États généraux de la recherche

Du 12 au 14 octobre 2022

Depuis le début des années 2000, la recherche en sciences humaines et sociales évolue et la manière de la mener également. Le contexte national, international ou encore l’usage de nouvelles technologies notamment numériques y ont particulièrement contribué. Les reconfigurations du paysage de l’enseignement supérieur ont pu interpeller concernant la place des sciences humaines et sociales françaises. L’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne a fait le choix d’affirmer sa spécificité et sa responsabilité : elle est la première université de France en sciences humaines et sociales, de dimension européenne et internationale. C’est un positionnement unique car ce modèle d’université de masse mais aussi de recherche intensive dans ces disciplines ne trouve pas son pareil ; il est porteur car il possède toutes les clés pour participer aux transformations sociétales ; il se situe à l’interface entre les sciences exactes et la société. Lauréate de l’appel à projet “ExcellencES sous toutes ses formes” du programme d’investissement d’avenir avec le projet Sorb’Rising, l’université a les moyens d’engager une politique forte, s’appuyant sur l’ancrage disciplinaire de ses unités de recherche, pour construire de nouveaux espaces de réflexion et d’intelligence collective autour de nouveaux champs thématiques englobant et répondant aux grands enjeux sociétaux de demain.

Travaillant sur les mondes du passé mais aussi du présent, les enseignants-chercheurs et chercheurs de Paris 1 Panthéon-Sorbonne sont des acteurs pour les sociétés futures. Que ce soit en permettant le débat, en participant comme appui à la décision politique, ou encore, au côté des sciences exactes en étant les passeurs du progrès technique, les sciences humaines et sociales sont des leviers pour l’avenir. 

Pour autant des interrogations demeurent : comment faire du doctorat en sciences humaines et sociales un passeport pour l’insertion professionnelle dans la recherche ou dans le monde socio-économique ? Comment donner réellement le temps de la recherche aux chercheurs et enseignants chercheurs sans pour autant délaisser la formation qui lui est intimement liée? Comment développer la recherche en SHS et l'articuler avec l’internationalisation ? Que veut dire science participative ?

Ces États généraux pour la communauté universitaire de Paris 1 Panthéon-Sorbonne ont pour objectif de prendre le temps. Prendre le temps de réfléchir collectivement et avec certains de nos partenaires au rôle, aux réalisations et aux moyens nécessaires à la recherche en sciences humaines et sociales. Ce moment particulier permettra, en lien avec la commission de la recherche de l’établissement de projeter la stratégie recherche de l’université à un horizon 2030.

Évènements