Hommage

Un prix scientifique en hommage à Valeria Solesin

La cérémonie de remise du prix Valeria Solesin a eu lieu le 4 novembre dernier au centre Panthéon. C’est Lucie Wicky, jeune doctorante en sociologie, qui en est la première lauréate.

C’est avec beaucoup d’émotion, que le premier prix Valeria Solesin a été remis à sa lauréate, Lucie Wicky, le lundi 4 novembre dernier. Créé par l’Institut de démographie de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Idup), ce prix rend hommage à Valeria Solesin, doctorante italienne décédée lors de l’attentat du Bataclan en novembre 2015. Valeria avait intégré l’Idup en 2011 pour mener sa thèse sur les déterminants de la fécondité en France et en Italie. « Ce prix contribue à faire vivre la mémoire de Valeria et son travail », a expliqué la mère de Valeria qui était présente lors de l’évènement.

L’honneur de l’esprit humain face à la barbarie

Les témoignages se sont succédé pour rendre hommage à Valeria Solesin en amont de la remise du prix. Émue, Virginie Barrusse, directrice de l’Idup et co-directrice de thèse de Valeria a remercié l’ensemble des personnes présentes : « Merci à tous pour votre aide et pour l’organisation collective de ce prix. Merci aussi à la maman de Valeria qui a accompagné ce projet et dont la présence ce soir force l’admiration. » Georges Haddad, président de l’université, a évoqué le rôle de l’université : « Face à la barbarie, nous devons continuer à vivre, continuer à nous battre et continuer à espérer. L’université continuera à mener sa mission quoi qu’il arrive. ». Emilia Gatto, la consule générale d’Italie, a quant à elle insisté sur l’engagement féministe de Valeria : « C’était une jeune femme talentueuse et volontaire. Elle poursuivait des idéaux. » Les prises de parole se sont conclues avec la lecture d’un texte rédigé par Valeria sur Venise, sa ville natale. Une façon de continuer à faire entendre sa voix, de se remémorer son humour et son amour pour la vie.

Partager la passion pour la recherche

Arnaud Régnier-Loilier, directeur de recherche à l’Ined et président du jury a ensuite salué la qualité des travaux reçus. Ouvert aux étudiants de master, le prix Valeria Solesin récompense un travail en démographie ou science de la population. Les candidatures devaient respecter un format de quatre pages, impliquant ainsi une grande clarté et un excellent sens de la synthèse. C’est finalement Lucie Wicky qui a été primée pour le travail de synthèse de son mémoire intitulé : Parcours d'hommes se déclarant victimes de violences sexuelles dans l'enfance sous la direction de Mathieu Trachman et de Magali Mazuy (EHESS).

La lauréate a reçu son prix avec émotion : « Je remercie l’Idup pour ce prix. Je mesure l’importance de l’émotion qui l’accompagne. Je ne connaissais pas Valeria, mais je partage avec elle la passion pour la recherche. Ce prix incarne aussi la légitimité des femmes dans la sphère professionnelle. »

 

Crédits photo © Pascal Lévy / Paris 1 Panthéon-Sorbonne