Les récentes réformes législatives ouvrent la voie à une prise en compte, déjà réalisée par certains accords collectifs, des compétences liées au mandat syndical. Pour les militants ayant exercé des fonctions de représentation des travailleurs, cela permet d’accéder à d’autres emplois, à d’autres responsabilités dans leur entreprise ou ailleurs. Comment se construit cette reconnaissance ? Quels sont les moyens mis à la disposition des militants ? de l’organisation syndicale ? Cette reconnaissance contribue-t-elle à transformer la nature de l’engagement syndical ?

Ces rencontres associeront chercheurs, universitaires, responsables syndicaux et praticiens de la formation afin d’échanger et de débattre sur les trajectoires au sein de l’organisation syndicale et les parcours après le syndicalisme.

Télécharger le programme