M. Christian Bonnet

Professeur émérite

Affectation(s)

UFR 10 : Philosophie

Recherche

Projets de recherche

Philosophies de langue allemande: kantisme, postkantisme, néokantisme, néopositivisme, philosophie autrichienne

Responsabilités scientifiques

Directeur du Centre d'histoire des systèmes de pensée moderne (EA 1451)

Publications

  • Traduction de Schelling : Sur la construction en philosophie, 1988, Philosophie, n° 19, p. 3-28.
  • « Base empirique et méthode transcendantale », Cahiers du CREA-École Polytechnique, 14, juin 1990, p. 15-34.
  • Recension de : Konrad Lorenz et Karl Popper, L’Avenir est ouvert (traduit de l’allemand par Jeanne Etoré, Paris, Flammarion, 1990) dans la Revue philosophique, n°4/1990, pp. 703-705. 
  • Recension de : Karl Popper, Un univers de propensions. Deux études sur la causalité et l’évolution (traduit de l’anglais et présenté par Alain Boyer, Combas, Editions de l’Éclat, 1992) dans la Revue philosophique, n°4/1993, p. 735. 
  • « Le 18 brumaire de Napoléon le Petit. Le coup d’État du 2 décembre 1851 chez Marx et Hugo », Revue M, septembre 1994, pp. 53-64. 
  • « La fable du psychologisme de Fries », Revue philosophique, n°2/1997, p. 147-159. 
  • « Le préjugé du transcendantal », Archives de Philosophie, 61, juillet-septembre 1998, p. 475-488. 
  • Traduction de Karl Popper : Les deux problèmes fondamentaux de la théorie de la connaissance, Paris, Hermann, 1999, 468 pages. 
  • Traduction et présentation de Moritz Schlick, Questions d’Éthique et Friedrich Waismann : Volonté et Motif, Paris, PUF, 2000, 300 pages. 
  • « Le positivisme éthique de Schlick », Les Études philosophiques, n°3/ juillet-septembre 2001, p. 371-385. 
  • « Herbart lecteur de Kant » in J.F. Herbart (1776-1841). Métaphysique, psychologie, esthétique, Cahiers de Philosophie de l’université de Caen, 2001, n°36, p. 31-44. 
  • Recension de : Alain Boyer, Hors du temps (Paris, Vrin, 201) : Cités (10/ 2002). 
  • « Kant et les limites de la science » in Les Philosophes et la science, sous la direction de Pierre Wagner, Paris, Gallimard, 2002, p. 349-402.
  • « La théorie friesienne de la justification » in Un autre XIXème siècle allemand : Revue de Métaphysique et de Morale, n°3/septembre 2002, p. 337-351.
  • Traduction et présentation de Fries : Du Rapport de la psychologie empirique à la métaphysique (« Über das Verhältnis der empirischen Psychologie zur Metaphysik »), Archives de philosophie, tome 66, cahier 2, été 2003, p. 303-323.
  • « History, science and reason : On the Philosophy of Emile Meyerson » (en collaboration avec Elhanan Yakira), Iyyun. The Jerusalem Philosophical Quaterly, vol. 52, juillet 2003, p. 267-289.
  • Présentation d’Identité et réalité d’Emile Meyerson (en collaboration avec Sandra Laugier) in Sandra Laugier et Pierre Wagner (dir.), Philosophie des sciences, vol. 1, Paris, Vrin, 2004, p. 75-82.
  • Présentation et Traduction de Karl Popper : « Problèmes fondamentaux de la logique de la connaissance » (chapitre 1 de Logik der Forschung) inSandra Laugier et Pierre Wagner, dir., Philosophie des sciences, vol. 1, Paris, Vrin, 2004, p. 231-266. 
  • « Critique de la psychologie et psychologie de la critique » : Kant anti-kantien, Rouen, Presses de l’Université de Rouen , 2004, p. 7-20.
  • La raison dévoilée. Etudes schopenhaueriennes (en collaboration avec Jean Salem), Paris, Vrin, 2005, 256 pages.
  • « Causes et raisons » in Christian Bonnet et Jean Salem, éd., La Raison dévoilée. Etudes schopenhaueriennes, Paris, Vrin, 2005, p. 123-135.
  • « The Transcendental Bias », Iyyun. The Jerusalem Philosophical Quaterly, 54, July 2005, p. 251-270.
  • « Schlick et le kantisme » in Jacques Bouveresse, Delphine Chapuis-Schmitz et Jean-Jacques Rosat, L’empirisme logique à la limite. Schlick, le langage et l’expérience, Paris, CNRS-Editions, 2006, p. 17-28.
  • « La première réception française du Cercle de Vienne : Ernest Vouillemin et Louis Rougier », Austriaca, 63, déc. 2006 [2007], p. 71-83.
  • L’Age d’or de l’empirisme logique. Vienne, Berlin, Prague : 1929-1936 (en collaboration avec Pierre Wagner), Paris, Gallimard, 2006, 702 pages.
  • Introduction (avec Pierre Wagner) de L’Age d’or de l’empirisme logique. Vienne, Berlin, Prague : 1929-1936 ( Paris, Gallimard, 2006), p. 7-77.
  • Traduction de Neurath : « Pseudo-rationalisme de la falsification » (Pseudorationalismus der Falsifikation), in Christian Bonnet et Pierre Wagner, éd., L’Age d’or de l’empirisme logique. Vienne, Berlin, Prague : 1929-1936, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de philosophie », 2006, p. 489-510. 
  • Présentation de Hempel, « Analyse logique de la psychologie », in Christian Bonnet et Pierre Wagner, éd., L’Age d’or de l’empirisme logique. Vienne, Berlin, Prague : 1929-1936, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de philosophie », 2006, p. 463-468. 
  • Présentation de Neurath, « Pseudo-rationalisme de la falsification » (Pseudorationalismus der Falsifikation), in Christian Bonnet et Pierre Wagner, éd., L’Age d’or de l’empirisme logique. Vienne, Berlin, Prague : 1929-1936, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de philosophie », 2006, p. 489-494.
  • Présentation de Neurath, « L’Encyclopédie comme modèle », in Christian Bonnet et Pierre Wagner, éd., L’Age d’or de l’empirisme logique. Vienne, Berlin, Prague : 1929-1936, Paris, Gallimard, « Bibliothèque de philosophie », 2006, p. 575-580.
  • Préface au livre de Mario Caimi, Leçons sur Kant. La déduction transcendantale de 1787, Paris, Publications de la Sorbonne, 2007. 
  • Article « Schopenhauer » in Michela Marzano, Dictionnaire du corps, Paris, PUF, 2007, p. 850-853.
  • « Moritz Schlick und das Problem des psychophysischen Parallelismus » in Fynn Ole Engler et Mathias Iven, Moritz Schlick : Leben, Werk und Wirkung, Berlin, Parerga Verlag, 2008, p. 117-130.
  • « Moritz Schlick : between a priori judgment and conventionalism » (en collaboration avec Ronan de Calan), in Michel Bitbol, Jean Petitot, Pierre Kerzsberg, Constituting Objectivity. Transcendantal Perspective on Modern Physics, New York, Springer, 2009, p. 117-127.
  • 2009 : Recension des volumes I,2, I,3 et I,6 de la Kritische Gesamtausgabe de Moritz Schlick (Vienne et New York, Springer, 2006 et 2008) dans la revue Austriaca (n° 67-68, déc. 2008-juin 2009), p. 286-289.
  • « Fries lector de Kant » : Cuadernos de Filosofía, Buenos Aires, 50, 2009, p. 9-31.
  • Traduction et présentation de Moritz Schlick : Théorie générale de la connaissance (Allgemeine Erkenntnislehre), Paris, Gallimard, « Bibliothèque de philosophie », 2009, 552 pages. 
  • « Le Cercle de Vienne et Meyerson », in Eva Telkès et Elhanan Yakira, éd., L’histoire et la philosophie des sciences à la lumière de l’œuvre d’Emile Meyerson (1859-1933), Paris, Honoré Champion, 2010. 
  • « La réception du Cercle de Vienne en France », in Peter Schöttler et Hans-Jörg Rheinberger, éd., Marc Bloch et les crises du savoir, Berlin, Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte, Preprint 418, 2010, p. 115-126.
  • « Une autre philosophie allemande » : Agone, 48, avril 2012 : Jacques Bouveresse : la philosophie malgré eux, p. 102-121.
  • « Schlick et le problème psychophysique », in Bernard Andrieu et François Felix, éd., Quel physicalisme ? Lausanne, L’Âge d’homme, 2013, p. 39-58.
  • « Le temps sort de ses gonds : Deleuze et l’invention kantienne de la conscience moderne du temps » in Axel Cherniavsky et Chantal Jaquet, L’Art du portrait conceptuel. Deleuze et l’histoire de la philosophie, Paris, Classiques Garnier, 2013, p. 95-106. 
  • L’autre école de Iéna. Critique, métaphysique, psychologie chez Jakob Friedrich Fries, Paris, Garnier, 2013. 331 pages.   
  • « Schlick zwischen Politik und Moral », Austriaca, n° 76, juin 2013, p. 111-120.  
  • « Lichtenberg ou les Lumières inquiètes » in Claudine Tiercelin (dir.), La reconstruction de la raison. Dialogues avec Jacques Bouveresse, Collège de France, 2014 (http://books.openedition.org/cdf/3568?lang=fr)  
  • « “El tiempo se sale
de sus goznes” : Deleuze y la invención kantiana de la consciencia moderna
del tiempo » in A. Cherniavsky, éd., Deleuze : la filosofía y su historia, Buenos
Aires, Eduvim, 2014, p. 107-122.
  • Philosophies autrichiennes, numéro spécial de la Revue Austriaca, n° 78, 2015.
  • « Kant
 en Autriche : entre réception et rejet » in  Christian Bonnet, dir., Philosophies autrichiennes : Austriaca, n° 78, 2015, p. 125-142.
  • « Le retour à
Kant de Friedrich Albert Lange » in
Claudia Jáuregui, Fernando
Moledo, Hernán
Pringe et Marcos Thisted, éd., Crítica y Metafísica.
Homenaje a Mario Caimi,
Hildesheim, Olms Verlag, « Studien und Materialen zur Geschichte der
Philosophie », 2015, p. 47-60.
  • « Aux origines de la querelle du
psychologisme : Fries, Herbart et Beneke », in Maria Gyemant, dir., Psychologie
et psychologisme, Paris, Vrin, 2015, p. 61-76.
  • « Popper (Karl) et Freud », in Sarah Contou-Terquem, dir., Dictionnaire Freud, Paris, Laffont
(collection Bouquins), 2015, p. 746-749.
  • Wissenschaft und Praxis. Zur Wissenschaftsphilosophie in Frankreich und Österreich in der ersten Hälfte des 20. Jahrhunderts (en collaboration avec Elisabeth Nemeth),  Vienne/New York, Springer, 2015, 250 pages.
  • « Schlick et
l’origine pratique de la connaissance », in Christian Bonnet et Elisabeth Nemeth, éd., Wissenschaft und Praxis. Zur
Wissenschaftsphilosophie in Frankreich und Österreich in der ersten Hälfte des
20. Jahrhunderts, Vienne, Springer, 2015, p. 43-53.
  • « Fries lecteur de
Kant » in Christophe Bouriau et
Oliver Schlaudt, éd., Le kantisme hors
des écoles kantiennes : Philosophia
Scientiæ, vol. 20, cahier 1, 2016, p. 33-46.
  • « Nietzsche héritier
de Friedrich Albert Lange ? » in
Bertrand Binoche et Arnaud Sorosina, éd., Les Historicités de Nietzsche, Paris, Publications de la Sorbonne,
2016, p. 165-182.
  •  
 

Curriculum Vitae

  1. Titres universitaires  

– Agrégation de philosophie

– Doctorat en philosophie La Théorie de la connaissance de Jakob Friedrich Fries soutenue en 1994 (jury composé de Jacques Bouveresse, directeur de thèse, Alain Boyer, Michel Fichant, président du jury, Lutz Geldsetzer et Gérard Lebrun). Mention « très honorable avec les félicitations du jury ». 

– Habilitation à diriger des recherches (L’empirisme allemand) soutenue à l’université Paris 1 en 2009 devant un jury composé de Christiane Chauviré (présidente), Elisabeth Nemeth, Jacques Bouveresse, Jocelyn Benoist (parrain), Massimo Ferrari et Jean Seidengart.  

2. Expérience professionnelle  

– Professeur au lycée Thibaut de Champagne, Provins (1977-1978). – Professeur au lycée Emile Zola de Châteaudun (1978-1985).

– Professeur au lycée Molière à Paris (1985-1997).

– Professeur classes préparatoires, au lycée Claude Monet à Paris (1994-1997).

– Maître de conférences à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (1992-1997).

– Maître de conférences à l’UFR de philosophie de l’université Paris (1997-2010).

–  Professeur d’histoire de la philosophie allemande à l’université Paris 1 depuis 2010.  

3. Conférences, colloques et interventions diverses  

– mai 1988 : « Base empirique et méthode transcendantale », conférence donnée en mai 1988 à l'École Normale Supérieure dans le cadre du séminaire « Méthodologie de la science empirique » d’Alain Boyer et Philippe Mongin.

– 10 février 1993 : « Le 18 brumaire de Napoléon le Petit. Le coup d'État du 2 décembre 1851 chez Marx et Hugo », intervention au lycée du Parc à Lyon dans le cadre des journées académiques des professeurs de philosophie.

– 12 avril 1996 : « Ce qui ne peut qu’être montré », exposé au séminaire de Christiane Chauviré à l’Université de Paris I.

– 25 avril 1997 : « La Logique de Fries », intervention à l’Institut d’Histoire et Philosophie des Sciences et des Techniques (Paris) dans le cadre du séminaire de Michel Fichant « Logique et Sémiotique au XVIIIème siècle - De Leibniz à Kant ».

– 17 mai 1997 : « Les Origines de la querelle du psychologisme au XIXème siècle », intervention à l’Institut d’Histoire et de Philosophie des Sciences et des Techniques (Paris) dans le cadre du séminaire de Christiane Chauviré et Sandra Laugier « Le Mental et le Social ».

– 29 avril 1998 : « La grammaire du motif », intervention à l’Institut d’Histoire et Philosophie des Sciences dans le cadre du colloque « Waismann, de Vienne à Oxford ».

– 15 janvier 1999 : « Le transcendantal dans Les deux problèmes fondamentaux de la théorie de la connaissance  de Karl Popper », exposé à l’Institut d’Histoire et de philosophie des sciences, dans le cadre du Séminaire de Michel Bitbol et Sandra Laugier: « Arguments transcendantaux en philosophie de la physique et en philosophie de la connaissance ».

– 28 mai 1999 : « L’impossibilité de la théorie de la connaissance selon Leonard Nelson », intervention à l’Ecole Normale Supérieure dans le cadre des journées « La théorie de la connaissance comme philosophie première. Husserl 1900-1918 » organisées par les Archives Husserl.

– 11 mars 2000 : « La théorie friesienne de la justification », intervention au Colloque « Postkantismes : la tradition du kantisme épistémologique au XIXème siècle dans les pays de langue allemande » organisé  à la Sorbonne par le Centre d’Histoire des Systèmes de Pensée Modernes de l’Université de Paris I.

– 28 avril 2000 : « Le positivisme éthique de Moritz Schlick », au colloque « Moritz Schlick et le tournant de la philosophie » organisé à l’Université d’Amiens.

– 24 février 2001 « Fries lecteur de Kant », conférence à l’École Normale Supérieure dans le cadre du « Groupe de Recherche sur les Philosophies Allemandes ».

– 25 avril 2001 : « Herbart lecteur de Kant », conférence à l’Université de Caen dans le cadre de la « Journée internationale d'études sur Johann Friedrich Herbart », organisée par l'équipe de recherches « Identité et subjectivité » (direction V. Carraud).

– 23 février 2002 : « Le réalisme de Friedrich Eduard Beneke », conférence à l’École Normale Supérieure dans le cadre du « Groupe de Recherche sur les Philosophies Allemandes ».

– 17 mai 2002 : « L'Esthétique transcendantale : une science du sensible? », intervention à la journée « Kant et l’esthétique » organisée par Serge Trottein au Centre d'Histoire de la Philosophie Moderne (CNRS/UPR 2337).

– 28 février - 1er mars 2003: participation et intervention (« Moritz Schlick in Frankreich: Rezeption und Forschung ») au workshop organisé à Vienne par l’« Institut Wiener Kreis dans le cadre du « Moritz-Schlick-Projekt ».

– 25 mars 2003 : « Philosophie et psychologie au siècle des Lumières », conférence dans le cadre de la « Settamana dell’Illuminismo » de l’Université « l’Orientale » de Naples.

– 27 mars 2003 : « Kant et la psychologie », intervention aux journées « Actualité de Kant » organisées par l'IUFM et l'université de Rouen.

– 15 novembre 2003 : « Causes et raisons », intervention au colloque international « Schopenhauer » de la Sorbonne.

– 21 février 2004 « Faits et valeurs selon Moritz Schlick », intervention au colloque « Politique, droit, valeurs dans le cadre de la conception scientifique du monde (1918-1938) » à l’Institut d’Histoire et Philosophie des Sciences et des Techniques (Paris).

– 23 mars 2004 : « Schlick et le kantisme », intervention au colloque « Moritz Schlick, le langage et l'expérience » du Collège de France.

– 6-7 juin 2005 : « Le cercle de Vienne et Emile Meyerson », intervention au colloque Meyerson de Jérusalem

– 24 octobre 2005: intervention (« Erkenntnis und Identität bei Meyerson und Schlick ») au colloque franco-autrichien « Felix Kreissler » de Vienne.

– 15 juin 2006 : « Moritz Schlick entre théorie de la connaissance et analyse critique du langage » intervention au Congrès Hopos de Paris (dans le cadre du Symposium « Les empiristes logiques et la philosophie scientifique: Carnap, Reichenbach, Schlick, 1918-1938 »).

– 17 novembre 2006 : « La première réception française du Cercle de Vienne », intervention au colloque « Autriche-France, transfert d’idées-histoires parallèles ? », Cergy-Pontoise/Paris.

– 18 janvier 2007 : Conférence publique à l’université de Vienne : « Vienne-Paris : la réception française de la philosophie autrichienne ».

– 9 décembre 2006 : intervention au workshop franco-autrichien de Vienne (« Louis Rougier und die erste französische Rezeption des Wiener Kreises »).

– 4 avril 2007 : intervention au séminaire de Jacques Bouveresse au Collège de France (« Schlick et le parallélisme psychophysique »).

– 28 avril 2007 : « Action, volonté et motif chez Waismann », intervention au colloque « Geste, motif, action » (Sorbonne/Paris 1).

– 28 septembre 2007 : « Moritz Schlick und das Problem des psychophysischen Parallelismus », intervention à l’Internationales Rostocker Moritz-Schlick Symposion.

– 6 octobre 2007 : « La réception du Cercle de Vienne en France », intervention au colloque de Berlin « Marc Bloch et les crises du savoir » (Max-Planck-Institut für Wissenschaftsgeschichte).

– 16 octobre 2007 : « La culture allemande entre philosophie et barbarie », conférence au Centre franco-argentin de Buenos Aires.

– 24 octobre 2007 : « Fries lecteur de Kant », conférence au Centro de Investigaciones Filosoficas de Buenos Aires.

– 23 novembre 2007 : « Schlick und das Apriori », intervention au workshop franco-autrichien sur « Les conventionnalismes » organisé à l’Institut Wiener Kreis de Vienne dans le cadre du programme de formation-recherche du CIERA : « « La philosophie des sciences en Autriche et en France au XXème siècle: histoires croisées, héritages, réceptions et influences réciproques  ».

– 7 mai 2008 : « Positivisme et réalisme chez Moritz Schlick » : intervention au « séminaire des travaux » de l’UFR de philosophie de Paris 1.

– 16 mai 2008 : intervention à l’ENS, au colloque du Rehseis et de l’Institut d’Etudes Avancées « Perspectives historiques sur l’émergence de la philosophie des sciences au XIXème siècle. Un regard comparatif : France, Grande-Bretagne, Allemagne » :  « Théorie de la connaissance et philosophie des sciences dans le contexte allemand : Fries et le problème de l’induction ».

– « Philosophie transcendantale et psychologie chez les premiers lecteurs de Kant » : intervention au colloque « Kant, Husserl et les sciences cognitives » organisé par le CREA le 27 mai 2009.

– 29 mai 2009 : « Schlick und der praktische Ursprung der Erkenntnis », intervention à l’Université de Vienne, dans le cadre du colloque « Wissenschaftliche und praktische Rationalität ».

– 20-21 novembre 2009 : « Schlick, als Aufklärer », intervention aux journées organisées à Vienne par l’Institut Wiener Kreis sur le thème « Der Wiener Kreis zwischen politischem Engagement und philosophischer Programmatik ».

–  5 octobre 2010 : « Connaissance théorique et connaissance pratique chez Moritz Schlick », intervention au colloque « Wissenschaft und Praxis. Zur Wissenschaftsphilosophie in Frankreich und Österreich in der ersten Hälfte des 20. 
Jahrhunderts » (Institut français de Vienne).

– 20 octobre 2010 : « Le temps sort de ses gonds : Deleuze et l’invention kantienne de la conscience moderne du temps » : intervention au colloque de Buenos Aires « Deleuze : la filosofía y su historia » (Biblioteca Nacional, 20-21 octobre 2010).

– 22 janvier 2011, Université Paris 1 : « Le vécu, la connaissance, la métaphysique », intervention à la journée « Autour du manifeste de Cercle de Vienne » organisée par Sandra Laugier.

– 12 mars 2011 : intervention au samedi du livre du Collège International de Philosophie autour de la Philosophie de l’odorat de Chantal Jaquet (diffusion sur France-Culture).

– 5 mai 2011 : « Schlick et le problème psychophysique », communication au colloque de Lausanne « Quel physicalisme ? » (5 et 6 mai 2011).

–  13 février 2012 : « Fries, Herbart, Beneke : aux origines de la querelle du psychologisme », communication aux journées « Psychologie et psychologisme » de l’université de Liège (13-14 février 2012).

– 12 décembre 2012 : « Zurück zu Kant ! », conférence donnée à Lyon à l’invitation de la Société Rhodanienne de Philosophie.

–  21 février 2013 : « Le kantisme naturalisé de Friedrich-Albert Lange », conférence à l’ENS-Ulm (Archives Husserl) dans le cadre du séminaire de Charles-Edouard Niveleau et Michel Bitbol « Le naturalisme à la limite : perspectives historique, épistémologique et expérimentale sur les rapports entre psychologie scientifique et phénoménologie »

– 20 mars 2013 : « Schlick et Kant », conférence donnée à la MSH de Nancy dans le cadre des « Grandes conférences » des Archives Poincaré.

– 27 mai 2013, Collège de France : « Lichtenberg ou les Lumières inquiètes » : intervention au colloque « La reconstruction de la raison. Dialogues avec Jacques Bouveresse » (27-29 mai 2013).

– 18 juin 2013 à l’université de Vienne : « Die französische Rezeption der theoretischen Philosophie Kants », conférence donnée dans le cadre du Wissenschaftsphilosophisches Kolloquium de l’Institut Wiener Kreis.

– 24 juin 2013, Université de Nantes : intervention à la journée autour du livre de François Schmitz, Le Cercle de Vienne

– 26 septembre 2013 : « Fries lecteur de Kant », intervention au colloque de la MSH Lorraine de Nancy « Une autre réception de la Critique de la raison pure ».

– 30 octobre 2013 : « Psychologischer und physikalischer Raum bei Moritz Schlick », conférence au DK Colloqium de l’Université de Vienne.

–  15 novembre 2013 : « Albert E. Blumberg über Meyerson », intervention au 4. Internationales Moritz-Schlick-Symposion de Rostock (« Das Netwerk der wissenschaftlichen Philosophie – Moritz Schlick und seine Schüler »).

– 13 juin 2014 : « Die deutsche Philosophie : eine französische Leidenschaft », intervention à l’Institut français de Berlin (« Die Nacht der Philosophie »).  

4. Responsabilités diverses   

– 2001-2005 : Membre du conseil d’administration de l’université Paris 1.

– 2003-2005 : Membre du conseil de gestion de l’UFR de philosophie.

– 2000-20012 : Responsable des équivalences à l’UFR de philosophie.

– Responsable des accords Erasmus avec les universités de Tübingen et de Vienne.

– 2000-2008 : Membre titulaire de la commission de spécialistes de la section 17 à l’université Paris 1.

– Depuis 2011 : membre du Comité Consultatif Scientifique de l’UFR de philosophie (collège A).

– 2011 : membre de divers comités de sélection à l’université Paris 1.

– 2012 : membre d’un comité de sélection à l’université Paris 1.

– Depuis le 1er janvier 2014 : Directeur du Centre d’Histoire des Systèmes de Pensée Moderne (CHSPM – EA 1451).  

– Membre du comité de rédaction de la revue Austriaca.                               

– Membre du comité de rédaction de la revue Philonsorbonne.

– Expert auprès de l’Académie des Sciences de Hambourg (Akademie der Wissenschaften in Hamburg)      

5. Enseignement et recherche à l’étranger   

– Mai-juin 2001, séminaire à l’Université Hebraïque de Jérusalem.

– Février 2002 : Séjour de recherche à Jérusalem à l’invitation du Centre de Recherche Français de Jérusalem.

– 18-24 avril 2005 : séminaire à l’université « L’Orientale » de Naples.

– Mai 2005 : séminaire  à l’université Galatasaray d’Istanbul.

– Avril 2006 et mai 2006 : séminaire à l’université Galatasaray d’Istanbul.

– Octobre 2006 : séminaire à l’université Galatasaray d’Istanbul.

– Semestre d’hiver 2006-2007 : « Gastprofessor » (professeur invité) à l’université de Vienne.

– Octobre 2007 : séjour de recherche à l’université de Buenos Aires (participation au projet de dictionnaire kantien dirigé par le Professeur Mario Caimi (« Léxico kantiano. Investigación del lenguaje de Kant, de sus peculiaridades lexicológicas,  semánticas y sintácticas  y especialmente de sus conexiones con el latín »).

– Décembre 2007 : séminaire à l’université Galatasaray d’Istanbul.

– Mars 2010 : séminaires à l’université de Vienne (« Schlick und der Kantianismus » et « Die französische Rezeption von Friedrich Waismann »).

– Avril 2011 : séminaire à l’université Galatasaray d’Istanbul. – 2013-2014, deuxième semestre (février-juin) : enseignement à l’université Galatasaray d’Istanbul.