X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » Sorbonne Institute of Development Studies » About us » News

actualité détaillée

Revue Tiers Monde > n°222

"Variations sur l'Egypte" Sous la direction de Sarah Ben Néfissa et Aliaa Saraya

RTM n° 222 (avril-juin 2015) - 2/2015: Variations sur l'Egypte

 

L’Égypte d’après la révolution du 25 janvier 2011 a marqué l’opinion internationale par les soubresauts et les coups de théâtre de sa trajectoire transitionnelle. À l’inverse des acteurs politiques et sociaux de la Tunisie post-14 janvier 2011 qui se sont rapidement entendus sur les règles du jeu de la transition, la scène nationale égyptienne est toujours parcourue de conflits entre une multiplicité d’acteurs et d’arènes : militaires, magistrats, Frères musulmans, journalistes, fonctionnaires, policiers et élites partisanes et politiques, toutes tendances confondues (coalitions de la jeunesse révolutionnaire, partisans de l’ancien régime, etc.).

 

Pour tenter d’imposer les conditions qui favorisent leurs intérêts, tous les acteurs ont mobilisé les ressources médiatiques, juridictionnelles, financières, administratives et organisationnelles dont ils disposaient, y compris le poids du nombre et de la rue mais également celui de la force brutale. Leurs calculs et échanges de coups ont parfois donné les résultats escomptés mais certains acteurs sont également tombés dans le piège de leurs propres tactiques. Telle est la loi, évoquée par Michel Dobry, du "brouillage des repères routiniers du calcul" en situation de conjonctures fluides.