Étudiant

Zoom sur le parcours handicap

Avec la loi de 2005 sur l’égalité des chances, les universités ont développé une politique d’accueil pour les étudiants en situation de handicap. À Paris 1 Panthéon-Sorbonne, depuis 2007, le Relais handicap les accompagne durant leur cursus.

Intégré au service de la Vie étudiante, sous la responsabilité d’Élise Oudot, le Relais handicap est géré par une équipe de trois référentes, Dorothée Meoli, Véronique Percy, Marion Giraudon, et d’une assistante administrative, Georgette Ramier. Leur rôle consiste à analyser les conséquences de la situation de handicap d’un étudiant sur ses études et ses examens. À l’issue de cette analyse, elles décideront ensuite de mettre en place, ou non, un plan d’accompagnement afin d’aider l’étudiant dans son quotidien à l’université. Il s’agit du PAEH : le Plan d’accompagnement de l’étudiant en situation de handicap.

Selon les situations, différents aménagements peuvent être proposés pour faciliter la scolarité de l’étudiant. Chaque handicap nécessite en effet des aménagements spécifiques, et pour les mettre en place, un PAEH est indispensable. En revanche, l’inscription préalable à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) n’est pas obligatoire pour en bénéficier.

Une procédure en deux étapes

Pour qu’un étudiant bénéficie d’un PAEH, la procédure à respecter se fait en deux temps.

  • L’étudiant doit d’abord prendre rendez-vous avec le Relais handicap. Suite à ce premier entretien, il sera suivi par l’une des référentes du service tout au long de son année universitaire. C’est lors de cet entretien que l’étudiant obtiendra son PAEH. Pour les étudiants ayant déjà bénéficié d’un plan d’accueil individuel (PAI) au lycée, ils peuvent l’apporter à leur rendez-vous afin que la référente puisse se référer aux aménagements existants pour établir le PAEH.
  • Ensuite, l’étudiant devra impérativement prendre rendez-vous avec le service de Médecine préventive (SIUMPPS). Un médecin évaluera alors, avec l’étudiant, les mesures compensatoires nécessaires au bon déroulement de sa scolarité à l’université. Il émettra un avis médical comportant les propositions d’aménagements de ses conditions d’études et d’examens pour l’année universitaire. Puis, cet avis médical sera transmis au Relais handicap, pour faire l’objet d’un arrêté signé par le président.

L’arrêté, rédigé par le Relais handicap, est un document juridique qui mentionne les aménagements dont l’étudiant a besoin et dont bénéficiera par la suite. Le président de l’université est le seul à pouvoir valider cet arrêté.

La mise en place des aménagements

Les aménagements peuvent prendre différentes formes. Ils sont soit humains, soit techniques.

  • Humains : ces aides sont proposées par les étudiants, pour les étudiants. Il s’agit de preneurs de notes (qui suivent les mêmes cours que les étudiants bénéficiaires du PAEH), de tuteurs ou encore de secrétaires (ces derniers écrivent sous la dictée de l’étudiant en situation de handicap). Ces missions sont règlementées grâce à des contrats, et font donc l’objet de rémunérations (les étudiants engagés peuvent également prétendre à une bonification grâce à la reconnaissance de l’engagement étudiant).
  • Techniques : il peut, par exemple, s’agir d’un ordinateur avec lequel l’étudiant pourra passer ses partiels, avec un ou plusieurs logiciels spécifiques destinés à l’appuyer lors de ses examens.

Le Relais handicap a également pour mission de faire le lien avec les enseignants et les différentes UFR, notamment pour la mise en place d’un tiers-temps lors des examens. Un objectif commun les rassemble : trouver des solutions et mettre en place des aménagements pour permettre à ces étudiants de réussir leur année universitaire. Dans chaque UFR, les étudiants pourront retrouver un correspondant handicap qui pourra le diriger vers le Relais handicap en cas de besoin.

Attention, des dates butoirs sont établies chaque année pour déposer une demande de PAEH. Elles sont fixées à la mi-novembre pour le premier semestre, et à la mi-mars pour le second. En dehors de ces périodes, les dossiers ne seront plus acceptés.

Le Relais handicap au-delà des murs de l’université

Le Relais handicap travaille en coopération avec des chargés d’études en milieu hospitalier. Ainsi, de manière ponctuelle, il est possible pour les étudiants ayant une pathologie lourde, de passer leurs examens dans des hôpitaux. L’équipe travaille également avec des instructeurs en locomotion pour permettre aux étudiants non-voyants d’apprendre à se repérer dans leur centre, en leur expliquant comment fonctionne le site. Par ailleurs, les étudiants en situation de handicap qui ne résident pas à Paris peuvent être accompagnés par l’équipe du relais pour trouver, entres autres, des lieux d’examens adaptés.

Pour les étudiants bénéficiant d’un PAEH, le Relais handicap leur propose un appui pour rechercher des stages ou des jobs d’été, grâce à des partenariats avec le Crédit Foncier et Cap Emploi. Le SCUIO aidera également les jeunes qui ont besoin à retravailler leurs CV et lettre de motivation. Pour les étudiants présentant un handicap, qui souhaiteraient partir dans le cadre du programme Erasmus, ils peuvent aussi être accompagnés. L’équipe du Relais handicap veillera à la bonne transmission de leur dossier à l’université partenaire et à la mise en place des mesures d’accompagnement.

Contacter le relais handicap

Centre Pierre-Mendès-France (PMF)
90, rue de Tolbiac 75013 Paris
Bureau B11-11
Accueil du lundi au vendredi sur rendez-vous

► Courriel : handi@univ-paris1.fr
Page web du relai handicap
Bonification des étudiants engagés