À la faveur des nouvelles recherches en neurobiologie, en sciences cognitives et en philosophie de l’esprit, la question du rôle et de la structure du cerveau cartésien a trouvé un regain d’actualité en histoire de la philosophie. Le renouveau de la physiologie du cerveau dans les recherches cartésiennes (Descartes embodied) cherche à préciser la question de l’union de l’esprit et du corps afin de redéfinir ce qui relève véritablement du corps et ce qui relève de l’esprit.

Plus précisément, il s’agit de repenser la psychologie cartésienne à partir des bases physiologiques des fonctions mentales. Cela suppose qu’on précise à la fois l’anatomie du cerveau, la relation réelle entre le cerveau et le corps entier, et le mode d’interaction de l’esprit et du corps dont la « petite glande » pinéale constitue selon Descartes l’élément central. Outre les aspects cérébraux des fonctions des sens, de l’imagination, de la mémoire et du mouvement volontaire, il conviendra de soumettre à examen ceux des phénomènes mentaux qui sont présentés par Descartes comme indépendants de ces bases physiologiques.

Cette nouvelle réflexion en psychophysiologie réunira historiens de la philosophie et historiens des sciences ; elle sera ouverte à des chercheurs en sciences cognitives et en philosophie de l’esprit. On cherchera à préciser en quoi, à l’ère des neurosciences, et à travers ou par-delà toutes les controverses qu’elle a soulevées, la théorie cartésienne du cerveau et de sa communication avec l’esprit et fournit toujours un modèle remarquable et demeure un objet de réflexion des plus féconds.

Le programme détaillé

► Inscription indispensable : philo-recherche@univ-paris1.fr

Organisé avec le concours de l’Institut d’Histoire et de Philosophie des Sciences et Techniques (UMR 8590), de l’École doctorale de philosophie de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (ED 280), de La République des Savoirs (USR 3608), équipe Mathesis (CNRS/ENS/Collège de France), de l’Institut Universitaire de France

comité scientifique : Denis Kambouchner, André Charrak (Paris 1-ISJPS),
Jean-Pascal Anfray (ENS-IUF), Tad M. Schmaltz (Univ. of Michigan, Ann Arbor)
organisation : Damien Lacroux, Ruidan She (doctorants Paris 1-ISJPS : EXeCO)