X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » Institut Pierre Renouvin » Les revues » Le bulletin de l'Institut Pierre Renouvin » Tous les bulletins » Bulletin n° 01-02 » COLLOQUES, PUBLICATIONS, PROGRAMMES

COLLOQUES, PUBLICATIONS, PROGRAMMES

COLLOQUES, PUBLICATIONS, PROGRAMMES

Bulletin n°1-2, printemps-automne 1996



 

 

 

COLLOQUES

 

 

Jean Monnet, l'Europe et les chemins de la paix Lausanne, avril 1997 (Journées témoins) Paris, 29-30-31 mai 1997 (Colloque)

 

 

Organisés par

L'Institut Pierre Renouvin de l'Université de Paris-I Panthéon-Sorbonne,

L'Institut Historique Allemand de Paris,

La Fondation Jean Monnet pour l'Europe (Lausanne)

 

 

L'Institut Pierre Renouvin de Paris-I Panthéon-Sorbonne (Professeur Gérard Bossuat, Université de Cergy-Pontoise), l'Institut Historique Allemand (Dr. Andreas Wilkens), la Fondation Jean Monnet pour l'Europe de Lausanne (Professeur Henri Rieben) organisent un colloque international intitulé « Jean Monnet, l'Europe et les chemins de la paix », patronné par de nombreuses personnalités.

Il se tiendra en deux temps, en avril à Lausanne (journées témoins pour les seuls historiens intervenants) et les 29-30 et 31 mai à Paris (Sénat et Institut Historique allemand). Le colloque de Paris est ouvert aux collègues, chercheurs, doctorants, étudiants de DEA et personnes intéressées.

Le colloque se propose de tirer le bilan de l'action de Jean Monnet en se fondant sur des sources d'archives et sur les témoignages de ceux qui ont connu Monnet. Ce sera le premier colloque consacré à Monnet dans lequel interviendront des historiens spécialistes des questions européennes: Mmes et MM les professeurs Marie-Thérèse Bitsch (Strasbourg), Gérard Bossuat (Cergy-Pontoise), Éric Bussière (Arras), Robert Frank (Paris 1),Pierre Gerbet (prof. émérite de l'lEP de Paris), René Girault (prof. émérite de l'Université de Paris-I), Elsa Guichaoua (Paris-I), André Kaspi (Paris 1) (sous réserve), Philippe Mioche (Aix-en-Provence), Nicolas Piétri (Strasbourg), Raymond Poidevin (prof. émérite de l'Université de Strasbourg), Élisabeth du Réau (Paris III), Éric Roussel, journaliste et auteur, Philippe Vial (chef de la section Études du Service historique de la Marine, Vincennes), Dr. Andréas Wilkens (Institut Historique Allemand de Paris), Yves Conrad (chercheur Institut d'études européennes, Louvain-la-Neuve), François Duchêne, jounaliste et auteur, Michel Dumoulin (Louvain-la-Neuve), Antoine Fleury (Genève), John Gillingham (Saint-Louis, Missouri, USA), Wolf Gruner (Rostock), Lubor Jilek (Fondation des archives européennes de Genève), Franz Knipping (Wüppertal), Hanns Jürgen Küsters (Arcbives fédérales allemandes), Wilfried Loth (Essen), Maria-Grazia Melcbionni (Rome), Henri Rieben (Fondation Jean Monnet pour l'Europe, Prof. émérite de l'Université de Lausanne), Klaus Scbwabe (Aachen), Gilbert Trausch (Luxembourg et Liège) (sous réserve), Antonio Varsori (Florence), Pascaline Winand (Bruxelles).

Le programme porte sur Monnet et la réorganisation de l'Europe après la Première Guerre mondiale, Monnet et le nouveau visage de l'Europe dans la reconstruction, Monnet et l'organisation de l'unité européenne, la mémoire et l'action de Jean Monnet.

Un programme détaillé sera disponible à l'Institut Pierre Renouvin et à l'Institut Historique Allemand à partir de novembre 1996.

Inscriptions pour le colloque auprès de Mme Françoise Mérigot, Institut Pierre Renouvin, 1 rue Victor Cousin, 75231 Paris Cédex 05, tel: 014046 27 90

Renseignements auprès du professeur Gérard Bossuat et du Dr. Andreas Wilkens.

 

 

* **

 

 

Les Américains en France d'une guerre à l'autre, 1917•1947

 

 

Organisation d'un colloque portant sur « L'Engagement social el culturel des Américains en France d'une guerre à l'autre, 1917-1947 », au printemps 1997 à Reims et au Musée de la Coopération Franco-Américaine de Blérancourt, en collaboration avec le Centre ARPEGE de l'Université de Reims.

 

 

PUBLICATIONS RÉCENTES

 

 

BEAUVOIS Daniel, Histoire de la Pologne, Paris, Hatier, 1995,460 p.

BEAUVOIS Daniel, Walka 0 ziemie, Sejny, ed. Podgranicze, 1996, 302 p. [Trad. de Labatailledela terre].

GUERRA François-Xavier (dir), Mémoires en devenir. Amérique latine, XVle-XXe siècle. Colloque international de Paris, 1-3 décembre 1992, Bordeaux, AFSSAL/GDR 994 du CNRS, 1994, 377 p. (Coll. de la Maison des Pays ibériques).

GUERRA François-Xavier (00), Revolutiones Hispânicas. Independencias americanas y liberalismo espanol, Madrid, Editorial Complutense/Cursos de Verano de El Escurial 93-94, 1995, 292 p.

GUERRA François-Xavier, Modernidad e Independencias. Ensayos sobre las revoluciones hispânicas, Madrid, Editorial MAPFRE, 1992, 406 p. (Coleccion Relacién entre Espaüa y América),

HÉBRARD Véronique, Une nationpar le discours. Le Venezuela (1808¬1830), Paris, L'Harmattan, 1996,464 p. (Coll. Travaux et recherches sur l'Amérique).

KASPI André, La Libération de la France, .Tuin 1944-.Tanvier 1946, Paris, Librairie Académique Perrin, 1995.

KASPI André (dir.), New York 1940-1950, Terre promise et corne d'abondance: l'emblème du "rêve américain", Collection Autrement, Série Mémoires n035, février 1995.

L'Amérique latine face aux modèles politiques et culturels européens: emprunts, reproduction, images, Bordeaux, Centre de recherches d'histoire de l'Amérique latine/ Université Paris I, Maison des pays ibériques (à paraître).

PÉREZ SILLER Javier (Coord.), La « découverte» de l'Amérique ? Les regards de l'autre à travers les manuels du monde, Paris, l'Harmattan/Georg-Eckert-Institut, 1992, 319 p. (Coll. Recherches et Documents).

TROCMÉ Hélène, La Côte atlantique, Histoire régionale des États-Unis, Presses universitaires de Nancy, 1994.

 

 

PROGRAMME DE RECHERCHE

 

 

Les identités européennes au XX• siècle (diversités, convergences, solidarités)

 

 

Il est du devoir des historiens de s'interroger sur le déficit actuel d'« image de l'Europe» et sur la faiblesse relative du «sentiment européen », qui contraste tant avec la force et la réalité de la construction européenne . L'« Europe » se construit et continue de se construire, comme s'il s'agissait d'un mouvement irréversible, les candidats se pressent en nombre à ses portes, et pourtant, elle ne suscite ni enthousiasme ni grandes émotions collectives, mais crée plutôt du doute et du scepticisme. Les progrès du «réel» -la construction européenne -ne paraît entraîner aucun progrès de «l'imaginaire ». La science historique, parce qu'elle interpelle le passé et analyse les décalages temporels entre phénomènes, peut donner des débuts de réponse à ce paradoxe par une réflexion sur ce qui fait, fonde et modifie les identités des Européens.

 

 

René Girault avait lancé en 1989 un ambitieux programme international de recherche , intitulé « Idendités et conscience européenne au XX• siècle », Le projet reposait déjà sur un vaste réseau européen, constitué dedix groupes de recherche, chacun d'entre eux rassemblant des chercheurs de nationalité différente sur un thème commun. Il donna lieu à un grand nombre de colloques et de publications -quatorze ouvrages -, à un congrès qui s'est tenu à Paris en novembre 1993, ainsi qu'à une synthèse sous forme de livre: Identité et conscience européennes au XX• siècle(sous la direction de René Girault), Paris, Hachette, 1994, 234 p.

 

 

Le congrès de Paris en 1993 ne mit pas un terme au programme. Il s'est avéré que la problématique était trop riche pour que le chantier fût abandonné. L'« euro-pessimisme» apparu entre-temps pendant les années 1990 rendait plus urgent que l'on approfondisse la question et que l'on continue la recherche. Aussi a-t-il été décidé de lancer une deuxième tranche pour les années 1994-1998. Cette seconde étape impliquait une réorientation de la problématique initiale et un élargissement du réseau européen: celui-ci compte maintenant dix groupes transnationaux de recherche, et plus de 180 chercheurs.

 

 

La problématique est double :

 

 

La complexité de ces solidarités européennes et de ces résistances, nationales ou autres, est concrètement étudiée par chaque groupe à travers un milieu (étroit ou large), des institutions, des processus de sociabilité, des phénomènes culturels ou religieux, des effets de mémoire, des perceptions de puissance, à l'intérieur ou aux marges de l'Europe. Ces groupes, actuellement au nombre de dix, continuent de réunir au sein de chacun d'entre eux des chercheurs de nationalité différente. Des collègues d'Europe centrale ont été intégrés à ce travail collectif. En effet, comme depuis le début de l'expérience, cette vaste entreprise a aussi pour objectif de créer et de développer une communauté européenne d'historiens, une communauté élargie. Ces groupes sont les suivants :

 

 

-Les cercles et milieux économiques des années vingt aux années soixante: (formation des acteurs (chefs d'entreprise, syndicalistes), stratégie des entreprises).

Responsables : Professeurs Michel Dumoulin, Louvain la Neuve; Éric Bussière, Université d'Artois.

 

 

-Les élites et les opinions publiques : les années trente, la guerre, l'après SecondeGuerre. Responsables: Dr. Anne Deighton, Saint Antony's College ; professeur Élisabeth du Réau, Paris III.

 

 

-Élites intellectuelles, politique culturelle, perception de l'Europe.

Responsables : Professeurs Manuel Espadas-Burgos, Centro de estudios historicos, Consejo superior de investigaciones scientificas, Madrid; Andrée Bachoud, Paris VII.

 

 

-Cultures de masse et identité européenne

Responsable : Ennio di Nolfo, Florence.

 

 

-L'Europe, ses marges et les autres : colonialisme, émigration, anti américanisme, influence culturelle, image de l'autre dans l'après Seconde Guerre. Responsables: Professeurs Antonio Varsori, Florence; Geoffrey Warner (Londres)

 

 

-La société européenne après la Seconde Guerre mondiale

Responsables: Professeur Hartmut Kaelble, Humboldt, Berlin ; Luisa Passerini (Florence)

 

 

-La mémoire des guerres dans l'identité européenne : Grande guerre, Seconde Guerre, guerres coloniales et guerre froide. Responsables: Professeur, Antoine Fleury, Genève; Mikaël Fülop, Budapest; M. Narinski, Moscou.

 

 

-Rôle et place des petits pays en Europe : de la première guerre aux années soixante; la stratégie de défense des petits pays dans le cadre de l'intégration européenne au temps de la CECA et de la CEE. Responsables : Professeurs Gilbert Trausch ; Jukka. Nevakivi, Helsinki.

 

 

-Les institutions européennes : Intérêt national et supranational; projets d'Union politique au sein de la commission et de l'Assemblée, motivations. Responsables : Professeur Raymond Poidevin, Strasbourg ; Wilfried Loth, Essen.

 

 

-Les phénomènes religieux et l'identification européenne : Les aspirations religieuses dans la formation de l'idée européenne, la contribution des Églises aux processus concrets d'intégration européenne, le peuple chrétien en Europe. Responsables: Professeur, Canavero, Milan ; Jean-Dominique Durand, Lyon II.

 

 

Le calendrier des travaux est le suivant :

 

 

-1994 a été l'année de la mise en place des dix groupes de recherche en forme de réseau à travers toute l'Europe ;

-1995-1997: chaque groupe organise un atelier de travail et un colloque;

-1998 : organisation d'un colloque final de synthèse, donnant lieu à un livre collectif.

 

 

Les colloques-ateliers organisés en 1996 sont les suivants :

 

 

-Atelier-colloque du groupe n(Cercles et milieux économiques en Europe au XXe siècle: diversités, convergences, solidarités) à Arras, 5-7 décembre 1996. Organisateurs: Eric Bussière (Arras), et Michel Dumoulin (Louvain-la-Neuve).

 

 

-Atelier-colloque du groupe n°2 (Elites, opmions publiques et constructions européennes), 3-4 mai 1996 à l'Université de Paris III-Sorbonne nouvelle: "Nouveaux regards sur la construction européenne, 1945-1960". Organisateurs: Elisabeth du Réau (paris Ill), Anne Deighton (Oxford).

 

 

-Atelier du groupe n°3 (Elites intellectuelles, politique culturelle, perception de l'Europe), 22-23 mars 1996 à l'Université de Paris VII et fin octobre 1997 à Salamanque. Organisateurs: Andrée Bachoud (Paris VII), Manuel Espadas-Burgos (Madrid), Michel Trebitsch (IHTP, CNRS), Nicole Racine (Fondation nationale des Sciences politiques, Paris)

 

 

-Atelier du groupe n°5 (L'Europe, ses marges et les autres), mi-novembre 1996 à Florence. Organisateur: Antonio Varsori (Florence).

 

 

-Atelier-colloque du groupe n°6 (La société européenne après la Seconde Guerre mondiale), à Berlin, 8-9 décembre 1996. Organisateurs: Harmut Kaelble (Berlin), Luisa Passerini (Florence).

 

 

-Atelier-colloque du groupe n°9 (Institutions européennes), 30-31 mai 1996, à l'Université d'Essen et fin septembre 1997 à Strasbourg. Organisateurs: Wilfried Loth (Essen) et Raymond Poidevin (Strasbourg).

 

 

-Atelier-colloque du groupe n°l0 (Les phénomènes religieux et l'identification européenne), 21-23 novembre 1996 à Milan. Organisateurs: Alfredo Canavero (Milan)et Jean-Dominique Durand (Lyon II).