Information Covid-19 : FAQ pour les étudiants

Depuis le début de la crise sanitaire liée au Covid-19, les équipes de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne sont mobilisées pour assurer la continuité des activités de l'établissement et informer régulièrement la communauté sur les mesures prises. Depuis le 11 mars, une phase de déconfinement progressif a débuté sur l'ensemble du territoire mais les étudiants ne pourront pas revenir dans les centres de Paris 1 Panthéon-Sorbonne avant septembre.

L'université a mis en place cette FAQ afin de répondre à vos principales interrogations concernant les différents aspects de votre vie universitaire. Celle-ci est régulièrement mise à jour selon l'évolution de la situation.

N'hésitez pas à consulter également votre adresse de messagerie universitaire, nos réseaux sociaux (Twitter/Facebook) ainsi que le site web de l'université.

Enseignements et examens

Oui. Depuis le lundi 16 mars 2020, tous les bâtiments et services sont fermés pour une durée indéterminée. Nous vous conseillons de consulter régulièrement votre messagerie universitaire, le site web et les réseaux sociaux de l’université.

Toutes les bibliothèques sont fermées au public jusqu’à nouvel ordre et les emprunts sont prolongés, les bibliothèques mettent à votre disposition des outils. :

Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (BIS) : Toutes les ressources électroniques (ebooks, revues, presse, etc.) sont accessibles depuis chez vous avec vos identifiants de la BIS sur le site suivant http://www.biu.sorbonne.fr/sid/ ou par courriel à : bisdocelec@bis-sorbonne.fr
Toutes les réservations d’ouvrages en cours seront annulées.

Service Commun de la documentation : Pour toutes questions : pretbu@univ-paris1.fr.
Les ressources électroniques restent accessibles en ligne via  le portail Domino. En cas de difficultés d’accès ou de besoins d’informations sur la consultation : docelec@univ-paris.fr répond à toutes les questions.

Bibliothèque Cujas : Les ressources payantes restent à la disposition de l’ensemble des lecteurs inscrits à la bibliothèque, attention, les éditeurs signalent une saturation de leurs serveurs en raison de la forte sollicitation ce qui peut provoquer des éventuelles difficultés de connexion. Certains éditeurs ont pris l’initiative d’ouvrir davantage l’accès à leurs bases en raison de la crise sanitaire en cours.
Par ailleurs, des ressources gratuites à disposition de tous sont disponibles sur le site de bibliothèque : http://biu-cujas.univ-paris1.fr/
Pour toutes questions ou informations, vous pouvez adresser un mail à l’adresse suivante : Cujasdocelec@univ-paris1.fr

Non. Les enseignements continuent sous des formes adaptées à cette situation exceptionnelle. Les responsables pédagogiques et responsables de formation vont revenir vers vous pour vous indiquer les modalités de continuité de vos enseignements.

Suite à l’annonce du président de la République le 13 avril, les enseignements dans les établissements du supérieur ne reprendront physiquement qu’à la rentrée.

Les enseignements en présentiel étant suspendus, des aménagements sont actuellement en cours d’organisation dans chaque composante afin de proposer des ressources pédagogiques en ligne, et autres modalités de travail (travaux à faire, lectures recommandées, exercices d’application et d'entraînement…) permettant à chaque étudiant de poursuivre au mieux sa formation à distance. Pour l’essentiel, les enseignements vont se poursuivre à l’aide d’applications numériques permettant les « amphithéâtres virtuels », « TD virtuels », des consignes et des ressources mises en ligne via les EPIs, etc.

Des consignes plus précises vous seront communiquées par vos enseignants dans les jours qui viennent.

Pour les étudiants ne détenant pas d'ordinateur, les outils déployés seront accessibles via les tablettes et smartphones.

Suite aux dernières déclarations du gouvernement sur le prolongement du confinement, il apparaît que les examens du second semestre, prévus initialement du 5 au 20 mai 2020, ne pourront se tenir à ces dates. Ceci est lié non seulement aux incertitudes concernant la situation sanitaire du pays, mais aussi à la nécessité de mieux analyser les différentes possibilités, en donnant du temps à notre communauté pour se concerter autour de ces questions. Il n’est donc pas possible, pour l’instant, d'établir de manière définitive un calendrier des examens ainsi que celui de l'évaluation des connaissances du second semestre.

Des informations vous seront transmises régulièrement, au fur et à mesure de l’évolution de la situation. Des mesures exceptionnelles seront prises concernant l’assiduité, notamment pour les étudiants boursiers.

Le calendrier des candidatures en master est maintenu. Il convient de suivre la procédure de candidature en ligne et de déposer les dossiers sur e-candidat selon le calendrier indiqué. Pour l’admission, les modalités d’entretiens pourront être adaptées, reportées ou réalisées en distanciel en fonction de l’évolution de la situation. Des informations complémentaires seront fournies.
Des informations plus précises seront transmises ultérieurement en fonction de l’évolution de la situation.

Les étudiants qui souhaitent échanger avec le service d'information et d'aide à l'orientation, notamment pour une relecture de leur lettre de motivation, peuvent envoyer leurs demandes à scuio@univ-paris1.fr.

Oui. Les résultats du premier semestre seront communiqués à partir de mi-avril selon les cas. Il peut y avoir quelques retards liés aux conditions particulière d’exercice de l'activité, mais les jurys auront lieu et les résultats seront communiqués sur les ENT dès que les délibérations auront été réalisées.

Non. La procédure d’inscription des lycéens et étudiants à Parcoursup est terminée. L’université examine actuellement les dossiers et apportera des réponses à partir du 19 mai 2020.

Si vous avez rencontré des difficultés liées au contexte sanitaire, et n’avez pas pu confirmer vos vœux dans les délais, vous pouvez vous manifester auprès des services d'assistance Parcoursup. Les recteurs vous prêteront une attention particulière.

Les étudiants ayant formulé des voeux sur la plateforme Parcoursup qui souhaitent échanger avec le service d'information et d'aide à l'orientation, notamment à propos de la fiche de suivi de réorientation, peuvent envoyer leurs demandes à scuio@univ-paris1.fr.

Stage et alternance

Aucun étudiant ne pourra effectuer un stage, à distance ou en présentiel, s’il ne dispose pas de convention ou avenant signés, conformes aux règles transmises par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) et aux décisions de l'université. Aucune exception ne sera donc accordée.

Vous ne pouvez plus venir dans les sites de l’université et devez poursuivre la continuité pédagogique à distance. Pour ce qui relève de la présence en entreprise, vous êtes soumis aux conditions de l’entreprise dans laquelle vous êtes apprenti. Celle-ci décidera de vous proposer une autorisation d’absence spéciale ou un dispositif de travail à distance. Ces décisions relèvent de sa responsabilité. Vous disposez d’un maître d’apprentissage en entreprise et d’un tuteur universitaire avec lequel vous pouvez échanger sur votre situation en entreprise.

Oui. Le 1er avril 2020, le Conseil des ministres a adopté une ordonnance concernant l’alternance qui comprend les mesures suivantes :

  • la prolongation des contrats d’apprentissage jusqu’à la fin du cycle de formation ;
  • l’extension de 3 à 6 mois de la durée pendant laquelle l’étudiant peut rester en formation dans un CFA, en attendant de conclure un contrat d’apprentissage pour la rentrée 2020-21.

L’ordonnance du 1er avril 2020 prévoit que les contrats d’apprentissage dont la date de fin d’exécution survient entre le 12 mars et le 31 juillet 2020, sans que l’apprenti ait achevé son cycle de formation (reports/annulations de sessions de formation/d’examen...), peuvent être prolongés par avenant au contrat initial jusqu’à la fin du cycle de formation poursuivi initialement.
 
► Pour en savoir plus sur l’ordonnance, le ministère du Travail met à disposition une FAQ actualisée

Vous devez prévenir par courriel votre entreprise, votre responsable de stage et rester à votre domicile jusqu’à nouvel ordre.

La poursuite de stage à distance doit être la solution privilégiée autant que possible car elle permet à la fois le confinement, tout en maintenant l’activité et la poursuite de la gratification.

Si la possibilité du stage à distance (travail à domicile) est retenue, cela doit donner lieu dans un premier temps à un échange formel par courriels entre les 3 parties (structure d'accueil, référent universitaire et stagiaire), puis à la signature d’un avenant.

S'il n'est vraiment pas possible de poursuivre la mission du stage à distance, les parties doivent échanger avec les référents et directeurs de formation. Une rupture du stage peut être envisagée en concertation entre les parties.

La poursuite d'un stage en présentiel ne pourra être autorisée qu'à titre très exceptionnel et soumis à l'avis du référent universitaire partagée par sa direction d'UFR et en accord avec la présidence de l’université.

Concernant les stages à l'étranger, il est fortement conseillé, comme pour les étudiants en mobilité, de rentrer lorsque cela est possible et surtout de se mettre en contact avec les ambassades françaises. Là encore aucun nouveau départ en stage ne pourra être envisagé jusqu'à nouvel ordre.

Enfin, les étudiants en césure d'une année ou d'un semestre, en stage (y compris à l’étranger), relèvent des mêmes règles énoncées ci-avant.

Jusqu’au 15 juin, les conventions sont délivrées en fonction du type de stage.

  • Pour les stages obligatoires : tous les stages dans le cadre de l’obtention d’un diplôme (le plus souvent pour les niveaux licence 3 ou master 2), sont autorisés en présentiel ou à distance avec une très forte préférence de l’université pour que le stage puisse être effectué à distance. En cas de stage en présentiel, l’entreprise doit garantir  par écrit des conditions de distanciation physique pour la sécurité du stagiaire.
     
  • Pour les stages non obligatoires : suite aux annonces du Premier ministre le 28 mai, la possibilité d’effectuer des stages non-obligatoires uniquement à distance est levée.

Désormais tous les stages (obligatoires comme non obligatoires) peuvent se faire en présentiel ou à distance. Toutefois, il est demandé aux personnes en charge de la validation des conventions de stage de s'assurer, par écrit, des protocoles sanitaires mis en œuvre par la structure accueillant les étudiants. Il convient de leur demander d'envoyer par courriel ce protocole et de conserver ces échanges. La présidence n’entend en aucun cas mettre en danger la santé de ses étudiants.

Toute demande de dérogation à ces principes devra être adressée au responsable de formation et à la direction de l'UFR. Elles se concerteront avec la présidence.

Comme en période de confinement, vous trouverez tous les documents (conventions, avenants depuis les nouvelles règles Covid-19) sur la plateforme PSTAGE/ENT. La procédure de validation pédagogique et de signature de la convention de stage relève des choix organisationnels de chaque composante.

Attention : outre la convention de stage (et son avenant Covid-19), toutes les informations dédiées au respect des conditions spécifiques liées au Covid-19 doivent donner lieu à des échanges écrits, en privilégiant les courriels. Ces échanges écrits, dans lesquels la structure d’accueil informe avoir mis en place des dispositifs spécifiques impliquent toujours les trois parties engagées par la convention de stage : étudiant, structure d’accueil du stagiaire (entreprise, association, ONG, collectivité territoriale et autres structures publiques...) et direction de la composante. Cette dernière représente le président de l’établissement et a reçu, par un arrêté, une délégation de signature. L’ensemble de ces écrits doit être conservé. 

Enfin, il est demandé à chaque étudiant en stage en présentiel ou à distance, d’avertir immédiatement le tuteur universitaire ou la direction de son UFR, s’il constate que la structure l’accueillant, ne respecte pas les nouvelles règles imposées par la situation sanitaire ou formule des orientations contraires aux choix pédagogiques et sanitaires communiqués par l’université. Aucune convention de stage ne sera accordée si la structure d’accueil refuse de signer la convention de stage actualisée par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), si elle refuse de communiquer les informations spécifiques à son plan de déconfinement et protocole associé à un stage en présentiel ou encore si elle demande à l’université de souscrire à un document la dispensant de ses responsabilités à l’égard de la sécurité sanitaire du stagiaire.

Les stages à l’étranger ne peuvent encore avoir lieu en raison de la fermeture des frontières (en Europe et hors Europe). Seuls les étudiants étrangers ayant rejoint leur pays d'origine pendant la période de confinement pourraient réaliser un stage proche de leur lieu de résidence. 

Une nouvelle actualisation interviendra vers le 20 juin après l'ouverture des négociations entre pays européens sur la réouverture des frontières au sein de l'espace Schengen. 

Pour rappel, il est possible d'engager, dès à présent, sur PSTAGE  une demande de convention de stage, sous réserve d'une évolution satisfaisante de la situation sanitaire. Le début du stage pourra être décalé d'une semaine voire plus si les conditions sanitaires l'exigent. 

Dans le cadre des stages obligatoires de master 2, il est envisageable, à titre exceptionnel et sous réserve de l’accord du responsable de la formation, d’adapter la durée du stage et de faire la seconde année de master en 2 ans.  Pour ce faire, une réinscription universitaire 2020-2021 devra être réalisée pour bénéficier de tous les droits du statut étudiant et aussi de droits supplémentaires au stage (maximum de 6 mois sur l’année 2020-2021). Dans cette dernière situation, la diplomation ne pourra intervenir qu’en septembre 2021, mais facilitera aussi la période de recherche du premier emploi.

Dans toutes les autres situations, le stage de master 2 prendra fin au plus tard le 30 novembre pour permettre la tenue des jurys de master et la diplomation au titre de l’année 2019-2020. L’année universitaire en master 2 se terminera le 30 novembre et en licence le 31 août. Cette différenciation de durée des temps de formation a déjà été votée par la commission de la Formation et de la Vie étudiante (CFVU) en 2016.

Chaque étudiant a droit, au maximum, à 6 mois de stage par année universitaire. Les stages longs (6 mois) sont possibles en master 2 entre le 1er juin et le 30 novembre. Concernant les étudiants de licence, les stages ne peuvent avoir lieu qu’entre juin et août (3 mois). Il est donc impossible en licence de faire un stage de 6 mois sauf si l’étudiant est en situation d’Ajac (Ajourné autorisé à composer).

Dans tous les cas, pour commencer son stage l’étudiant doit avoir respecté la procédure de validation pédagogique et sanitaire, mise en œuvre dans sa composante disciplinaire, et disposer avant le début de son stage, d’une convention de stage Covid-19 signée par l’ensemble des parties engagées.

Dans tous les cas, il convient de prendre contact au plus vite avec son référent universitaire (personne indiquée dans sa convention de stage) ou le directeur de la formation. En fonction du problème : « l'entreprise m'oblige à faire du présentiel ou insiste en cas de stage à distance pour que je sois disponible y compris en soirée... » , le référent prendra contact à distance avec la structure d'accueil et le stage pourra être interrompu selon l'estimation du référent universitaire.

Vous devez compléter l'avenant qui est disponible sur la page d'accueil de Pstage (via votre ENT).  

Depuis le 12 mai, vous pouvez effectuer une demande d'aide de 200 €, selon certaines conditions et en complément d'aides déjà mises en place. Pour vérifier votre éligibilité à cette aide, rendez-vous sur le site etudiant.gouv.fr.

L'université rappelle également à tous les stagiaires que les services de l'aide sociale restent très mobilisés pour les accompagner dans leurs demandes d'aide financière d'urgence.

Non. En fonction de l'évolution de la situation nationale, un stage (en reprise ou nouveau stage) pourra être effectué ou pas. Dans tous les cas, les équipes pédagogiques de votre formation vous indiqueront les alternatives possibles (réduction de la durée demandée du stage, décalage de la période pour effectuer le stage, travail écrit à distance...). Il convient de prendre contact avec elle si vous avez des problématiques spécifiques.

Les demandes de césure déjà autorisées (ou en cours) pour motif de stage seront traitées comme relevant du stage obligatoire.

Tous les étudiants actuellement en année de césure pour cause de stage doivent faire valider leur nouvelle convention. Les étudiants dont le stage aurait été suspendu, doivent actualiser leur situation en cas de reprise (en présentiel ou à distance) par la signature d’un avenant COVID-19 disponible sur PSTAGE/ENT.

Tous les étudiants en cours de DU (par exemple DU MIP de l’EMS ou préparation de concours à l’IEJ) associant une expérience professionnelle, via un stage, doivent également disposer d’une convention ou de son avenant Covid-19 disponible sur PSTAGE/ENT. Ce document contractuel doit être validé pédagogiquement et signé par le représentant du président de l’université ayant reçu par arrêté une délégation de signature. Pour ce faire, l’étudiant est invité à prendre attache avec le bureau de la scolarité ou le délégué à l’insertion professionnelle ou directement auprès de la direction de sa composante (UFR). Celle-ci, dans le cadre du projet d’études de l’étudiant, donnera le contact de la personne chargée de la procédure des stages.

Oui, vous devrez vous munir d’une attestation délivrée par votre entreprise ainsi que d’une carte nationale d’identité si vous devez vous déplacer durant les heures de pointe.

Mobilité internationale

Il est vivement recommandé aux étudiants actuellement en stage ou en mobilité internationale de revenir en France dans les meilleurs délais, compte tenu de l’incertitude liée à l’évolution de la situation sanitaire dans les prochaines semaines dans toutes les régions du monde ainsi que l’incertitude liée à la continuité des transports internationaux.

Votre situation exceptionnelle sera prise en compte.

Si vous souhaitez rentrer en France et interrompre votre mobilité internationale, vous devez informer la direction des Relations internationales de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (international-mobility@univ-paris1.fr), le délégué international de votre composante, votre responsable pédagogique à Paris 1 Panthéon-Sorbonne et votre responsable pédagogique dans votre établissement d’accueil.

Rentré en France, vous pouvez continuer votre cursus à distance auprès de votre université d’accueil – lorsque cela est prévu par l’université d’accueil – ou réintégrer les enseignements à distance de votre diplôme en France. Pour cela, il faut se rapprocher de votre responsable pédagogique à Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Dans le cas où vous faites un double diplôme, à Paris 1 Panthéon-Sorbonne et auprès d’une université étrangère, il vous est possible de suivre vos cours depuis la France, si l’université partenaire a mis en place un enseignement à distance. Si tel n’était pas le cas, il convient de se rapprocher de votre responsable pédagogique à Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Compte tenu de la situation actuelle et les évolutions prévisibles de la situation sanitaire, il est improbable que vous puissiez retourner dans votre université d’accueil avant la fin de l’année universitaire.

Si vous ne souhaitez pas rentrer en France et que vous décidez de poursuivre votre mobilité internationale, il faudra également en informer la direction des Relations internationales de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (international-mobility@univ-paris1.fr), le délégué international de votre composante, votre responsable pédagogique à Paris 1 Panthéon-Sorbonne et votre responsable pédagogique dans votre établissement d’accueil.

Vous devez suivre les recommandations du portail Ariane sur le site du MEAE, rubrique « conseils aux voyageurs ». Aucune sanction disciplinaire, pédagogique ou financière (retenue bourse) sera mise en place.

Tout déplacement à l'étranger que ce soit dans le cadre d'un séjour d’étude ou d'un stage est suspendu jusqu'à nouvel ordre (y compris si le stage est obligatoire).

Si nécessaire, les étudiants sont invités à prendre contact avec leurs responsables de formation ou leur scolarité.

La possibilité d'effectuer ce stage dépendra entièrement de la situation nationale et des consignes ministérielles. Il est possible que vous ne soyez pas autorisé à quitter le territoire par les autorités nationales et a fortiori par celle de l'université.

Santé et social

Consciente des difficultés que rencontrent certains de ses étudiants, l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne met en place deux aides d’urgence et facilite les démarches de ceux qui les sollicitent.

  • Aide sociale d’urgence : elle s’adresse, par exemple, aux étudiants boursiers, aux étudiants qui ont perdu leur emploi suite à la crise sanitaire, ou encore aux étudiants confinés dans des résidences ou logements du Crous. D’un montant de 150 euros par mois, elle peut être obtenue sous conditions de ressources.

Concernant les demandes d’aides effectuées sur la période d’avril et de mai, les services concernés mettent tout en oeuvre pour vous répondre au plus vite dans le contexte actuel. Les aides sont suspendues depuis le 1er juin afin de faciliter le traitement des dossiers en cours.

Une aide à la connexion concernant les étudiants n’ayant pas accès à un ordinateur et/ou ne disposant pas d’une connexion internet suffisante pour suivre leurs cours en ligne a été mise en place durant la période de confinement. Depuis le 11 mai, et le début de la phase de déconfinement, celle-ci n'est plus disponible. Néanmoins, les étudiants concernés peuvent solliciter les aides sociales grâce au Fonds de solidarité et de développement des initiatives étudiantes (FSDIE) de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne qui permet d’aider les étudiants rencontrant des difficultés financières ou matérielles. Au préalable, il est nécessaire de contacter une assistante sociale en sollicitant le Crous. Celle-ci évaluera votre situation et vous aidera à compléter le dossier de demande avant son instruction par l'université : contact-servicesocial@crous-paris.fr

Par ailleurs, tous les dossiers reçus et instruits feront bien l'objet d'un traitement par les services de l'université.

Le service social du Crous de Paris continue d’accompagner les étudiants. La prise de contact avec une assistante sociale se fait exclusivement par mail : contact-servicesocial@crous-paris.fr

Par ailleurs, une permanence téléphonique est mise en place de 8 h à 18 h du lundi au vendredi et de 10 h à 18 h le week-end au 01 44 07 76 79 pour répondre aux questions des étudiants de Paris 1 Panthéon-Sorbonne en situation de précarité.

Le paiement des bourses reste une priorité pour le Crous, elles seront donc maintenues et versées selon le calendrier habituel.

Pour ce qui est des demandes de bourse au titre de l’année universitaire 2020/2021, les dossiers seront traités normalement par ordre d’arrivée et seulement si le dossier est complet.

Le service interuniversitaire de Santé maintient son activité auprès des étudiants de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, qu'il s'agisse des consultations médicales (tiers-temps, bourses...) ou des consultations psychologiques.

Il en va de même pour la plateforme médico-psychologique de l'université de Paris (accueil@siumpps.parisdescartes.fr) mise à disposition de l'ensemble des étudiants des universités de Paris 1, 3, 5, 7 et 9.
Contactez le SIUMPPS à l’adresse SIUMPPS@univ-paris1.fr

De plus, des organismes sont à votre disposition en soutien psychologique, retrouvez la liste.

Report des élections universitaires

Les élections aux conseils centraux de l’université prévues les 31 mars, 1er et 2 avril 2020 sont reportées à des dates ultérieures. Cette situation est également vraie pour les élections à venir des directeurs et directrices de composantes (plus d’information sur cette page).
Le nouveau calendrier sera établi lorsque nous connaîtrons la date de fin du confinement et de la réouverture de l'établissement.