Réinitialiser la recherche

Nombre de résultats : 1

Le 3 février dernier, dans le cadre de la très médiatique « Affaire du siècle », le tribunal administratif de Paris s’est prononcé sur l’existence d’une obligation climatique pour la France et sur la responsabilité de l’État.

Pour ne pas avoir respecté les obligations relatives aux objectifs fixés dans son premier budget carbone (2015-2018), l’État serait ainsi responsable ; il y aurait également un préjudice écologique climatique.

Cette décision a été qualifiée d’« historique » par les quatre ONG demanderesses. Elle mérite cependant des explications et des nuances.