X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1
Accueil » Institut Pierre Renouvin » Les revues » Le bulletin de l'Institut Pierre Renouvin » Tous les bulletins » Bulletin n°50 - Alimentation et relations internationales - décembre 2019 » Jean Gecit - Les radioisotopes, une solution à la problématique agricole ouest-africaine (1964-1971)

Jean Gecit - Les radioisotopes, une solution à la problématique agricole ouest-africaine (1964-1971)

Les radioisotopes, une solution à la problématique agricole ouest-africaine (1964-1971)

Jean Gecit



Résumé

L’utilisation des radioisotopes a vocation à se généraliser en Afrique de l’Ouest, dans les années 1960, afin de faire face à la délicate problématique agricole. Elle permet des économies en eau, en intrants, et œuvre à la conservation des denrées alimentaires en irradiant les cultures et en écartant les éléments nuisibles. Les Nations unies, ses agences spécialisées et la France interviennent directement en Afrique de l’Ouest et mettent en lumière des possibilités applicables à l’échelle mondiale.

Mots-clés : Nations unies – Développement – Agriculture – Radioisotopes – Afrique de l’Ouest.


Abstract

Radioisotopes, an Answer to Agricultural Issues in West Africa (1964-1971)

The use of radioisotopes was intended to become widespread in West Africa, in the 1960s, in order to cope with the delicate agricultural problem. It saves water, inputs and preserves food by irradiating crops and eliminating harmful elements. The United Nations, its specialized agencies and France are directly involved in West Africa and highlight opportunities that are applicable on a global scale.

Keywords: United Nations – Development – Agriculture – Radioisotopes – West Africa.

 

 

 

« Nous vivons une époque remarquable, d’immenses transformations sociales et de grandes découvertes scientifiques et techniques, l’époque de la conquête de l’espace. À l’heure actuelle, des possibilités inconnues jusqu’à présent s’offrent à l’humanité pour […] supprimer totalement la famine et les maladies dans tous les pays du monde, cela au cours d’une seule génération (1)».

Ces mots prononcés en 1963 au Palais des Nations de Genève par le Premier ministre de l’URSS, Nikita Khrouchtchev, témoignent d’une période de changements, de progrès, illustrés par le recours à la science et à des techniques nouvelles pour remédier à la problématique alimentaire (2).

 

 

Initiates file downloadLa suite sur le PDF en ligne

 

 

 

 

1 Nations unies, Le développement de la science et de la technique, Un monde de promesses, Paris, Dunod, 1963, vol. 1, p. 54.

2 Le présent article est inspiré de mes recherches actuelles dans le cadre d’un doctorat sur les réflexions des Nations unies pour le développement de sources nouvelles d’énergies en Afrique de l’Ouest de 1960 à 1986, sous la direction de Pascal Griset, et avec le concours du Comité d’histoire de l’électricité et de l’énergie et le soutien de la Fondation EDF.