X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » Institut Pierre Renouvin » Les revues » Le bulletin de l'Institut Pierre Renouvin » Tous les bulletins » Bulletin n° 26, Les médias dans les Relations internationales au XXè siècle » Rosa Olmos, La Bibliothèque de documentation internationale contemporaine : un fonds documentaire audiovisuel pour l’étude des relations internationales

Rosa Olmos, La Bibliothèque de documentation internationale contemporaine : un fonds documentaire audiovisuel pour l’étude des relations internationales

La Bibliothèque de documentation internationale contemporaine : un fonds documentaire audiovisuel pour l’étude des relations internationales

 

 

Bulletin n° 26, automne 2007

 

 

 

 

Rosa Olmos[1]

 

 

La BDIC fut créée en 1917 sous le nom de Bibliothèque et Musée de la guerre grâce à l’initiative du couple Henri Leblanc et Louise Charlier qui ont constitué dès 1914 un fonds exceptionnel, documentaire, muséographique, iconographique et graphique. Un regard sur les archives photographiques dans l’appartement des fondateurs nous permet de découvrir les différents espaces qui accueillaient l’immense collection d’affiches, d’estampes, de dessins, de peintures, de photographies, de documents divers et d’objets de tous ordres mais aussi de provenance diverse, réunis avec la volonté de servir à l’étude de la Première Guerre mondiale.

Dès sa conception, la BDIC a été considérée comme « un laboratoire d’Histoire » et à travers le temps, elle perpétua sa mission de rassembler et d’exploiter des documents de toute nature pouvant apporter des informations aux historiens. Aussi, quelques années plus tard, les premiers responsables, Camille Bloch et Pierre Renouvin, ont orienté cette collecte considérable vers d’autres axes de recherche. La BDIC devint alors une bibliothèque spécialisée dans l’étude des relations internationales du XXe siècle en y regroupant toutes les thématiques adjacentes.

En 1949, elle reçoit le premier gros apport documentaire sonore : la direction des Domaines de la Seine agissant comme centralisateur des opérations de la « Confiscation Pétain », lui fait don de 800 disques et textes écrits des discours et audiences du maréchal Pétain de 1917 à 1944. Progressivement d’autres dons et quelques acquisitions de documents en support sonore et image animée viennent enrichir et compléter ses collections.

À la fin des années 1970, l’apparition de nouvelles techniques d’enregistrements sonores plus accessibles – ainsi qu’un nouveau support de film pour un large public, le vidéogramme – vont permettre au milieu universitaire, vite conquis, d’utiliser ces images pour étudier les faits historiques. Le séminaire de Marc Ferro « Cinéma et Histoire » à l’EHESS donnera un véritable élan de reconnaissance à ce support documentaire.

Le projet de création du secteur audiovisuel de la BDIC prendra ainsi forme au début des années 1990 à la demande pressante des chercheurs souhaitant accéder à ce type de source et, pour une bonne partie du milieu universitaire et des bibliothèques, avec une réelle prise de conscience de son apport à la connaissance historique. En 1993, un espace sera spécialement aménagé à l’intérieur de la bibliothèque sur le site de Nanterre, pour réunir tous les documents audiovisuels existants dans l’établissement, donnant lieu à l’installation de postes de consultation et d’une infrastructure technique pour le fonctionnement du nouveau service.

 

La constitution d’un fonds audiovisuel

 

La constitution et l’enrichissement de ce fonds veille à respecter trois axes privilégiés de recherche :

– L’histoire des relations internationales et des guerres, les thématiques socio-économiques transnationales surgies de certains conflits, les émigrations politiques.

– La décolonisation et les luttes de libération nationale, le pacifisme, le féminisme et l’évolution des Droits de l’homme.

– L’observation critique de l’évolution interne des aires géopolitiques et de leurs nombreux paramètres régionaux, ethniques, religieux et sociaux.

Notre service[2] a concrètement la mission d’enrichir les fonds audiovisuels grâce à trois activités essentielles : l’achat de documents sonores, et principalement de films documentaires et de fiction auprès des distributeurs institutionnels et de producteurs divers ; la réception de dons d’archives sonores et audiovisuelles ou de documents audiovisuels provenant d’associations, de chercheurs ou d’autres producteurs ; et enfin le dépôt de rushes (originaux ou copies), de films documentaires. Le service audiovisuel réalise la production d’archives et de documents audiovisuels dans le cadre de ses activités scientifiques et pédagogiques.

Ces trois voies – d’approvisionnement de production et de diffusion – permettent de rassembler un éventail de documents audiovisuels très diversifié dans sa forme et complémentaire dans son contenu. Cataloguées depuis 1993, les notices du fonds audiovisuel sont consultables à distance par le SUDOC (Système universitaire de documentation, www.sudoc.abes.fr) ou à travers notre catalogue en ligne en caractère latin sur le site web de la BDIC (www.bdic.fr).

 

Les « collections audiovisuelles » BDIC

 

La BDIC  produit trois collections principales.

« Mémoires vivantes ». Créée en 1995, cette collection inaugure la production d’archives audiovisuelles à la BDIC avec l’enregistrement audiovisuel ou sonore de témoignages d’acteurs de l’Histoire. Plusieurs séries d’entretiens sont en cours de réalisation. Quelques témoignages sont réalisés dans le cadre des expositions du Musée d’histoire contemporaine[3].

« Lundis de la BDIC ». Ce sont les enregistrements audiovisuels de nos activités scientifiques. Ils sont une source d’information importante pour de nombreux historiens et spécialistes qui y participent en abordant des thèmes de recherches et des sujets d’actualités sur l’Histoire contemporaine[4].

« Écritures du passé ». Ce séminaire est organisé depuis 2006 par le service audiovisuel et pédagogique de la BDIC en collaboration avec le département des Arts du spectacle de l’université de Paris X - Nanterre qui invite des documentaristes, des chercheurs et des spécialistes de l’image à parler des traces et des formes d’écritures de l’histoire[5].

Un survol thématique du catalogue audiovisuel permet d’établir une cartographie du fonds et d’apprécier l’éventail de sujets que nous traitons régulièrement. Son objectif reste de compléter les collections existantes en produisant de nouvelles sources, et en effectuant une recherche systématique de documents audiovisuels sur certains sujets de prédilection, afin d’offrir un ensemble de qualité à nos lecteurs. On peut espérer que le service audiovisuel de la BDIC représente une petite agora pour le monde de la recherche en histoire contemporaine. Le contact privilégié avec des chercheurs et des historiens lors des rencontres scientifiques et pédagogiques, et la valorisation de nos fonds nous aident à percer de nouveaux axes d’étude en découvrant de nouvelles sources, et en collaborant à de nouveaux projets. 

Telle apparaît la spécificité du travail de notre institution.

Actuellement, notre fonds comporte un nombre d’environ 5 000 documents, dont une part de films documentaire et de fiction. Le fonds audiovisuel que nous présentons dans cet article – sans prétendre à l’exhaustivité – peut être considéré comme totalement propre à la BDIC et ayant été produit ou collecté les dix dernières années. Il s’agit donc d’un fonds original, complémentaire de ceux d’autres organismes.

 

Première Guerre mondiale[6]

 

– Attaque à la baïonnette à Bois Leprêtre (1914). Images d’archives en cours de restauration au CNC.

– Rushes du film Poilus d’ailleurs : Entretiens d’anciens combattants des troupes coloniales antillaises et africaines (1998). Auteur : Mehdi Lallaoui.

– Nombreux documents sonores et documentaires.

 

Guerre d’Espagne[7]

 

– Fonds FACEEF (Federación de asociaciones y centros de españoles emigrantes en Francia). Nombreux témoignages de républicains espagnols, conférences et colloques sur l’exil républicain espagnol (1995-1997).

– Rushes du film Brigadistes. À l'occasion du cinquantième anniversaire des Brigades internationales à Madrid en 1986, les anciens d'Espagne témoignent. Fonds Mémoire grise de l’Est.

– Rushes du film Guerrilleros. Entretiens des membres de la guérilla antifranquiste de Léon-Galice. Auteurs : Herta Alvarez et Odette Martínez.

– Rushes du film Le Val d’Aran (2000). Auteur : Jorge Amat.

– Rushes du film Camarades, c’est tout ce que nous pouvons faire pour vous. Entretien de Roger Codou, ancien brigadiste. Auteur : Ismael Cobo.

– Rushes du film Siempre sera Pastora. Entretiens de résistants antifranquistes (2004). Auteur : Ismael Cobo.

– Rushes du film Dernier voyage à Madrid, le temps des brigadistes. Cérémonies de commémoration des Brigades internationales à Madrid en novembre 1996. Auteur : Fernando Malverde.

– Rushes du film Desmemoria. Tournage de la « Caravana de la memoria ». Nombreux entretiens des résistants antifranquistes (2002). Auteurs : Isabelle Brémond-Salesse et Odette Martínez.

– Rushes du film L’Album de Juliette. Entretien de Juliette Tenine, volontaire de la guerre d’Espagne (2004). Auteurs : Odette Martínez et Jean-Claude Mouton.

– Dans la collection « Mémoires Vivantes ». Nombreux témoignages sonores et filmés des personnes ayants participé à la Guerre d’Espagne et à la résistance antifranquiste en Espagne. Auteurs divers.

– Dans la collection « Lundis de la BDIC ». Nombreuses séances consacrées au sujet.

– Cet ensemble comporte aussi des productions documentaires de la télévision catalane, de nombreux documents sonores et audiovisuels de colloques et séminaires organisés par la BDIC, l’UFR d’études ibériques de l’Université de Paris X - Nanterre et d’autres institutions impliquées dans l’étude de la Guerre d’Espagne.

 

 

 

 

Deuxième Guerre mondiale[8]

 

– Rushes du film L’été de la liberté. Entretien sur la Libération de Paris. Témoignages de résistants, des hommes politiques, représentants de la société civile, combattants connus ou anonymes. Auteur : Fernando Malverde.

– Rushes du film Ils habitaient notre quartier. Entretiens des enfants déportés du quartier de Belleville à Paris. Auteur : Fernando Malverde.

– Rushes de plusieurs entretiens filmés avec d’anciens déportés. Réalisation de Fernando Malverde.

– Rushes du film Sisters in Resistance. Entretiens de Geneviève de Gaulle Anthonioz, Anise Postel-Vinay, Jacqueline Péry et Germaine Tillion (1993-1999). Auteur : Maia Wechsler.

– Rushes des films Croire ?, Trahir ?, Agir ? Mentir ? de la série « Choix des hommes » (2000-2001). Témoignages de Georges Soubirous, Paul Nothomb, Gilbert Brustlein et Jacques Bureau. Auteur : Georges Mourier.

– Rushes du film Déserteur de la Wehrmacht. Entretien de Ludwig Bauman (2000). Auteur : Guillaume Dreyfus.

– Entretien sonore de Charles Michalak pour les besoins du film Ni travail, ni famille ni patrie : Journal d’une brigade FTP-MOI (Francs-tireurs partisans français Main d’œuvre immigrée). Auteur : Mosco.

– Dans la collection « Mémoires vivantes » : série d’entretiens avec d’anciens déportés réalisés entre 1996 et 2006  (Georges Soubirous, André Rogerie, André Sellier, Serge Foiret, Lucien Fayman, Jean Mialet, Sophie Rolbant, Guy Barbier de Courteix). Auteurs divers.

– Série d’entretiens avec d’anciens résistants. Auteurs divers.

– Série d’entretiens avec des membres de l’ADIR (Association des anciennes déportées et internées de la Résistance) et du réseau FTP-MOI (2005) : Jacob Smuliewicz, Etienne Raczymow. Auteurs divers.

– Dans la collection « Lundis de la BDIC » : nombreuses séances consacrées à la Deuxième Guerre mondiale.

– Dans la collection « Ecritures du passé » : intervention du documentariste Daniel Cling sur le thème de la transmission de la mémoire de la déportation dans le cadre familial.

 

<h1 style="margin-top:4.0pt;margin-right:0cm;margin-bottom:3.0pt;margin-left: 0cm;text-align:justify;text-indent:0cm;line-height:120%;mso-list:l0 level1 lfo1; tab-stops:0cm">Communisme en Europe[9]</h1>

 

– Fonds du groupe de recherche Mémoire grise à l'Est. La mémoire du communisme à l’Est.

Documents sonores collectés entre 1985 et 1992 sur l’Albanie, la Hongrie, la Bulgarie, la Pologne, la RDA, l’ex-RDA, la Tchécoslovaquie, la Yougoslavie, l’URSS, la Russie, la Lituanie. Et enquête sur « la perception du socialisme réel » dans six pays de l'Europe centrale et orientale, rassemblés à l'occasion de missions sur le terrain par les membres et collaborateurs de l'équipe de recherche : 380 cassettes audio, soit près de 250 interviews, dont une part importante a été effectuée avant la chute des régimes communistes.

– Rushes du film Mémoire d’ex. Histoire du PCF de 1920 à nos jours. (1990). Auteur : Mosco.

– Rushes du film Tricher ? Entretien avec Jacques Rossi. Auteur : Georges Mourier.

– Entretiens sonores du fonds établis maoïstes. Auteur : Marnix Dressen.

 

<h1 style="margin-top:4.0pt;margin-right:0cm;margin-bottom:3.0pt;margin-left: 0cm;text-align:justify;text-indent:0cm;line-height:120%;mso-list:l0 level1 lfo1; tab-stops:0cm">Guerre d’Algérie[10]</h1>

 

– Rushes du film Le Silence du fleuve : 17 octobre 1961 (1995). Auteur : Medhi Lallaoui.

– Rushes du film Le Massacre du Setif : un certain 8 mai 1945 (1995). Auteur : Medhi Lallaoui.

– Rushes du film Combattre ? Entretien avec Abdelkader Rahmani. Rushes du film Servir ? Entretien de Hélie de Saint Marc. Auteur : Georges Mourier. Enregistrement sonore du débat après la projection du film avec les historiens Jacques Delarue et Gilles Manceron.

– Fonds Front de libération nationale. Entretiens sonores d’une trentaine de membres du FLN en Algérie, réalisés par l’historien Daho Djerbal entre 1989 - 1995 (don en attente).

 

<h1 style="margin-top:4.0pt;margin-right:0cm;margin-bottom:3.0pt;margin-left: 0cm;text-align:justify;text-indent:0cm;line-height:120%;mso-list:l0 level1 lfo1; tab-stops:0cm">Mai 68[11]</h1>

 

– Rushes du film Un Pavé dans l'écran (1998). Entretiens des journalistes d’ORTF. Auteur : Fernando Malverde.

 

<h1 style="margin-top:4.0pt;margin-right:0cm;margin-bottom:3.0pt;margin-left: 0cm;text-indent:0cm;line-height:120%;mso-list:l0 level1 lfo1;tab-stops:0cm">Guerre d’ex-Yougoslavie[12]</h1>

 

– Rushes du film Mourir à Dubrovnik (1991). Auteur : Philippe Lobjois.

 

<h1 style="margin-top:4.0pt;margin-right:0cm;margin-bottom:3.0pt;margin-left: 0cm;text-indent:0cm;line-height:120%;mso-list:l0 level1 lfo1;tab-stops:0cm">Exil et Immigration[13]</h1>

 

– Rushes des films Un siècle d’immigration en France (1999), Du bidonville aux HLM (1992), Et la lumière fut (1999). Auteur : Mehdi Lallaoui.

– Rushes du film Blessures chiliennes. Auteur : Fernando Malverde.

– Rushes de sept films de notre atelier « Archives audiovisuelles » sur le bidonville de Nanterre, réalisés par les étudiants du département Arts du Spectacle UPX - Nanterre (2005) et sur le thème de l’immigration (2007, en cours de réalisation).

Dans la collection « Mémoires vivantes » :

– Entretiens réalisés pour l’exposition Toute la France, histoire de l’immigration au XXe siècle du Musée d’Histoire contemporaine - BDIC en 1998.

– Série d’entretiens avec des exilés argentins, en cours de réalisation depuis 2006 par l’historien Bruno Groppo.

– Fonds Exil argentin. Entretiens sur l’exil argentin réalisés par les étudiants de l’Institut d’études politiques dans le cadre du trentième anniversaire du coup d’État en Argentine avec l’appui de la mission des Droits de l’homme du ministère des Affaires étrangères (don en attente).

 

<h1 style="margin-top:4.0pt;margin-right:0cm;margin-bottom:3.0pt;margin-left: 0cm;text-indent:0cm;line-height:120%;mso-list:l0 level1 lfo1;tab-stops:0cm">Droits de l’Homme[14]</h1>

 

– Rushes du film Parcours de militants (France, 2004). Auteur : Gilles Manceron.

– Enregistrement du colloque dans le cadre de l’exposition Droits de l’homme, combats du siècle du Musée d’Histoire contemporaine – BDIC.

– Fonds Memoria Abierta. Cédérom. Otras voces de la historia : exhibition virtual. Archives orales (2002).

– Rushes du film À parti unique, journal unique : la presse cubaine de la république. Entretien des personnalités de la presse à Cuba (2003). Auteur : Jorge Masetti.

 

À ce survol thématique, nous devons ajouter les documents audiovisuels de CESAME (Centre pour la sauvegarde de la mémoire populaire) sur le syndicalisme en Bolivie et au Pérou, les enregistrements sonores du fonds André Camp de l’ORTF, de nombreux témoignages de la collection « Mémoires vivantes » sur divers thèmes, et les rushes de plusieurs tournages de Mehdi Lallaoui. Ces archives ne sont consultables que sur rendez-vous.

 

BDIC

6 allée de l’Université

92001 Nanterre cedex

 

Service audiovisuel BDIC (horaires d’ouverture) :

Lundi : 11h - 18h

mardi – vendredi : 9h30 - 18h

samedi : ouverture sur rendez-vous

Informations 

rosa.olmos@bdic.fr - tél : 01 40 97 79 63

jean-jacques.compain@bdic.fr - tél. 01 40 97 79 19

 



[1]    Responsable du secteur audiovisuel à la BDIC.

 

[3]    Mot-clé : Mémoires vivantes.

[4]    Mot-clé : Lundis de la BDIC.

[5]    Mot-clé : Écritures du passé.

[6]    Mot-clé : Guerre mondiale (1914-1918).

[7]    Mots-clés : Espagne – 1936-1939 – (Guerre civile) – Participation étrangère – Réfugiés espagnols – France – XXe siècle – Guérilla – Brigades Internationales.

[8]    Mots-clés : Guerre mondiale (1939-1945) – Résistance ; Déportation – France – Récits personnels.

[9]    Mots-clés : Communisme – Histoire – XXe siècle ; Europe de l’Est – Politique et gouvernement – 1945-1989 ; Communisme – France – XXe siècle.

 

[10]   Mots-clés : Algérie 1954-1962  (Guerre d’Algérie) ; France – Histoire – 1954-1962 (Guerre d’Algérie) ; Front de libération nationale.

[11]   Mots-clés : France – 1968 (journées de mai).

[12]   Mot-clé : Guerre dans l’ex-Yougoslavie (1991-1996).

[13]   Mots-clés : France – Émigration et immigration – XXe siècle ; Chiliens – France – XXe siècle ; Argentins – France – XXe siècle.

 

[14]   Mots-clés : Défense des droits de l’homme - XXe siècle ; Terrorisme d’Etat – Argentine ; Liberté de presse – Cuba – 1945.