X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » Institut Pierre Renouvin » Les revues » Le bulletin de l'Institut Pierre Renouvin » Tous les bulletins » Bulletin n°49 - Meilleurs mémoires juin 2019 » Lucile Saudrais - La mort vue du front. Représentations idéologiques et pratiques photographiques des soldats allemands, 1939-1945

Lucile Saudrais - La mort vue du front. Représentations idéologiques et pratiques photographiques des soldats allemands, 1939-1945

Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin n° 46 - Printemps 2019 - Meilleurs mémoires

 

 

La mort vue du front

Représentations idéologiques et pratiques photographiques des soldats allemands, 1939-1945

Lucile Saudrais



Résumé

La mort est une des dimensions consubstantielles à la guerre. En étudiant la manière dont les soldats la représentaient, on accède à leur expérience de guerre mais aussi à l’expérience photographique de ces hommes. Notre étude propose de croiser les sources entre photographies privées et officielles, entre photographies destinées à la propagande de guerre du régime et souvenirs individuels de soldats amateurs de photographie.

Mots-clés : Seconde Guerre mondiale – Wehrmacht – Violence – Photographie – Propagande.


Abstract

Death From the Front:

Ideological Representations and Photographic Practices of German Soldiers During the Second World War, 1939-1945

Death is inseparable from war. The study of the way in which soldiers represented it thus uncovers both their war experiences and their photographic practices. Consequently, this article compares and intertwines private and official photographs, confronting propaganda pictures with individual memories of amateur photographers who were soldiers.

Keywords: Second World War Wehrmacht – Violence – Photography – Propaganda.



Fruit de deux ans de recherche, notre corpus est constitué d’environ 3 700 photographies, amateurs et officielles. Les premières ont été prises entre 1938 et 1945 par deux soldats de la Wehrmacht. D’abord Hans-Georg Schulz, né en 1920, qui a photographié son quotidien guerrier de 1938 à 1944.

Initiates file downloadLa suite de l'article sur le PDF en ligne.

 


Le présent article est issu du mémoire réalisé dans le cadre d’un Master 2, sous la direction de Fabien Théofilakis, « Entre visions de la guerre et proximité au front : analyse de la représentation photographique de la guerre par les Propaganda Kompanien et les photographies amateurs (1939-1945) », soutenu en juillet 2018 à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.