M. Federico Lancialonga

Doctorant

Recherche

Projets de recherche


Sujet de thèse

Trajectoires politiques et esthétiques de l’audiovisuel militant italien des années 1960 et 1970

Directeur de Thèse

Vincent Amiel

Publications

2021 : « Jean-Luc Godard, sous l’iceberg de Camera-Eye », Trafic, n°117, printemps 2021

Août 2020 : « Otar Iosseliani, l’innamorato. Un petit monastère en Toscane », revue en ligne Doppiozero. 

Mars 2020 : Notule de présentation du film Quand tu disais… Valéry de René Vautier et Nicole Le Garrec (France, 1975) pour le catalogue du festival « Toute la mémoire du monde 2020 » de la Cinémathèque française.

2019 : « Boycotter les tapis rouges ! De Cannes à Venise : le sabotage des festivals de cinéma (1968) », « Révoltes armées et terrorisme à l'écran », Coll. CinémAction, n° 170, Condé sur Noireau, Éditions Corlet, 2019.

2018 : « Slon-Iskra: un archivio in movimento », Zapruder, n. 47.

16 juin 2018 : « Marc’O, in sala in motocicletta », Alias - Il Manifesto.

2017 : « Pas la tristesse ouvrière, mais la joie ouvrière ! » Entretien avec Ugo Gregoretti. Traduction française publiée sur la revue en ligne Débordements : http://debordements.fr/Ugo-Gregoretti

2016 : «Pas la tristesse ouvrière, mais la joie ouvrière !» Intervista a Ugo Gregoretti. Publié dans la revue Studi Culturali, Il Mulino, Bologne. La traduction en français de l’entretien, dont s'est chargée Célie Rouillier, a été publiée sur la revue en ligne Débordements en avril 2017. https://www.debordements.fr/Ugo-Gregoretti

 

Curriculum Vitae

Federico Lancialonga est doctorant en Études cinématographiques et enseignant ATER à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (ED. 279 APESA). Il prépare une thèse sur le documentaire politique italien des années 60-70, sous la direction de Vincent Amiel et Sébastien Layerle. Chercheur invité à la Cinémathèque française en 2017-2018, son travail a fait l’objet de communications diverses (Université Paris-Nanterre ; ENS Louis-Lumière), ainsi que de publications pour différentes revues françaises et italiennes (Trafic, CinémAction, Studi Culturali, Alias, Zapruder). Depuis 2018 il est membre du conseil d’administration de l’association de recherche en histoire du cinéma Kinétraces.