X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

Accueil » ISJPS - Institut des Sciences Juridique et Philosophique de la Sorbonne - (UMR 8103) » Centres de recherche » Centre de Droit Comparé et Internationalisation du droit » Internormativités dans le champ pénitentiaire

Internormativités dans le champ pénitentiaire

Internormativités dans le champ pénitentiaire

Financement Appel à projet de l'Université Paris 1 2015-2017

Responsables scientifiques : Isabelle FOUCHARD, Sandra LAUGIER, Anne SIMON

 


Le projet « Internormativités dans le champ pénitentiaire » financé par le Conseil scientifique de l’Université Paris 1 a été conçu dans une double perspective : d’une part, sceller la collaboration scientifique entre les différents champs juridiques désormais représentés au sein de l’IJSPS et avec l’équipe des philosophes récemment accueillie ; d’autre part, développer les interactions avec d’autres centres universitaires français et étrangers travaillant sur les questions pénitentiaires et avec les professionnels du monde carcéral.

 

Cycle de journées d'études

 

Dans le cadre de ce projet a été organisé un cycle de six journées d’études exploratoires sur des thématiques identifiées comme tout à la fois d’une grande actualité et nécessitant une approche pluridisciplinaire :

 

Journée d’étude 1 : Interactions normatives et sources du droit pénitentiaire

 

Journée d’étude 2 : Service public pénitentiaire : quelles obligations ? quelles responsabilités ?

 

Journée d’étude 3 : Sens et non-sens de la peine

 

Journée d’étude 4 : (In)dignité des conditions matérielles de détention : anciennes et nouvelles prisons/questions

 

Journée d’étude 5 : Santé physique et mentale et questions de genre en détention

 

Journée d’étude 6 : Liberté de culte et radicalisation religieuse en détention

 

Le format choisi est celui de journées d’étude en comité restreint, réunissant une vingtaine de personnes, intervenants et discutants invités, pour favoriser l’échange et donner l’impulsion à une recherche véritablement collective. En moyenne six spécialistes, chercheurs relevant de disciplines différentes et praticiens du milieu pénitentiaire (qu’il s’agisse de personnels de l’administration pénitentiaire, d’avocats, de magistrats ou de membres d’associations actives sur ces questions) sont invités à présenter leur propre perspective d’une même thématique afin de nourrir un dialogue pluridisciplinaire et transversal avec les discutants.

 

Colloque final du projet Internormativités dans le champ pénitentiaire

 
 

« Le revers des droits de l’homme en prison.

Ressorts théoriques et enjeux pratiques »

 

12 et 13 décembre 2017