Évènement

À la (re)découverte de Patrice Chéreau aux Archives nationales

Jusqu’au 2 décembre, les Archives nationales accueillent une exposition qui retrace le parcours de Patrice Chéreau.
Affiche de l'exposition Patrice Chéreau à l'œuvre

Des années d’apprentissage à la consécration

Organisée sous le commissariat de Marie-Françoise Lévy, historienne, et Myriam Tsikounas, professeure d'histoire culturelle, toutes deux rattachées à Paris 1 Panthéon-Sorbonne, l’exposition Patrice Chéreau à l’œuvre est construite autour de six moments et revient sur la trajectoire professionnelle du metteur en scène. Elle s’ouvre sur les jeunes années de l’artiste et ses premières expériences théâtrales au lycée Louis-le-Grand qu’il fréquentait. Puis, elle s’intéresse successivement à son implication au sein du Théâtre de Sartrouville, à son expérience italienne et au Théâtre national populaire de Villeurbane en passant, bien sûr, par les années qu’il consacre au Théâtre des Amandiers à Nanterre. Ce sont ensuite les années 1990 avec son retour à l’Odéon-Théâtre de l’Europe et La Reine Margot, superproduction récompensée au Festival de Cannes et aux César. L’exposition se termine sur les dernières années du créateur avec l’exposition qui lui est consacrée au Louvre et sa disparition en 2013, alors qu’il commençait les répétitions de la comédie de Shakespeare Comme il vous plaira.

Chacune de ces étapes décisives est mise en lumière et analysée à travers une documentation très riche : photographies, dessins, maquettes, costumes… Ces pièces, qui pour certaines n’avaient jamais été montrées au grand public, sont issues de fonds publics et privés mais aussi d’archives personnelles de l’entourage de Patrice Chéreau et contribuent ainsi à créer une atmosphère intime et chaleureuse au sein de laquelle l’œuvre de l’artiste prend tout son sens.

Patrice Chéreau à l’œuvre - Costumes de la Reine Margot

Un artiste majeur

Au-delà de la présentation de sa trajectoire, Marie-Françoise Lévy et Myriam Tsikounas, les deux commissaires d’exposition, ont souhaité rendre hommage à l’artiste en montrant la complexité de son œuvre et de son cheminement artistique. Elles expliquent ainsi « Un parcours artistique est nécessairement marqué par des inflexions, de différentes natures. Au fil des salles, le visiteur découvre également de grandes constantes : la prodigieuse énergie de celui qui fut à la fois comédien, réalisateur, metteur en scène de théâtre et d’opéra, directeur d’institutions culturelles, son dépassement permanent, sa grande originalité qui consiste à établir continuellement des correspondances entre peinture, cinéma, musique et spectacle vivant. »

Avec cette exposition, elles démontrent ainsi que le travail de Patrice Chéreau et ses méthodes sont un héritage considérable pour le monde arts.

à l’œuvre

Autour de l'exposition

Plusieurs manifestations viennent compléter cette rétrospective et mettre à l’honneur l’artiste :

Une après-midi autour de La Reine Margot : l’École nationale supérieure Louis Lumière organisera, le samedi 20 octobre, de 14 h à 18 h, un événement autour de La Reine Margot.

Impromptu chorégraphique : le temps de l’exposition, Thierry Thieû Niang, danseur et chorégraphe, proposera chaque semaine, qu'il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, un impromptu chorégraphique de quinze minutes, I am the wind, dans la cour d'honneur de l'Hôtel de Soubise.

  • 22 octobre à 18 h
  • 2 novembre à 13 h
  • 10 novembre à 17 h
  • 18 novembre à 15 h
  • 26 novembre à 12 h
  • 1er décembre à 15 h

Lectures : Gérard Desarthe dira, le samedi 27 octobre à 15 h, à l'Hôtel de Soubise, des monologues de la pièce Peer Gynt, d’Henrik Ibsen. Dominique Blanc, lira, le samedi 24 novembre à 15 h, à l’Hôtel de Soubise, des textes de Patrice Chéreau : http://www.archives-nationales.culture.gouv.fr

Soirées hommages : l’Institut Jean Vigo de Perpignan organisera, durant deux soirées, un hommage à Patrice Chéreau. Le mardi 8 janvier, à 18 h 30 : conférence de Myriam Tsikounas sur l’écriture de l’histoire dans les films de Patrice Chéreau, suivie par la projection de La Reine Margot ; le jeudi 10 janvier, rencontre avec Pascal Greggory autour du travail de Patrice Chéreau, puis projection du film Ceux qui m'aiment prendront le train.

► Pour plus d’informations sur l’exposition Patrice Chéreau à l’œuvre

 

Crédits photos : Pascal Levy / Panthéon-Sorbonne