X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » Institut Pierre Renouvin » Les revues » Le bulletin de l'Institut Pierre Renouvin » Tous les bulletins » Bulletin n°49 - Meilleurs mémoires juin 2019 » Blandine Boltz - La conquête de Tourane, 1858-1860 : l'expérience d'une défaite coloniale au Viet-Nam

Blandine Boltz - La conquête de Tourane, 1858-1860 : l'expérience d'une défaite coloniale au Viet-Nam

Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin n° 46 - Printemps 2019 - Meilleurs mémoires

 

 

La conquête de Tourane, 1858-1860


L’expérience d'une défaite coloniale au Việt Nam


Blandine Boltz





Résumé

En débarquant dans la baie de Tourane en septembre 1858, les troupes franco-espagnoles envoyées en Cochinchine espéraient dominer aisément l'empire du Việt Nam. Toutefois, elles se heurtent à une résistance bien plus organisée qu'elles ne l'avaient anticipée et s'enferment dans une guerre d'usure. À travers la vision des sous-officiers et des soldats qui souffrent de l'isolement, de la maladie et de l'abandon, cet article entend démontrer que la bataille de Tourane fut une défaite coloniale.

Mots-clés : Tourane – Campagne – Cochinchine – Việt Nam – Colonisation.


Abstract

The Conquest of Tourane, 1858-1860:

The Experience of a Colonial Defeat in Việt Nam

As they landed on the shores of Tourane bay in September 1858, French and Spanish troops sent to Cochinchina hoped they would easily dominate the empire of Việt Nam. However, they faced a resistance far more organized than they had expected, and they were shackled into a war of attrition. Through the point of view of petty officers and soldiers who suffered from isolation, diseases and abandonment, this paper attempts to show that the siege of Tourane was a colonial defeat.

Keywords: Tourane – Campaign – Cochinchina – Việt Nam – Colonization.





Tant comme poncif que dans une littérature plus scientifique, la constitution d'empires européens apparaît très souvent comme une conquête militaire facile. S’emparer du territoire serait une formalité pour des armées très supérieures techniquement, et elles ne peineraient qu’ensuite à contrôler les régions conquises. Or la longue bataille de Tourane (actuel Đà Nẵng), entre le 1er septembre 1858 et le 23 mars 1860, nuance cette idée. Sans que ce principe soit totalement infondé pour la conquête du sud du Việt Nam, généralement appelée expédition de Cochinchine (1858-1863), l'opposition militaire entre l'armée de l’empereur Tự Đức et celle de Napoléon III, allié à la reine Isabelle II d'Espagne, ne se résume pas à une victoire française évidente.

Initiates file downloadLa suite de l'article sur le PDF en ligne.

 

Le présent article est le compte rendu du mémoire réalisé dans le cadre d'un Master 2, sous la direction d'Alya Aglan et de Pierre Singaravélou, « Expériences guerrières, Anthropologie historique de l'expédition franco-espagnole de Cochinchine orientale, 1858-1863 », soutenu en juin 2017 à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne.