Le projet Avatars propose une série de photographies dans lesquelles deux apparences se juxtaposent. Deux individus prennent la pose devant un miroir renvoyant une image souhaitée. Une photographie, deux personnes, ou plutôt une personne et son avatar. L’un a l’apparence d’un être « ordinaire », du quotidien. L’autre projette une apparence originale, inhabituelle, exagéré-ment parée et maquillée, semblable à un avatar. Les mises en scène de Dayoung permettent aux personnes, tels des êtres virtuels, de changer de genre, de statut social, de profession, de caractère. Ils peuvent expérimenter des situations, des comportements et des responsabilités inaccessibles si ce n’est pas leur avatar. Ils choisissent par ce reflet ce qu’ils veulent montrer de leur personnalité, de leur caractère, sans se dévoiler entièrement. L’avatar est le reflet de la personnalité et des caractères que la personne aurait voulu avoir dans le monde réel. Ce n’est pas seulement le regard d’autrui qui empêche les personnes d’exprimer pleinement leur « moi », mais aussi les obstacles naturels, anatomiques, physiques ou biologiques.

Pour déguiser ses personnages, Dayoung Jeong utilise divers matériaux, du papier d’emballage, un ruban, une boîte en carton, du tissu, des perles... renvoyant à une image sociale, dissimulant l’individu, «emballant» son apparence face au regard d’autrui.
Le monde des avatars permet à l’utilisateur de réaliser ponctuellement et partiellement la vie qui l’attire, par curiosité, sans rai-son systématique. Ce monde virtuel ne remplace pas l’espace du monde réel, mais constitue un nouvel espace qui le complète et l’élargit.

Dayoung Jeong est une jeune artiste d’origine coréenne (1988) installée à Paris depuis 2011 pour poursuivre ses études artistiques initiées à Séoul. Le travail de cette artiste-plasticienne a d’ores et déjà fait l’objet d’une reconnaissance institutionnelle, celle-ci ayant participé à plusieurs expositions collectives à Paris, à Séoul ou encore Berlin. Le Centre culturel coréen de Paris lui a dédié une exposition personnelle en 2015, dans le cadre de la série « Regard sur les artistes coréens prometteurs ». 

► Dayoung Jeong est lauréate du prix Paris 1 Panthéon-Sorbonne pour l’art contemporain 2019 de l’AMMA, elle illustre à travers ses créations artistiques le rapport entre réalité et fiction comme deux sphères dans lesquelles les individus interagissent.

► Plus d'information sur la Sorbonne Artgallery