X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » Institut Pierre Renouvin » Les revues » Le bulletin de l'Institut Pierre Renouvin » Tous les bulletins » Bulletin n°47 Meilleurs mémoires mai 2018 » LAURENCE BADEL - Editorial

LAURENCE BADEL - Editorial

Bulletin IPR n°47 - Meilleurs mémoires

 

 

Éditorial

Meilleurs mémoires

 

Laurence Badel

 

Professeur université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

 

 

 

Histoire transnationale versus histoire des relations internationales : un faux débat ?

 

L'apparition de masters en histoire transnationale inscrits quasi simultanément dans les formations proposées à l'Université de Genève ainsi qu'à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm et à l'École des Chartes à Paris pourrait donner à croire, à un lecteur hâtif, qu'elle constitue un développement avancé de l'histoire des relations internationales, sur la voie d'un « stade suprême » de la recherche en histoire.

 

  Or, après d'autres, il convient de répéter que le transnational est une catégorie relevant d'une approche fondée sur l'examen des interactions transfrontalières qui peut s'appliquer à une infinité d'objets d'étude – dont les relations internationales – tandis que les relations internationales constituent un objet de recherche en soi auquel une grille de lecture transnationale peut être appliquée.

 

 

La suite sur le Initiates file downloadfInitiates file downloadichier PDF en ligne