X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

Accueil » ISJPS - Institut des Sciences Juridique et Philosophique de la Sorbonne - (UMR 8103)

Actualité de l'ISJPS

Le Logos financier : pages blanches, signes noirs et cygnes noirs

Mardi 29 mai 2018

 

Séminaire

Mardi 29 mai
18h-20h

ESSEC Executive Education | 2 Place de la Défense,  92053 Paris La Défense

Inscription

 

Christian Walter, titulaire de la chaire Ethique & finance, intervient dans le 24e séminaire de recherche de la chaire Edgar Morin de la Complexité.

Un cygne noir est « quelque chose » qui vient contrarier les prévisions, un imprévu radical qui fait irruption dans ce qui semble le mieux établi car fondé sur des observations répétées. Avec la crise financière de 2008, cette notion de cygne noir a tout à coup bénéficié d’une audience internationale grâce à la publication de l’ouvrage de Nassim Taleb qui fut un succès mondial d’édition : Le cygne noir. La puissance de l’imprévisible. La thèse de Taleb s’appuie sur une vision sceptique du monde, qui réduit les cygnes noirs à une apparition impossible à prévoir. En utilisant une approche fondée sur la notion de « Logos financier » (Walter, 2016), on dira que, bien souvent, les supposés « cygnes noirs » ne sont que les « signes noirs » de l’écriture mathématique des modèles du probable, qui provoquent des accidents financiers par performativité d’une représentation dangereuse du hasard. Pour illustrer le fait que l’écriture mathématique des modèles exerce une influence sur les décisions des professionnels, Christian Walter présentera le rôle du « virus brownien » (Walter, 2009) dans la formation des dits « cygnes noirs. » Il montrera comment les « signes noirs » du virus brownien ont conduit au « cygne noir » de la crise de 2008.