Si les images ne s'affichent pas correctement : http://www.pantheonsorbonne.fr/ufr/eds/lettre/n8/

FOCUS

⇒ Save The Date : La prochaine rentrée solennelle de l'EDS aura lieu le mardi 9 octobre à 17h30 dans l'amphithéâtre 2A (Centre Panthéon) en présence de Monsieur Jean-Marc Sauvé, Vice-président honoraire du Conseil d'Etat, qui prononcera la leçon inaugurale.

⇒ Le master professionnel en apprentissage Droit de la protection sociale d’entreprise (master DPSE) organise un petit déjeuner le 15 novembre 2018 de 8h30 à 10h en salle Guillaume du Centre culturel irlandais (5, rue des Irlandais 75005 Paris) sur "le régime social des rémunérations des dirigeants d’entreprises". 

n°8

 

Mot de la Direction

 

 

Rentrée,

 

Entre la reprise des cours et la rentrée solennelle de l’Ecole de Droit de la Sorbonne, le mot clef de cette lettre est bien celui de « rentrée » Cette rentrée, nous espérons qu’elle se passe pour chacun dans de bonnes conditions et devons constater combien les équipes administratives de l’EDS ont été mobilisées pour faire que ce soit le cas. Malgré un certain nombre de mouvements de personnels liés notamment à des réussites aux concours ou à des départs à la retraite, chacun a déployé beaucoup d’énergie pour faire en sorte que les choses se passent au mieux.

 

Cette rentrée est évidemment la première qui fait suite à la mise en place du processus « Parcoursup », c’est aussi la dernière avant que la nouvelle réglementation des Licences rentre en application. Il n’en résultera a priori pas de bouleversement majeur mais il y aura certainement des évolutions qui en découleront.

 

Cette rentrée voit bien logiquement les promotions se succéder dans chacune de nos formation. C’est l’occasion de rappeler à ceux qui partent comme à ceux qui arrivent l’importance de conserver des liens, de cultiver les relations entre personnes que lient une formation commune. L’EDS essaye d’être présente sur les réseaux sociaux, certains diplômes ont des associations d’anciens très efficaces, toutes les voies doivent être explorées. Il y a là un lien important avec l’insertion professionnelle des étudiants.

 

Cette rentrée est aussi le momentde voir de nouvelles formations ouvrir et nous ne pouvons que saluer le lancement du LLM Sorbonne Business Law Certificate for ForeignLawyers nouveau Diplôme d’Université enseigné en anglais à destination d’un public d’étudiants non francophones. C’est aussi celle de la mise en place du double LLM avec nos partenaires de Queen Mary University, avec lesquels nous poursuivons l’aventure de la double licence en droit anglais et droit français.

 

Cette rentrée est ainsi l’occasion de souligner l’extraordinaire rayonnement de l’EDS à l’international. Au cœur des projets internationaux de l’Université, avec des partenariats très forts dans le champ du droit et de l’administration économique et sociale, l’EDS accroît toujours sa dimension internationale. Mais l’essentiel du défi n’est pas uniquement là ; il est dans l’approfondissent des partenariats, dans l’excellence des filières délocalisées en Egypte, en Roumanie, en Argentine ; il est dans les programmes construits avec nos partenaires internationaux ; il est dans les liens effectifs et pérennes que nous établissons et devons entretenir. A ce titre chacun est ambassadeur de l’EDS et il nous faudra, notamment, travailler à l’amélioration de la recension des échanges et travaux en lien avec l’international.

 

Bien sûr cette année académique nouvelle sera aussi l’occasion de développer de nouveaux projets, de préparer la mise en œuvre des modifications arrêtées l’an dernier et d’organiser le déploiement du Campus Port-Royal, repensé autour du Centre Port-Royal René Cassin et de l’ancienne Caserne de Lourcine.

 

Nous formons le vœu que cette nouvelle année soit pour chacun l’occasion de trouver au sein de l’Ecole de Droit de la Sorbonne ce qu’il peut en attendre de meilleur, et d’y apporter ce qu’il peut donner de meilleur. C’est ainsi que tous, étudiants, personnels et enseignants chercheurs contribueront à la croissance, à la connaissance, la reconnaissance et au rayonnement de cette si belle communauté !

 

Nous vous souhaitons donc, en cette période de rentrée, une excellente année académique que nous espérons couronnée de nombreux succès.

 

François Guy Trebulle et Laurence Jégouzo

 

 

 

 


La Nuit du Droit en 2018

 

 

Le 4 octobre 2018, la Nuit du droit aura lieu sur tout le territoire national, en métropole et Outre-mer.

Au Parlement, dans des administrations, des universités, des juridictions, des barreaux, chez des notaires et des huissiers, dans des établissements publics et privés, seront organisées des tables rondes, des conférences, des pièces de théâtre seront commentées, ainsi que des films et des vidéos, des expositions, des concours d’éloquence, des consultations juridiques gratuites, etc… Le but est de présenter le droit, les droits, dans diverses situations, sur tous les tons, pour tous les publics.

Ce sera la fête du droit, pour tous.

Dans le cadre de cette festivité, l'Ordre des Avocats au Conseil d'Etat et à la Cour de Cassation ainsi que l'Ecole de Droit de la Sorbonne organiseront le Procès du Droit.

 

Opens external link in new windowUne projection-débat de vidéos a été réalisées avec Mireille Delmas-Marty et Françoise Tulkens  dans le cadre du projet audiovisuel « Bâtisseurs d’un droit commun » (Centre de droit comparé et internationalisation du droit de l’UMR ISJPS

Dans ces vidéos, Mireille Delmas-Marty (Professeur émérite au Collège de France) présente dans des brefs modules la notion de droit commun et les transformations qu’une telle notion entraîne notamment pour l’ordre juridique et les acteurs du droit. Françoise Tulkens (ancienne juge à la Cour européenne des droits de l’homme), à travers un entretien mené par Anne Simon (Maître de conférences à l’Université Paris 1), parle de son parcours en tant qu’avocate, chercheure, professeure de droit et enfin juge à la Cour européenne des droits de l’homme et de ses contributions à l’esquisse d’un droit commun. La projection de ces vidéos serait suivie d’un débat entre Mireille Delmas Marty, Françoise Tulkens et des acteurs du droit, notamment des magistrats internationaux et nationaux.

Opens external link in new windowPlus d'informations


Les nouveaux recrutés à l'honneur

 

  •  Etienne Farnoux, Maître de conférences en droit privé

    Il a soutenu en 2017 une thèse en droit international privé à l’École de droit de la Sorbonne (Prix du Comité Français de Droit International Privé 2018, Prix de l'Institut de Recherche Juridique de la Sorbonne 2018), consacrée aux considérations substantielles à l’œuvre dans les règles de compétence internationale en matières délictuelle. Il est titulaire du master 2 de droit international privé et droit du commerce international de l’Ecole de droit de la Sorbonne ainsi que du master de droit économique de l’Ecole de droit de Sciences Po. Etienne Farnoux a par le passé été ATER à l’Ecole de droit de la Sorbonne où il a enseigné divers matières dont le droit international privé et l’arbitrage. Il a obtenu le diplôme de l’Académie de droit international de La Haye en 2013. Ses recherches portent en ce moment sur l’extraterritorialité.
  • Luc Klein, Maître de conférences en droit public
     
    Docteur de l’Université de Strasbourg, où il a effectué toutes ses études, Luc Klein a soutenu en novembre 2016 une thèse portant sur le contrôle institutionnel de la force armée en démocratie. Réalisée sous la direction du professeur Éric Maulin, cette thèse a été honorée du prix de la meilleure thèse en droit public de la Faculté de Droit de Strasbourg et distinguée du Prix Koch décerné par le Chapitre de Saint-Thomas.

    Les travaux de M. Klein portent prioritairement sur le droit constitutionnel et le droit de la défense, et se spécialisent autour de l’étude des relations civils-militaires.

    Doctorant contractuel à l’Université de Strasbourg de 2012 à 2015, puis Attaché Temporaire d’Enseignement et de Recherches dans le même établissement de 2016 à 2018, M. Klein est nommé maître de conférences àl’École de Droit de la Sorbonne en septembre 2018.

     

  • Xavier Philippe, Professeur de Droit public

    Xavier Philippe a été allocataire d’enseignement (1985-1988) puis Maître de conférences à la faculté de droit d’Aix-Marseille (1989). Il est devenu Professeur en 1990 et a été affecté à l’Université de la Réunion (1990-1995) où il a été directeur du Centre de droit public et vice-doyen de la faculté de droit. Il a ensuite été détaché en Afrique du sud (1995-2001) et exercé les fonctions d’expert auprès de l’Assemblée nationale constituante et de Professeur à l’Université de Western Cape dans le cadre d’un détachement au ministère des affaires étrangères. Il est retourné à Aix-en-Provence en 2002 jusqu’en 2004. Il a ensuite été détaché auprès du Comité international de la Croix-Rouge (délégation de Moscou) où il a exercé les fonctions de Conseiller juridique régional auprès des États de la CEI (2004-2007). Il est revenu comme Professeur de droit public auprès l’Université d’Aix-Marseille. De 2008 à 2018, il a dirigé l’Institut Louis Favoreu-GERJC (UMR 7318) et le Master 2 de droit de la reconstruction des États dans les situations post-conflictuelles qu’il a créé. Ses champs de compétence disciplinaire sont le droit constitutionnel étranger et comparé (écriture des Constitutions), le droit des libertés fondamentales, le contentieux constitutionnel, le droit international humanitaire et le droit international pénal ainsi que la justice transitionnelle. Il a également été et reste impliqué dans le secteur de la reconstruction constitutionnelle des États en transition où il a participé aux processus de dialogue national et de reconstruction constitutionnelle, notamment en Tunisie et au Myanmar. Il est le co-fondateur et le co-président de l’association francophone pour la justice transitionnelle. Il est également Professeur extraordinaire auprès de l’Université du Western Cape (Le Cap- Afrique du sud).
  • Olivier Renaudie, Professeur de Droit public

    Olivier Renaudie est titulaire d’un DEA de droit public et d’un DEA de science administrative. Il a rédigé une thèse de doctorat sur « La préfecture de police » (2007). Il a été successivement Maître de conférences à l’Université Panthéon-Assas (2008-2012) et Professeur à l’Université de Lorraine, à Nancy (2012-2018). Ses travaux de recherche se situent dans le champ du droit administratif et portent, pour l’essentiel, sur le droit des collectivités territoriales, le droit de la sécurité intérieure et le droit de la santé. A partir de la rentrée prochaine, il sera rattaché au Centre d’Etudes et de Recherches sur l’Administration Publique (ISJPS – UMR 8103) et dirigera le Master 2 Contentieux public.
     

  • Cédric Roulhac, Maître de conférences de droit public
     
    Cédric Roulhac a soutenu une thèse intitulée « L’opposabilité des droits et libertés » et réalisée sous la direction de Véronique Champeil-Desplats au sein de l’Université Paris Nanterre (Prix de thèse 2017 du Défenseur des droits, accessit au Prix de thèse 2017 de l’Institut Universitaire Varenne, Prix Albert Viala–Institut de France 2018).

    Il a assuré différentes fonctions universitaires dans cette faculté (doctorant contractuel, 2009-2012 ; post-doctorant, 2016-2017). Il a également été ATER au sein de l’Université Paris 2 Panthéon-Assas (2012-2014), avant d’y devenir chargé d’enseignements en droit public (2017-2018). Actuellement, il est Maître de conférences en droit public à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et juge assesseur à la Cour nationale du droit d’asile (assesseur « Conseil d’État »).

    Ses travaux portent notamment sur la théorie générale des droits et libertés, le droit administratif et le droit constitutionnel.

     

     

    Les autres nouveaux recrutés (Berenice Bauduin, Marie Gren, Kamalia Mehtiyevar, Anne Rouaud, Celia Zolynski, Jean-Christophe Barbato) feront l'objet d'une présentation dans la prochaine lettre.


Le programme franco-anglais de l'Université Panthéon-Sorbonne se renouvelle

 

A l’heureuse initiative des professeurs André Tunc et Alec Chloros, l’Université Panthéon-Sorbonne propose, depuis 1977, un programme franco-anglais qui permet à un nombre restreint d’étudiants de recevoir une formation intensive de deux ans en droit britannique, à Londres, puis une formation intensive de deux ans en droit français, à Paris, sanctionnées par un LL.B. et par un Master 1 en droit.

Pendant quarante ans, l’Université Panthéon-Sorbonne s’est associée avec le King’s College de l’Université de Londres pour préparer des générations d’étudiants à des trajectoires diverses, en France ou ailleurs, en cherchant à susciter en eux l’apprentissage du raisonnement juridique, la rigueur et l’ouverture d’esprit.

Un nouveau partenaire

Ce programme se prolonge désormais, sous une forme améliorée, avec un nouveau partenaire, Queen Mary University, autre composante de l’Université de Londres.

Au terme d’un accord récemment signé entre ces deux institutions, le programme maintient ce qui fait son succès depuis quarante ans, tout en l’enrichissant sur certains points précis.

Une singularité pérenne

Le programme conserve sa singularité.

D’une part, il consolide l’esprit de groupe qui, de longue date, en a fait la force, en s’attachant à ce que les étudiants, lors de leur arrivée à Paris, soient accueillis dans un cadre d’étude qui leur est propre.


D’autre part, il pérennise l’enseignement de disciplines majeures normalement enseignées en France en Licence 1 ou en Licence 2 – à l’image du droit constitutionnel, du droit administratif, du droit des contrats ou du droit de la responsabilité civile –, qui font figure de matrices pour appréhender, plus tard, les différentes branches du droit dans les meilleures conditions.

Des améliorations ponctuelles

Quarante années d’existence du programme ont révélé l’utilité de l’améliorer sur certains points précis.

Afin de garantir une meilleure préparation des étudiants à la formation juridique française, deux professeurs de la Sorbonne viendront désormais dispenser, en deuxième année, à Londres, un cours d’introduction au droit public français et un cours d’introduction au droit privé français.

A l’inverse, il est apparu dommage de ne pas conserver, pendant la phase parisienne du programme, un lien avec la tradition juridique anglo-saxonne. Pour cette raison, un professeur de Queen Mary University viendra désormais dispenser, en quatrième année, à Paris, un cours de "Legal Theory and Jurisprudence".

 

Que soient remerciés tous ceux qui ont rendu cet accord possible – en particulier Matthieu Burnay, lecturer à Queen Mary University. Sous sa direction à Londres, et sous celle, désormais, d'Andréas Kallergis à Paris, ce programme-phare peut de nouveau rayonner.

 

 

Julien Jeanneney

Professeur à l'Université de Strasbourg

Directeur du programme franco-anglais de l'Université Panthéon-Sorbonne (2016-2018)


Devenez étudiant-entrepreneur à l'EDS !

 

Savez-vous qu'en tant qu'étudiant.e à Paris 1 en 2018-2019, l'université, en partenariat avec ESCP Europe, peut vous accompagner dans le développement d'un projet entrepreneurial?

Un dispositif de soutien est offert par le Bureau d'aide à l'insertion professionnelle (BAIP) de la Direction du partenariat avec les entreprises et de l'insertion professionnelle (DPEIP).

Les candidatures sont ouvertes aux étudiant.e.s de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, ainsi qu’aux étudiant.e.s de l’ESCP Europe, ayant un projet de création d’entreprise, d’activité, ou d’association.

Le dispositif proposé comprend deux volets, la sélection ce faisant sur la base d'un seul dossier de candidature.

Le premier volet est relatif à la découverte de l'entrepreneuriat et comprend un accompagnement à la définition du projet qui intègre:

- Une formation "24 h pour développer son projet";
- Un accès aux ateliers du Mab'Lab, sur inscription (places limitées);
- 5 places à l'espace de coworking de l'ESCP et à leur programme Blue Factory Start;
- Un suivi par une conseillère du BAIP.

 Le second volet est réservé aux plus avancés parmi celles et ceux qui ont participé au premier volet (sélection par pitch devant des mentors). Il ouvre droit un accompagnement complémentaire comprenant:

- Le suivi par un mentor de novembre à juin;
- Un accès à l'espace de coworking du Mab'Lab;
- Un speed-meeting avec des professionnels (juristes, experts-comptables, etc.).



Pour télécharger son dossier d'inscription

 

Attention: date limite de candidature = dimanche 7 octobre 2018 avant minuit!

 

Opens external link in new windowPour davantage de renseignements

 

Et pour en savoir plus sur le Opens external link in new windowMab'Lab

 

Alors, ne tardez pas, à vos projets!

 

Stéphane Rodrigues, directeur du Pôle Insertion professionnelle

Mustafa Aftis, responsable administratif du Pôle Insertion professionnelle




 

C’est avec une très grande tristesse que l'EDS a appris le décès de Madame Suzanne Carval.  Docteur de Paris 1 et ayant été Maître de conférences dans notre Université,  Suzanne Carval était Professeure à l’Université de Rouen mais demeurait, au-delà de nombreux liens personnels, très attachée à l’EDS et au Centre de Recherches en Droit Privé de l’IRJS.

L'EDS assure sa famille et ses proches de toute la sympathie et des pensées de tous les membres de la communauté EDS ; particulièrement de ceux qui ont eu la chance de côtoyer cette collègue aussi remarquable sur le plan humain que sur le plan scientifique.

 

Nous avons également appris avec grande tristesse le décès de Claire Turlin-Tozer qui a exercé toute sa carrière, commencée en 1973, à l'Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.
Parmi ses nombreuses fonctions elle avait été Responsable administrative du Département licence, ex UFR 26, sous la Direction du Professeur François Gaudu  et ensuite du Professeur Emmanuel Jeuland jusqu'en 2009.

Elle était très dévouée et appréciée des enseignants, des étudiants et du personnel administratif. Elle fut un véritable "pilier"  de l'ex UFR 26.

Elle a notamment accompagné la création des doubles licences en droit  et  connaissait très bien le monde du droit. Elle avait su créer une ambiance de convivialité dans son service et c'est une des "figures" de notre institution ayant connu sa fondation qui disparaît.

Nous adressons à son époux, ses enfants et petits-enfants nos condoléances les plus sincères.




Les actualités du Pôle Relations Extérieures

 

L’équipe des délégués aux RI de l’EDS sera cette année constituée de :

- Mme Christine Pauti pour le droit public,

- M. Rémi Dalmau pour le droit privé,

- M. Luc Klein pour le droit international/européen/comparé,

- M. Etienne Farnoux pour les licences,

- M. Jacques Bouchoux pour l’AES.

 

 

 

Ils seront chargés des mobilités «  non diplomantes » - type Erasmus et Erasmus + -  permettant de partir un semestre ou une année, en L3 ou en Master 1, dans plus de 50 pays différents.

 

L’EDS compte désormais 192 université partenaires et propose 710 séjours annuels.

Parmi les accords récents, on compte Trinity college à Dublin, Bond lawschool en Australie, Tohoku etKeio au Japon, l’Université du Parana au Brésil, Saint John’s et Pace law aux Etats-Unis sur la côté Est, Oslo en Norvege, la Bocconi et l’université de Pise en Italie, l’ELGS à Athenes ou encore à Lahaye, à The Hague university of applied sciences.

Il y a aussi des destinations plus anciennes très prisées, comme a Queen Mary London, Complutense a Madrid, VRIJE et UVA aAmsterdam, McGill a Montreal,Bucerius à Hambourg ou la Humboldt à Berlin.

Selon la directrice des relations extérieures, Joan Anfossi-Divol :« A l’ère de la mobilité, et avec toutes les opportunités offertes par l’école de droit de la Sorbonne, il est nécessaire que chaque étudiant puisse valider au moins un semestre à l’étranger au cours de sa formation à l’EDS. Pour les plus ambitieux, une double diplomation est envisageable dès l’année du master 1. L’EDS offre notamment 18 places dans 9 universités prestigieuses américaines avec une exonération totale des frais de scolarité ».

 

L’EDS accueillera cette année 200 étudiants étrangers en mobilité ainsi que 50 professeurs invités venant de 45 universités étrangères étalées sur 25 pays (Europe et hors Europe).

Le cycle de conférences permet à tous les étudiants inscrits en droit de suivre ces enseignements dispensés sous la forme de conférences, en anglais ou en français.

 

 

 

Promotion des étudiants en échange (premier semestre)

 

 

 


La rentrée en Licence

Les réunions de pré-rentrée pour l'ensemble des formations du département Licence se sont bien déroulées, beaucoup d'étudiants étaient présents notamment en première année de Licence de Droit.

A une semaine de la clôture des inscriptions administratives pour la licence et un  peu plus d'un mois pour la Capacité en droit, voici les chiffres des inscrits:
L1 de droit: 1327
L2 de droit: 1119
L3 de droit: 878
1ère année du Collège de Droit: 51
2ème année du Collège de Droit: 47

Capa 1: 101 (nouvelle campagne de candidatures ouverte jusqu'au 21/09)
Capa 2: 34

Magistère 1ère année: 30
Magistère 2ème année: 27
Magistère 3ème année: 22

Toute l'équipe du département Licence vous souhaite une bonne rentrée.

 

 

Initiates file downloadPremier numéro de la Sorbonne Student Law Review - Revue juridique des étudiants de la Sorbonne

octobre
2018

Contact : ecole-droit-sorbonne@univ-paris1.fr