X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » Institut Pierre Renouvin » Les revues » Le bulletin de l'Institut Pierre Renouvin » Tous les bulletins » Bulletin n°51 - Meilleurs mémoires - juin 2020 » Aurélien Bréau - Pillards, occupants ou gardiens de la paix ? L’occupation du nord de l’Indochine par les armées chinoises d’août 1945 à septembre 1946

Aurélien Bréau - Pillards, occupants ou gardiens de la paix ? L’occupation du nord de l’Indochine par les armées chinoises d’août 1945 à septembre 1946

Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin n°51 - Meilleurs mémoires

 

 

Pillards, occupants ou gardiens de la paix ?

L’occupation du nord de l’Indochine par les armées chinoises d’août 1945 à septembre 1946

Aurélien Breau

 

 

Résumé

L’occupation du nord de l’Indochine par l’armée chinoise est une période trouble et controversée. Les décisions des officiers chinois en charge de cette mission, critiquées par leurs contemporains français puis par les historiens de la Guerre froide, doivent être analysées selon les circonstances difficiles dans lesquelles elles ont été prises. Ce travail nous permet de mieux comprendre la diplomatie chinoise en Indochine dans l’après-guerre et le rôle historique de la Chine dans cette région.

Mots clés : Occupation – Chine – Indochine – Après-guerre – Décolonisation.

 

Abstract

Pillagers, Occupiers or Peacekeepers?
The Occupation of Northern Indochina by Chinese Forces from August 1945 up to September 1946

The occupation of Northern Indochina by the Chinese army is a period of turmoil and controversy. The decisions of the Chinese officers in charge of this mission, criticized by their French contemporaries and then by historians of the Cold War era, must be analyzed according to the arduous circumstances under which they were taken. This work allows us to better understand Chinese diplomacy in Indochina during the post-war era and the historic role of China in this region.

Keywords: Occupation – China – Indochina – Post-War – Decolonization.

 

 

 

La période d’occupation militaire du nord de l’Indochine par les armées chinoises de la République de Chine a duré officiellement du 20 août 1945 – date à laquelle Jiang Jieshi, président du gouvernement central et de facto dictateur de la Chine, a donné l’ordre aux troupes chinoises du premier Front de franchir la frontière sino-vietnamienne – au 6 mars 1946, date de la signature de l’accord franco-vietnamien qui annonce le départ de l’armée chinoise, même si les dernières troupes ne quittèrent l’Indochine que le 18 septembre 1946[1]. En occupant l’Indochine, la Chine réalisait une mission qui lui avait été confiée par les Alliés lors de la conférence de Potsdam visant à désarmer les soldats japonais présents au nord du 16e Parallèle[2] ainsi que d’assurer le maintien de l’ordre dans la région en attendant que la question de la souveraineté sur l’ancienne colonie française soit réglée.

 

Initiates file downloadLa suite sur le PDF en ligne.



[1]     Cet article est le compte rendu du mémoire réalisé dans le cadre du Master d’Histoire des Relations Internationales et Mondes Étrangers, spécialité Asie, sous la direction de Pierre Singaravélou et intitulé « L’occupation chinoise du nord de l’Indochine d’août 1945 à septembre 1946 ». Ce mémoire a été soutenu en juin 2019 à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

[2]     Cette limite correspondait à celle entre les théâtres d’opération chinois et sud-est asiatique durant la guerre. Peter Worthing, Occupation and revolution: China and the Vietnamese August revolution of 1945, Berkeley, Institute of East Asian Studies - University of California, 2001, p. 39 ; Truman to Hurley, 1 August 1945, Foreign Relations of the United States (FRUS), [https://history.state.gov/historicaldocuments/frus1945Berlinv02/d1273] (consulté le 7 janvier 2020) ; Hurley to Secretary of State, 10 August 1945, FRUS, [https://history.state.gov/historicaldocuments/frus1945v07/d119] (consulté le 7 janvier 2020).