Si les images ne s'affichent pas correctement : http://www.pantheonsorbonne.fr/ufr/eds/lettre/n12/

FOCUS

 

n°12

 

Mot de la Direction

 

Renouvellement !

 

Le Conseil de l’Ecole de Droit de la Sorbonne a été renouvelé et avec lui une part importante de l’équipe de direction.

C’est pour nous l’heure de remercier très sincèrement tous ceux qui ont œuvré, ces quatre dernières années, au lancement de l’EDS.

Il est presque paradoxal d’évoquer encore le « lancement » de cette institution formidable qui est devenue en très peu de temps, sur les fondations existantes, un acteur majeur de la formation en Droit et Administration Economique et Sociale. Le nombre de vœux « Parcoursup » exprimés pour l’EDS le dit clairement (plus de 55000 toutes licences en droit confondues, 17000 pour la seule licence « simple » et plus de 6000 pour la licence d’AES).

L’intuition qui avait présidé à la fusion des anciennes UFR de Droit est donc en tous points confirmée au terme du mandat de son premier Conseil.

A l’heure où l’année académique s’achève, et avant de revenir sur les nouveaux développements de la rentrée (dont la formidable mise en service du nouveau Campus Port-Royal), que les directeurs des départements de formation, F. Ameli, H. Ascensio, M. Bacache et P. Brunet, trouvent dans ces quelques lignes l’expression de la reconnaissance commune pour le travail accompli.

Ils se sont beaucoup investis dans les grandes étapes franchies, la préparation de l’évaluation et du nouveau contrat, la préparation des maquettes, l’accompagnement de nouvelles formations, comme dans la gestion quotidienne de leurs départements . Ils ont joué un rôle déterminant dans les relations entre l’EDS et toutes ses parties prenantes et partenaires.

A ces remerciements il convient d’associer J. Divol qui a été la très dynamique directrice des relations extérieures et a fait énormément pour constituer et animer une équipe performante dont les résultats sont exemplaires. Une Université doit nécessairement travailler dans une perspective internationale, J. Divol a permis par son action que la force d’attraction de l’Ecole de Droit de la Sorbonne ne soit pas que celle d’un nom. Elle a placé la DRE sur des rails qui devraient lui permettre de développer cette dynamique bien plus encore dans un futur proche.

 

Certains de ces acteurs majeurs de notre vie académique partent pour développer d’autres activités, certains restent et vont poursuivre leur action au service de l’EDS. Nos vœux les accompagnent tous.

 

Pour ce qui est des départements le nouveau Conseil a renouvelé M. Bacache et F. Ameli et élu S. Bollée et M. Conan. C’est donc avec une équipe de direction alliant nouveauté et continuité que l’EDS va terminer l’année et prépare déjà la suivante.

Il est important que tous sachent la détermination de chacun à demeurer au service de l’institution et de tous ceux qui la composent. La richesse de cette lettre de l’EDS donne a voir une petite part de ce qui constitue son activité.

 

A nouveau, que tous ceux qui s’engagent en soient remerciés.

 

 



Table des matières

 

 

1. Formations

 

2. Evènements

 

3. Actualité de la recherche

 

3. Relations extérieures

 

4. Liens avec les mondes professionnels


1. FORMATIONS


Le Master 2 Droit économique de l’Union européenne à l’honneur

 

Quatre étudiants du Master 2 Droit économique de l’Union européenne (Thibault Henry, Eva Murguet, Laurine Signoret, et Marlène Rentz) viennent de remporter le Concours de plaidoirie de l’Autorité de la concurrence.
Pour sa première édition, l’Autorité avait invité quatre équipes françaises à s’affronter. Jugés sur leur mémoire écrit et remarqués pour la qualité de leur plaidoirie, les étudiants du M2 ont, haut la main, décroché la première place. Les étudiants de notre Master 2 Droit économique de l'Union européenne ont gagné le premier Concours national de l’autorité de la concurrence

 

 


Création du Diplôme Universitaire "Contentieux social"

 

L'EDS a lors de son conseil du 6 février 2019 décidé de créer le diplôme universitaire contentieux social (DU-CS). Cette initiative a été validée par les instances de l’université.

 

L’équipe d’enseignants du Master 1 droit social organise  un Diplôme d’Université. L’équipe d’enseignants du master 1 droit social propose l’ouverture d’un Diplôme d’Université « Contentieux social» (DU-CS).

D’un volume de 126 heures, ce Diplôme Universitaire sera ouvert aux :

-       étudiants du M1 droit social;

-       étudiants des M2 recherche droit social,  JDS et DPSE

-       étudiants des autres M1 et M2

-       étudiants inscrits à des concours ou examens de l'IEJ  

Le D.U. Contentieux social est le complément idéal d’un Master 2 en droit social, en droit privé, en droit judiciaire ou en droit des  affaires voire en contentieux administratif : il permet d’acquérir les connaissances dans le domaine des conflits liés au travail et à la protection sociale, connaissances utiles aujourd’hui dans toute entreprise, dans tout cabinet d’avocat de droit social ou de droit des affaires. Le DU-CS complète également la préparation aux concours et examens d’accès aux métiers règlementés du droit.   

Cette formation est unique en France. Elle doit comporter un enseignement tant en procédure civile générale en contentieux du travail, et en contentieux de la protection sociale. 

Elle a pour ambition de former des experts capables de saisir l’ensemble des dimensions inhérentes au procès devant les différentes juridictions sociales et d’en assurer le pilotage.

 

 

Le DU-CS  vise à renforcer chez les étudiants :

·      leurs connaissances et leur capacité d’interprétation de la législation et de la jurisprudence relative au contentieux social ;

·      leur capacité de veille juridique, d’analyse, de conseil, et de gestion des  contentieux ;

·      leur capacité de rédaction d’actes de procédure.

Il apporte des compétences théoriques et pratiques immédiatement applicables et donne l’occasion aux étudiants de partager l’expérience de professionnels travaillant dans le cadre d’organisations ou de cabinets internationaux.

Cette formation est complémentaire. La « spécialité » contentieuse est particulièrement appréciée non seulement des cabinets d’avocats mais également des entreprises qui ont un besoin croissant de personnes capables de les représenter utilement en phase pré-contentieuse voire en première instance et/ou pouvant être une interface ou une assistance des conseils extérieurs à l’entreprise.

 

Pour toutes informations supplémentaires : DU-CS@univ-paris1.fr

 

Les enseignants de Droit social



Actualités de l'Institut Administration Economique et Sociale (IAES)

 

Premier Forum-pro de l’Institut entre des dirigeants d’entreprise et nos étudiants de Licence AES !

L’équipe de l’IAES, enseignants responsables et cadres administratifs et de scolarité, soucieuse d’accompagner ses étudiants à la recherche de stage et de favoriser leur insertion professionnelle a organisé, le vendredi 22 mars, un forum entre des dirigeants d’entreprises et nos étudiants de Licence. Cette occasion d’échanges était souhaitée de part et d’autre afin de consolider cet aspect très important de la formation dispensée à l’Institut dont les finalités ont pu être rappelées. Il s’agissait donc là d’une première prometteuse !

 

 

Cette conférence interactive avait pour objectif de permettre aux étudiants de rencontrer de dirigeants d’entreprises et organismes publics pour échanger, connaître ou découvrir tous les métiers en lien avec les spécificités pluridisciplinaires de l’AES. Il s'agissait également pour les étudiants de deuxième année, ayant l'obligation d’effectuer un stage afin de valider la licence, de bénéficier de l’expertise des professionnels afin d'appréhender les problématiques de terrain et les différents enjeux.

 

Lors de cette conférence interactive, quatre organismes en lien avec l’économie sociale et solidaire, notion importante pour la filière A.E.S.  ont effectué une présentation :

 

-          AGAPI, alternative à l’économie sociale et solidaire aux groupes de crèches privées à but lucratif pour les collectivités. Mme Lucile Marcadet, responsable Ressources Humaines a expliqué les principales motivations pour trouver un stage : avoir la curiosité et la polyvalence.

 

Lucille Marcadet, AGAPI

-          Coopaname est une coopérative « ouvrière » et « oeuvrière » issue du mouvement des coopératives d’activités et d’emploi. M. Samir Mellal, coordinateur de projets Jeunesse et Education populaire, a présenté le fonctionnement des coopératives ainsi que les différents métiers rattachés à celle-ci tout en s’attardant sur les différents statuts de leurs partenaires. Cette présentation a permis aux étudiants de découvrir un nouveau type de structure et d’en appréhender la richesse en termes de métiers.

 

 

Mellal Samir, COOPANAME

 

-          Les co-citoyens est une association de financement participatif citoyen. Ils accompagnent les porteurs de projets. Mme Coralie Rasoahaingo et Mme Camille Roginas, chargée de partenariat ont exposé les objectifs de leur association et leurs attentes concernant le recrutement des stagiaires étudiants. L’accent a été mis sur les termes « polyvalence et motivation » et « créativité », ces qualités sont très appréciées en plus des acquis théoriques.

 

-          Konexio est un organisme de formation dans le domaine du numérique, pour combattre l’exclusion numérique. M. Adil Daoumer et M Théophile Letort, chargés de missions étaient présents pour exposer le fonctionnement de la structure. Il est à noter que Monsieur Daoumer, ancien étudiant d’AES a présenté tous les atouts des formations de l’AES (rigueur, culture, ressources…) qui lui ont permis de s’insérer professionnellement et de mener à bien son projet au sein de cette structure.

 

Adil Kaoumer, Konexio

 

Ce forum a permis aux étudiants d’échanger directement avec les organismes et de présenter leur CV et lettre de motivation. Cette opportunité a pu permettre aux étudiants, surtout les Licence 1ère année, d’obtenir des outils supplémentaires et de décrypter les codes, d’identifier les besoins et exigences des entreprises d’accéder aux stages.  

 

Le retour sur les informations dispensées a été très positif tant pour les étudiants qui étaient mobilisés et très attentifs et en demandes que pour les professionnels.  Cette opération sera donc reconduite en 2020 avec espérons plus d’ampleur encore.

 

 

 

Jessica Benedetti, Gestionnaire administrative insertion professionnelle et relations extérieures - Entreprises des masters 2

 

 


Le Collège juridique franco-roumain d’études européennes de Bucarest : un acteur engagé de la Saison croisée France-Roumanie 2019

 

Une « Saison croisée » est une programmation d’événements et de manifestations portée par les ministères des affaires étrangères de deux pays, se déroulant dans ces deux pays, et dont l’objet est de renforcer leurs liens économiques, scientifiques et culturels. La Saison France-Roumanie 2019 (https://saisonfranceroumanie.com/) est la première Saison croisée organisée entre la France et un pays membre de l’Union européenne, et elle s’inscrit dans une actualité particulièrement riche pour la Roumanie, avec la célébration du centenaire de la Roumanie moderne (1er décembre 2018) et la Présidence du Conseil de l’Union européenne par la Roumanie (1er janvier au 30 juin 2019).

 

Le Collège juridique, filière délocalisée de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne à Bucarest, est à la fois une sorte de faculté d’excellence (300 étudiants sélectionnés, majoritairement roumains et français) et l’un des plus forts symboles de l’amitié ancienne et solide entre la France et la Roumanie. Début avril 2019, en visite à Bucarest, Madame Françoise Conac, l’une des fondatrices, avec son époux, le Professeur Gérard Conac, du Collège juridique, rappelait que, depuis sa création en 1995, l’ambition du Collège n’est pas uniquement académique et scientifique ; elle est aussi citoyenne : le Collège cherche à contribuer au renforcement de l’Etat de droit et à celui de l’adhésion aux valeurs démocratiques et européennes par, entre autres, le développement et la valorisation de la recherche et du débat d’idées franco-roumains.

 

C’est donc tout naturellement que le Collège juridique s’est impliqué dans et aux côtés de Saison-France-Roumanie.

 

La première partie du programme officiel de la Saison s’est déroulée en France de novembre 2018 à mi-avril 2019. Durant cette période, les événements se sont multipliés au Collège juridique, en parallèle du programme officiel de la Saison, avec notamment 7 colloques et conférences francophones (contributions de plus de 75 chercheurs) et le lancement de deux ouvrages : le Nouveau code de procédure civile roumain traduit en français (avec l’aide de l’équipe du Collège juridique) et les actes du colloque « 20 ans et le temps du Droit », organisé à l’occasion du 20ème anniversaire du Collège.

 

La seconde partie de la Saison a débuté en Roumanie le 18 avril 2019 et prendra fin le 14 juillet 2019. Deux des événements du second semestre 2018-2019 du Collège juridique figureront dans le programme officiel de la Saison : 

 

-      Le colloque « Actualités du droit de l’Union européenne - regards franco-roumains » (13 juin 2019 à la Faculté de droit de l’Université de Bucarest ) : ce colloque rassemblera une douzaine d’intervenants, dont 5 Français, et donnera lieu à un débat sur la Présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne ;

 

-         les Doctoriales franco-roumaines (24, 25 et 26 juin 2019, à la Faculté de droit de l’Université de Bucares) : la seconde édition de ces journées d’échanges et d’ateliers entre doctorants et professeurs français et roumains a notamment pour objectif de développer les liens entre chercheurs français et roumains et de favoriser ainsi l’avenir de la recherche franco-roumaine dans le domaine du Droit. A la clôture des Doctoriales sera remis le premier « Prix de thèse du Collège juridique franco-roumain d’études européennes», qui récompensera un jeune Docteur en Droit d’une aide de 2000 € à la publication de sa thèse (envoi des candidatures clôturé le 30 avril 2019; conditions et démarches : www.collegejuridique.ro).

 

 



2. ÉVÉNEMENTS


Catherine Prieto
Catherine Prieto

Nomination de Catherine Prieto en tant que membre du Collège de l'Autorité de la concurrence

 

Catherine Prieto a été nommée le 18 mars dernier, par décret présidentiel, membre du Collège de l'Autorité de la concurrence au titre des personnes choisies en raison de leur compétence en concurrence.

Cette autorité administrative indépendante prononce en effet ses décisions en formation collégiale contre les ententes, les abus de position dominante et dans le contrôle  des concentrations. Par le montant des amendes prononcées et par sa force de négociation pour amener les entreprises à corriger leurs comportements et à modifier leur opérations de restructurations, cette AAI a acquis une place de premier plan dans la vie des affaires.

Catherine Prieto poursuivra ses enseignements dans notre université et dirigera à la rentrée prochaine un Master 2 Concurrence, Distribution, Consommation en formation par alternance.


 

Attribution du Doctorat Honoris Causa à Mme Jacqueline Morand Deviller

 

Sur proposition de la Faculté de droit et des sciences politiques de Tunis, et au regard de son immense apport à ses étudiants, ainsi qu'à ceux d'autres  facultés de droit tunisiennes, l'Université Tunis El Manar a attribué le titre de Docteure Honoris Causa à Madame Jacqueline  Morand Deviller, Professeure  Émérite à l'Université Paris I-Panthéon Sorbonne.

La cérémonie s'est déroulée le vendredi  27 avril 2019 à  Sidi Bou Said, en présence  de M.le Président de l’Université de Tunis El Manar, M.Fethi Sellaouti, M.le Doyen de la Faculté de droit et des sciences politiques de Tunis, M. Sami Bostanji  ainsi que de nombreux amis  universitaires de la Madame Morand Deviller. 

 

 

 


Le Prix Nobel de la Paix à Paris 1 : Rencontre avec le docteur Denis Mukwege, la problématique de la (re)construction de la paix en République Démocratique du Congo face aux défis de l'impunité

 

 

Le docteur Denis Mukwege est un symbole du combat pour le respect des droits des femmes. Chirurgien gynécologue, il opère les femmes victimes de violences sexuelles dans son pays et milite pour la paix dans un pays touché par les conflits armés depuis plus de 20 ans.
Son combat a été reconnu au plus haut niveau international en décembre dernier lorsque le prix Nobel de la paix 2018 lui a été décerné, aux côtés de Nadia Murad.

 

Opens external link in new windowArticle complet ici


3. ACTUALITES DE LA RECHERCHE


Actualités de l’Ecole Doctorale de Droit de la Sorbonne (EDDS)

 

Voici la liste des thèses récemment soutenues à l'Ecole Doctorale de Droit de la Sorbonne en accès libre Opens external link in new windowICI

 

 

Claire Scheppler, Responsable administrative de l'EDDS


Actualités de l'Institut de Recherche en Droit International et Européen de la Sorbonne (IREDIES)

Opens external link in new windowParis Conference "The Global Pact for the Environment" (10/11 mai 2019 en Sorbonne) Sous la direction scientifique de Yann Aguila, Yann Kerbrat, Julie ferrero et Jorge E. Vinuales
 

 

Les négociations entre les États sur la nécessité d’un Pacte mondial pour l’environnement sont en cours depuis la sortie du rapport du Secrétaire Général de l’ONU en novembre 2018. La troisième et dernière session du groupe de travail à composition ouverte a lieu du 20 au 22 mai 2019 à Nairobi (Kenya).

Quelques jours avant le lancement de cette dernière session, des juristes du monde en entier se sont réunis à Paris, à la Sorbonne, pour une conférence sur le projet de Pacte mondial pour l’environnement.

Laurent Fabius, en sa qualité d’ancien Président de la COP21, a ouvert la conférence en insistant sur le caractère urgent à agir pour les Etats et la nécessité d’adopter un instrument juridique contraignant pour répondre aux besoins de protection de l’environnement.

Lancé par un réseau international d’une centaine de juristes, le Pacte mondial pour l’environnement a pour ambition de rassembler les grands principes du droit international de l’environnement. Il contribuerait ainsi à l’émergence d’un cadre juridique global pour la protection de l’environnement.

Cette conférence s’insère dans la lignée de la parution de l’ouvrage collectif A Global Pact for the Environment – Legal Foundations (Cambridge), auquel de nombreux intervenants ont contribué.

Elle s'est clôturée par un appel des juristes en faveur de l’adoption d’un Pacte mondial pour l’environnement:
globalpactenvironment.org/appel-de-la-sorbonne-pour-ladoption-dun-pacte-mondial-pour-lenvironnement/

 

                            

 

Avec la participation de :

Laurent Fabius, Ancien Président de la COP 21

Yann Aguila, Sciences Po Paris, Virginie Barral, University of Hertfordshire, Edith Brown Weiss, Georgetown University, Neil Craik, University of Waterloo, Bahrat H. Desai, Jawaharlal Nehru University, Leslie-Anne Duvic-Paoli, King’s College London, Jonas Ebbesson, Stockholm University, Julie Ferrero, Panthéon-Sorbonne University, Francesco Francioni, European University Institute Florence, Marie Jacobsson, Ministry for Foreign Affairs, Sweden, Walter Kälin, University of Bern, Yann Kerbrat, Panthéon-Sorbonne University, Luc Lavrysen, Belgium Constitutional Court Judge, Ginevra Le Moli, University of Cambridge, Sébastien Mabile, Avocat au Barreau de Paris, Makane Mbengue, University of Geneva, Jane McAdam, University of New South Wales, Pilar Moraga Sariego, Chile University, Nilüfer Oral, Bilgi University, Istanbul, Michel Prieur, Université de Limoges, Nicholas A. Robinson, Pace University, Jason Rudall, Leiden University, Hélène Soubelet, Foundation for research on biodiversity, Patrick Thieffry, Panthéon-Sorbonne University, François-Guy Trébulle, Panthéon-Sorbonne University, Jorge E. Vinuales, University of Cambridge, Christina Voigt, University of Oslo.


 

Actualités de l'Institut des Sciences Juridique et Philosophique de la Sorbonne (ISJPS - UMR8103)

 

 

L’ISJPS bénéficie d’un financement spécifique du Conseil Européen de la Recherche

 

Opens external link in new windowSandra Laugier, directrice adjointe de l’ISJPS et professeure en philosophie est lauréate d’un financement du conseil européen de la recherche (ERC).

Le Conseil européen de la recherche finance l’excellence scientifique à la frontière des connaissances. Le programme DEMOSERIES, Shaping Democratic Spaces : Security and TV Series a été retenu pour un financement de 2,2 M d’euros (https://erc.europa.eu/news/erc-2018-advanced-grants-results).

Ce projet traite de la question novatrice du rôle des séries dans l’empowerment démocratique des téléspectateurs, en tant que ressource pour faire face aux bouleversements culturels et sociaux en cours.

En expliquant comment ces séries sont conçues par leurs créateurs et leurs publics, DEMOSERIES vise à comprendre comment elles pourraient jouer un rôle crucial dans la création de valeurs communes et partageables dans l’UE et au-delà.

 

Les actualités du laboratoire :

 

·       Le 20 mai prochain, l’ISJPS renouvellera les membres du Conseil de l’Unité et élira un nouveau directeur,

 

·       L’ISJPS accueille désormais 5 contrats postdoctoraux :

 

- François Boucher, Programme NoVaMigra, H2020

- Camilla Villard Duran  etCamilaPerrusoProgrammes RSE et Droit Commun

- Emanuele Clarizio, Programme Normes Sciences et Techniques

- Matteo Vangeli,Chaire Ethique et finances

- Marie- Caroline Arreto, Programme QPC

 

 

L'ISJPS lance LE PRIX DELMAS MARTY

 

Le prix DELMAS-MARTY 2018 de l’ISJPS sera remis lors d’une réception à l’appartement Décanal en présence de l’auteur Sabrina Delattre et de l’éditeur Maré & Martin le 21 mai 2019.

Ce prix récompense la thèse portant sur "les peines préventives, Étude comparée de leurs dynamiques en France, en Angleterre et au Pays de Galles".

 

 

L'IJPS est fière d'annoncer la distinction  

 

Jocelyn Benoist, professeur de philosophie (https://erc.europa.eu/news/erc-2018-advanced-grants-results) a reçu la médaille d’argent du CNRS quidistingue un chercheur pour l'originalité, la qualité et l'importance de ses travaux, reconnus sur le plan national et international.

J. Benoist est responsable du Laboratoire international associé avec l’Université de Bonn https://www.pantheonsorbonne.fr/unites-de-recherche/isjps/reseauxpartenariats/programmes-finances/laboratoire-international-associe/

portant sur les questions de réalismes. Il dirige aussi le pôle EXeCO – Experience et Connaissance du Centre de Philosophie contemporaine de l’Institut(https://www.pantheonsorbonne.fr/unites-de-recherche/isjps/centres/centre-sorbonne-constitutions-libertes/

 

 

 

FOCUS – Montée en puissance de l’axe genre Genre et Normativités – GeNode l’Institut

 

L’Axe Genre et Normativités (GeNo)(https://www.pantheonsorbonne.fr/unites-de-recherche/isjps/axes-de-recherche/axe-genre-geno/) est un programme de recherche collaboratif et transversal à l’Institut qui intègre des recherches critiques sur le sexe, les sexualités et les normes sociales et juridiques dans une perspective de genre et d’études féministes. Les travaux de GeNo sont conduits dans une perspective pluridisciplinaire par des juristes et des philosophes à titre principal, ainsi que des sociologues, des économistes et des politistes. Les doctorantes et doctorants participent pleinement à ces activités.

 

La spécificité des recherches menées au sein de GeNo est l’accent mis sur le droit. Le cœur du programme est l’analyse critique de la normativité juridique, c’est-à-dire de la manière dont les normes juridiques participent à la construction, à la reproduction ou à la contestation des normes sociales et politiques.

 

Les droits de la procréation, du mariage, les violences sexuelles, le consentement, l’identité sexuée, la fonction politique du langage, les intersections entre les inégalités liées au genre et les inégalités de classe et de race, etc., sont en effet des terrains contemporains de recherche mais aussi de controverses publiques au sein desquels le droit est directement engagé.

Les recherches de GeNo se distribuent aujourd’hui autour de trois pôles thématiques principaux.

 

L’ensemble des manifestations scientifiques et des publications les plus récentes sont représentatives des différentes perspectives de recherche et montrent leur inscription dans un espace académique international. 

On peut mentionner (https://www.pantheonsorbonne.fr/unites-de-recherche/isjps/axes-de-recherche/axe-genre-geno/activites-scientifiques/):

La journée d’études consacrée au travail de Kimberlé Crenshaw, professeure de droit à la Columbia Law School, en sa présence : Vers une cartographie des marges,le 9 janvier 2019, organisée par Marta Dell’Aquila et Eraldo Santos.

- La présentation de l’ouvrage coordonné par Laurence Brunet et Alexandrine Guyard-Nedelec, Mon corps, mes droits ! L’avortement menacé ? Panorama socio-juridique : France, Europe, États-Unis, qui s’est déroulée le 7 février 2019 à l’occasion de sa parution.

 

 

- La journée d’étude Regards sur les droits reproductifs, le 20 février 2019, organisée par Marie-Xavière Catto.

- La journée d’étude Retravailler les grands concepts à partir d’une perspective de genre. Présentations de thèses récentes en droit et philosophie en 2400 secondes, le 13 mars 2019, organisée par Marie-Xavière Catto. Cette journée dédiée à la présentation de thèses récemment soutenues et s’inscrivant dans les thématiques de GeNo étant destinée à devenir un évènement annuel.

- La journée d’étude Violences sexuelles et droit pénal. Perspectives franco-canadiennes, le 29 mars 2019, organisée par Julie Mazaleigue-Labaste.

 

Enfin notons le très grand succès rencontré par Laurence Brunet et Alexandrine Guyard-Nedelec suite à la publication de leur ouvrage.

Elles ont ainsi été sollicitées pour donner une conférence aux Grands Voisins (Paris 14e), dans le cadre de l’exposition "L’Origine du monde", le 21 mars dernier, et pour participer à une projection-débat lors du lancement du film documentaire Quand je veux, si je veux! au cinéma Le Brady (Paris 10e) le 28 mars.

Libération s’en est fait l’écho dans un article intitulé « L'avortement, ce parcours de la combattante », signé de Catherine Mallaval (2 avril) et elles ont été les invitées de l’émission "Les Oreilles loin du front", sur Fréquences Paris Plurielles, mercredi 3 avril (émission podcastable sur http://www.loldf.org/spip.php?article700).

 

Opens external link in new windowLes autres actualités de l'ISJPS ICI


Nouvelles publications des enseignants-chercheurs de l'EDS

 

 

Le droit des contrats
Muriel Fabre-Magnan
Le droit des contrats Muriel Fabre-Magnan
L'institution de la liberté
Muriel Fabre-Magnan
L'institution de la liberté Muriel Fabre-Magnan

Actualités de la Student Law Review - Revue juridique des étudiants de la Sorbonne numéro 2

La Student Law Review - Revue juridique des étudiants de la Sorbonne numéro 2

3. RELATIONS EXTERIEURES


Actualités du Pôle Relations Extérieures

 

L'Ecole de droit offre de la mobilité, du séjour éducatif et linguistique, qu'il s'agisse de partir en simple échange ou en mobilité diplômante, un semestre ou une année complète en Europe ou sur d'autres continents. Plus de 700 places sont disponibles chaque année à l'international pour effectuer un séjour dans un autre système, le parcours idéal de l'étudiant ou du doctorant dépendant de ses ambitions dans le milieu du droit. Le conseil d'orientation donné par les 5 délégués aux relations internationales est donc sur mesure!

Pour un rendez-vous: https://www.pantheonsorbonne.fr/fileadmin/EDS/Relations_internationales/Delegues_RI_EDS-permanences.pdf

 

 

La sélection de cette année permettra d'envoyer en séjour non-diplômant 150 étudiants au total, dont 37 personnes qui sortiront des frontières de l'Europe (Etats-Unis d'Amérique, Canada, Argentine, Chili, Israël, Australie, Russie, Taïwan).  Par ailleurs, 17 étudiants effectueront une mobilité diplômante LLM dans l'une des prestigieuses universités outre-atlantique sur la côte Est américaine ou encore en Océanie: https://www.pantheonsorbonne.fr/diplomes/llm/llm-de-droit-francais-et-de-droit-europen-et-droit-international-des-affaires/programme-llm-partir-etudier-aux-etats-unis/

 

 

D'autres, actuellement inscrits en Master 1, partiront dans le cadre du Master 2 "Juriste International": https://www.pantheonsorbonne.fr/ws/ws.php?_cmd=getFormation&_oid=UP1-PROG48065&_redirect=voir_presentation_diplome&_lang=fr-FR

 

 

D'autres enfin, seront bientôt sélectionnés pour suivre un cursus binational post-bac à Londres, Florence, Cologne, Madrid, New York ou Ithaca: https://www.pantheonsorbonne.fr/ufr/eds-departement-droit-iec/licences-m-1-droits-francais-et-etrangers/

 

 

L'ensemble des partenariats de l'EDS sont visibles sur la page du Pôle des relations extérieures: https://www.pantheonsorbonne.fr/fr/ufr/eds/international/nos-universites-partenaires/

 

 
Joan Divol, Directrice du Pôle


Entre les Universités de Paris 1 et Chicago, le début d'une belle histoire...

 

Cette semaine, plusieurs rencontres ont eu lieu entre les Ecoles de droit des Universités de Paris 1 et de Chicago, lesquelles pourraient se matérialiser en une importante coopération institutionnelle, sachant que l’Université de Chicago dispose d’un siège à Paris, dans le 13 arrondissement.


Le lundi 18 mars 2019, le Master II Droits de l’homme et Union européenne, dont j’assure la direction, a invité deux importants universitaires américains de l’Université de Chicago Law School, Tom Ginsburg et Aziz Huq, afin qu’ils présentent leur dernier ouvrage How to save a constitutional democracy. Cette présentation a été un vif succès à deux points de vue : au regard des échanges qui se sont noués avec ces deux importants comparatistes américains, mais également ultérieurement, puisque les étudiants américains et français (ceux du M2 « droits de l’homme et UE ») ont continué à échanger ensemble en parcourant Paris by night.

Le mercredi 20 mars 2019, ce fut à mon tour d’être invitée par le centre parisien de l’Université de Chicago qui organisait une journée d’étude sur les questions européennes; j’intervenais sur la question du Judicial dialogue on constitutional matters dans le contexte européen.

 

Laurence Burgorgue-Larsen, Professeur à l'Ecole de Droit de la Sorbonne, membre de l'IREDIES

 


4. LIENS AVEC LES MONDES PROFESSIONNELS


Actualités du Pôle Insertion professionnelle

 

A propos de la permanence CV : des débuts prometteurs

Voici maintenant deux mois que la permanence CV a été créée au sein du pôle Insertion Professionnelle de l’EDS. Tous les jeudis, nous recevons des étudiants qui souhaitent être assistés dans la rédaction de leur CV et/ou de leur lettre de motivation.

Ainsi, depuis février dernier, la permanence a déjà reçu plus d’une quarantaine d’étudiants aux parcours très variés mais dont on constatera que la majorité sont inscrits en master 1.

Rappelons que cette permanence est ouverte à tous, chaque jeudi de 10h à 12h30 et de 14h à 16h30.

L’inscription préalable est obligatoire à l’adresse suivante : dip.eds@univ-paris1.fr

N'hésitez pas à vous inscrire, cette permanence est la vôtre !

 

Du nouveau du côté du RNCP : bienvenue au doctorat !

Un arrêté du 22 février 2019 de la Ministre de l'enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation  inscrit le doctorat au Répertoire national de la certification professionnelle (RNCP). Le doctorat trouve ainsi logiquement sa place dans le cadre européen des certifications pour l'apprentissage tout au long de la vie. A ce titre, il doit certifier "la capacité à produire des connaissances scientifiques nouvelles de haut niveau ainsi que l'acquisition et la maîtrise de blocs de compétences communs à l'ensemble des docteurs et liés à leur formation par la recherche".

Une annexe à l'arrêté définit en conséquence six blocs de compétence dans l'objectif de "favoriser le recrutement des docteurs par les employeurs des secteurs de la production et des services": conception et élaboration d'une démarche de recherche et développement, d'études et prospective (bloc 1); mise en oeuvre d'une démarche de recherche et développement, d'étude et prospective (bloc 2); valorisation et transfert des résultats d'une démarche R1D, d'études et prospective (bloc 3); veille scientifique et technologique à l'échelle internationale (bloc 4); formation et diffusion de la culture scientifique et technique (bloc 5) et encadrement d'équipes dédiées à des activités de recherche et développement, d'études et prospective (bloc 6).

Opens external link in new windowLien vers le texte complet de l'arrêté

 

Apprentissage: les nouveaux OPCO sont arrivés !

Le journal officiel du 31 mars 2019 révèle la liste des 11 nouveaux opérateurs de compétences (dits OPCO) qui sont agréés au 1er avril 2019 par le Ministère du travail et qui remplacent les anciens organismes paritaires collecteurs agréés (OPCA).

Pour rappel, la loi n° 2018-771 du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel confie aux OPCO les 5 missions suivantes: le financement des contrats d'apprentissage et de professionnalisation; l'appui technique aux branches adhérentes pour établir la gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences et pour déterminer les niveaux de prise en charge des contrats d'apprentissage et des contrats de professionnalisation ; l'appui technique aux branches professionnelles pour leur mission de certification; l'assistance aux PME pour améliorer l'information et l'accès de leurs salariés à la formation professionnelle et pour les accompagner dans l'analyse et la définition de leurs besoins en matière de formation professionnelle; la promotion auprès des entreprises des modalités de formation à distance ou sur le lieu de travail (v. nouvel article L. 6332-1 du Code du travail).

Opens external link in new windowLien vers les onze arrêtés de la Ministre du travail

 

 

 

 

Résultats des bourses BNP Paribas 2019

 

Le 21 Mai 2019, pour la 4ème année, s’est déroulé la cérémonie de remise des bourses BNP Paribas. Une nouvelle fois, les étudiants en master ont eu pour sujet de réflexion cette année : « New Ways of Working », effet de mode ou véritable révolution dans l’organisation du travail ?

 

Un total de 90 dossiers reçus, contre 83 en 2018, 30 dossiers présélectionnés et 10 lauréats retenus après les jurys.

 

Parmi les dossiers reçus : 35 étudiants issus de management, 32 étudiants en droit, 19 étudiants en économie, 3 étudiants en maths-info et 1 étudiant en philosophie.

 

Parmi les 30 dossiers retenus pour l'oral : 14 provenant de droit, 8 de management, 6 de l’éco, 1 de maths-info et 1 de philosophie.

 

Les 10 dossiers retenus : 5 de l'Ecole de Droit de la Sorbonne, 3 de l'EMS, 1 de l’EES et 1 de philosophie.

 

Les étudiants retenus de l'Ecole de Droit de la Sorbonne :

 

  • Léonie ALIBARAN LE BOURGEOIS : Master 2 Opérations et Fiscalité Internationales des Sociétés

  • Marion GIELLY : Master 2 Droit et Gouvernance des Systèmes Financiers Public

  • Océane IBRAHIM AHMED : Master 2 Systèmes de Justice et Droit du Procès

  • Guillaume MASSOUD : Master 2 Droit et Fiscalité de l’Entreprise

  • Adrien PETIT : Master 1 Droit des Affaires

 

                        

 

Durant cette cérémonie, de nombreuses personnalités présentes :

  • Pour Paris 1

Pierre JUHASZ, Vice-Président de Conseil Formation et Vie Universitaire

François-Guy TREBULLE, Directeur de l’Ecole de Droit de la Sorbonne

Ariane DUPONT-KIEFFER, Directrice de l’Ecole d’Economie de la Sorbonne

Marie GARRAU, Responsable du Master Ethique appliquée, responsabilité sociale et environnementale

  • Pour BNP Paribas

Jean-Dominique CRISCUOLO, Responsable des partenariats avec les  Ecoles et Universités

Ann d’ABOVILLE, Chargée des relations Ecoles & Universités, RHG

Emilie LE RICHE, Head of Change Management  BNPP HR 2020

Stéphanie KOEHL, Juriste BDDF

Bastien DELVILLE, Juriste BNPP CIB

 

 

Stéphane Rodrigues, Directeur du pôle

Mustafa Aftis, Responsable administratif


Nouvelle Fondation Panthéon-Sorbonne, un levier de développement de l’EDS

 

Depuis décembre 2018 la Fondation a pour mission de contribuer à la réussite collective pour faire rayonner l’université avec des partenaires prêts à s’engager auprès de notre excellence académique.

Elle s’attache à mettre en œuvreet à accompagner des projets innovants, financés par des acteurs privés au service des missions de service public de l’université, que sont la recherche et la formation.

Aujourd’hui la Fondation se tourne naturellement vers ce qui fait une des forces de notre université, les formations juridiques.

 

-        Elle est un levier essentiel pour construire l’avenir de l’université en général et proposer aux composantes comme l’EDS une action spécifique sur les thématiques qui la concerne.

-        Elle peut élargir le champ de développement de l’EDS en soutenant des projets portés par les enseignants, les étudiants, et les entreprises qui souhaitent s’engager auprès de l’université sur des thématiques spécifiques.

-        Elle est un accélérateur de projets.

 

A titre d’exemple, l’accord avec l’université de Pondichéry construit conjointement avec l’IAES a permis à la Fondation de jouer son rôle de financeur de la mobilité à travers les dons des entreprises et des particuliers. Cet accord pourra inspirer des partenariats futurs et en stimuler de nouveaux.

La création d’une chaire thématique est aussi un moyen de développer la coopération avec les partenaires privés.

 

La Fondation c’est aussi la promotion des talents, l’accompagnement du corps professoral de l’université.

Elle permet le financement de bourses, de l’accompagnement à la mobilité internationale, le développement de chaires, de projets de recherche, de formations innovantes… pour ceux qui sont déterminés à rejoindre les programmes de l’EDS.

Elle assure une traçabilité des fonds versés et utilisés.

Elle rassure les entreprises et les porteurs de projets sur l’usage des fonds.

 

Enfin c’est la mise en place d’une énergie collective qui porte les projets stratégiques de l’université.

 

L’EDS est une formidable concentration de compétences et offre une multitude d’opportunités à ceux qui la rejoigne et y travaillent en contribuant à son rayonnement.

Ensemble nous pouvons avancer et inventer un avenir audacieux en déployant des initiatives créatives qui sauront inspirer les partenaires.

 

Olivier Fromont, Directeur de la Fondation



Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux

 



mai
2019

Contact : ecole-droit-sorbonne@univ-paris1.fr