfinition des moyens et des techniques de création. Les uns s’attachent aux qualités d’un savoir-faire ; les autres remettent en cause les matériaux et les outils de fabrication pour entreprendre le procès de la production artistique. Les processus créatifs peuvent y être différenciés selon qu’ils se rapportent au faire ou qu’ils soient dictés par un processus mental. La pratique est parfois envisagée comme primordiale et autonome, l’artiste privilégiant avant tout un ensemble de gestes ou de protocoles aux dépens du résultat obtenu. Mais d’autres fois, à l’inverse, c’est en s’abstenant de considérer la pratique avec leurs propres mots que certains artistes entendent pouvoir en rendre compte. Pour l’artiste, autant qu’on le voit aujourd’hui de plus en plus soumis à l’injonction de s’exprimer sur ses intentions, l’énonciation de ses idées ne saurait dès lors faire le départ entre sa disposition à créer et sa disposition à écrire ou parler. Les formes que prennent ses paroles révèlent encore les motivations qui lui sont propres. Parler ou écrire sur sa pratique peut ainsi répondre à un désir de transmission et de communication, par exemple dans le cadre d’un entretien, de conférences ou de cours, mais aussi pallier à une crise dans la création.

L’Art de Douglas Huebler. « Ready-mades culturels », sous la dir. d’A. Lejeune, A. Streitberger, C. Viart, Rennes, Presses universitaires de Rennes, Arts contemporains, 2018, 220 p. Textes de Lezek Brogowski, Camille Debrabant, Heather Diack, Mary Haviland, Liz Kotz, Guillaume Le Gall, Anaël Lejeune, François Maheu, Dominic Rahtz, Alexander Streitberger, Erik Verhagen, Christophe Viart.

Ce livre collectif associe des spécialistes internationaux de l’œuvre de l’artiste américain Douglas Huebler. Douglas Huebler (1924-1997) est une figure pionnière majeure de l’art conceptuel qui émerge à la fin des années 1960 avec Robert Barry, Joseph Kosuth et Lawrence Weiner. Mais la richesse et l’originalité de son travail sont difficilement réductibles à ce seul mouvement artistique. L’influence qu’exerce aujourd’hui l’œuvre de Huebler, représentée dans tous les musées et les collections d’art moderne, témoigne d’une grande reconnaissance dont ne semble pas rendre encore suffisamment justice le paysage éditorial. L’ambition de ce livre est tout d’abord de se pencher sur le travail de cet artiste afin d’en dégager et d’en préciser la singularité par delà le cadre rigide auquel on le réduit encore trop souvent. Il offre la possibilité de réévaluer l’art des années 1960 et 1970 à la lumière de la démarche de Huebler et d’aborder des thèmes fondamentaux, tels que les rapports de l’art et de la société, les questions liées à l’histoire et à la fiction, les problèmes du contrôle systématique et de l’absurdité aléatoire, mais également le hasard, l’humour ou le mystérieux ; autant de notions rarement mises en relation avec l’art conceptuel. Enfin, ce livre invite à s’interroger sur la réception du travail de Huebler, et sur l’attraction qu’il suscite auprès des artistes contemporains, comme des théoriciens et des historiens aujourd’hui.

L’Art contemporain et le temps. Visions de l’histoire et formes de l’expérience, sous la dir. de C. Viart, Rennes, Presses universitaires de Rennes, Arts contemporains, 2016, 196 p. Textes de Victor Burgin, Emmanuelle Chérel, Sylvie Coëllier, Jean-Pierre Cometti, Jacinto Lageira, Jean Lauxerois, Jean-Marc Poinsot, Gilles A. Tiberghien, Corinne Rondeau, Bernhard Rüdiger, Christophe Viart.

La question du temps, de la durée, de l’événement, est devenue une préoccupation majeure des formes de l’art actuel. De nombreuses pratiques et théories portent sur les notions du temps de même qu’elles se tournent vers l’histoire de l’art et qu’elles interrogent leur rapport à l’histoire de manière plus générale. Confrontant les points de vue différents d’artistes, de théoriciens, de philosophes, d’historiens, l’ambition de cet ouvrage est d’examiner l’étendue de la problématique de ce rapport au temps avec notamment pour corolaires les questions sur la fin de l’histoire, l’héritage de la modernité, l’économie de la mondialisation, la révolution numérique, la célébration de la vitesse ou son contraire associé à la valorisation de la décélération. Les différents essais rassemblés ici se donnent pour objectif de comprendre pourquoi et comment les problématiques temporelles développées dans l’art contemporain visent à donner une réponse à la question qui obséda l’historien de l’art Henri Focillon, puis reprise par son élève George Kubler en 1962 dans son livre Formes du temps : « Qu’est-ce donc que l’actualité ? » C’est sans prêter à l’équivoque des modes que les auteurs réunis dans cet ouvrage lancent de nouvelles pistes de recherche sur ce problème complexe du temps et des expériences qu’il nous engage à vivre aujourd’hui.