Du 7 novembre au 21 décembre, une exposition met à l'honneur le philosophe et diplomate anglais Sir Kenelm Digby dont la Sorbonne a acquis une partie de la bibliothèque qu'il avait constituée à Paris.

Cette exposition s’intéresse à Sir Kenelm Digby, passeur d’idées et penseur syncrétique, dont la BIS possède une partie de la bibliothèque parisienne.

Au sein du réseau de la République des Lettres européenne et dans le sillage des révolutions intellectuelles qui marquent l’époque moderne, Sir Kenelm Digby, converti au catholicisme, occupe une place de choix qui lui permet d’offrir une synthèse originale des idées de son temps. À Londres comme à Paris où il est exilé pendant plus de vingt ans, mais aussi au fil de ses voyages, il échange sans relâche livres et idées et correspond avec les savants de son époque comme Mersenne, Descartes, Fermat et Hobbes.

Passionné d’alchimie, il écrit un traité remarqué sur la « poudre de sympathie ». Par ses intérêts variés pour les idées de Paracelse, l’atomisme et le cartésianisme, mais aussi par sa spiritualité tourmentée, Digby explore avec ferveur le monde matériel et spirituel et tente de rendre compte, du fonctionnement du monde et de l’homme, dans une époque tourmentée.

Commissariat scientifique : Line Cottegnies.
Coordination : Isabelle Diry, Ladan Taheri.

Plus d'informations sur le site de la bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne