Évènement

Michel Barnier, invité de la Chaire des grands enjeux stratégiques

Le cycle de conférences de la Chaire des grands enjeux stratégiques s’est ouvert le 21 janvier avec sa traditionnelle leçon inaugurale, donnée cette année par Michel Barnier.

La thématique choisie pour 2019 concerne l’affirmation stratégique des européens.

La leçon inaugurale du 21 janvier n’a pas échappé à la règle et a fait salle comble. C’est Georges Haddad qui a accueilli Michel Barnier en rappelant l’importance de la chaire pour Paris 1 Panthéon-Sorbonne : "C’est un des fleurons de l’université. Par ailleurs, les enjeux européens sont au cœur des missions de l’université et c’est un grand honneur pour nous de recevoir Michel Barnier".

Louis Gautier, professeur à l’université et responsable de la chaire, a remercié le public pour son intérêt sans cesse renouvelé : "La chaire a su trouver son public. Ce rendez-vous est attendu aussi bien par les étudiants que par le grand public. Nos conférences offrent un large champ de vision sur nos problèmes contemporains et permettent aux étudiants de se forger un jugement critique. Les auditeurs libres, quant à eux, trouvent des réponses aux questions qu’ils se posent."  Il a évoqué également le thème choisi cette année : l’affirmation stratégique des européens. Un thème essentiel qui fait écho à l’actualité : "C’est une année de tous les dangers pour l’Europe qui fait face à autant de menaces que de défis."

Toute la soirée, Michel Barnier a démontré son attachement à une Europe forte qui défend ses valeurs et ses intérêts sans jamais empiéter sur la souveraineté nationale de ses États membres : "Le choix à faire n’est pas entre la France et l’Union européenne mais bien entre une Europe souveraine et une Europe sous-traitante. Je continue de penser que l’union fait la force . À 27, nous restons à la table des négociations et participons aux décisions." En tant que négociateur en chef auprès de l’Union européenne pour le Brexit, il a évoqué la crise que traverse aujourd’hui l’UE : "Le Brexit est symptomatique d’une colère sociale, d’un sentiment d’exclusion. Il y a urgence à y répondre. Cette situation nous a rendu plus lucides et nous oblige à faire de l’UE un acteur plus fort."  Michel Barnier a par ailleurs rappelé la nécessité de se tourner vers l’avenir en détaillant notamment les quatre grands chantiers que doit entreprendre l’UE : la défense, le numérique, l'économie et l’écologie.

À l’issue de la leçon, comme le veut la coutume, le public était invité à poser ses questions. Permettre ces échanges enrichissants est une des missions de la chaire qui poursuivra le débat sur la stratégie européenne tout au long de l’année avec un programme et des intervenants de qualité.

Retrouvez le programme détaillé des conférences de la Chaire pour 2019