International

Paris 1 Panthéon-Sorbonne s’engage pour les humanités numériques en Tunisie

Du 3 au 5 mars s’est tenu à Tunis, à l’Université de la Manouba, le séminaire de lancement du nouveau projet RAQMYAT.

Séminaire de lancement "Les humanités numériques dans l’espace euro-méditerranéen"

Retenu dans le cadre de l’appel européen Erasmus+ Renforcement des capacités dans le domaine de l’enseignement supérieur (CBHE), le projet RAQMYAT (Stratégies numériques pour la formation doctorale en sciences humaines et sociales en Tunisie) a pour objectif de contribuer à faire émerger un nouveau modèle de formation doctorale en sciences humaines et sociales (SHS) en Tunisie, plus adapté aux défis du XXIe siècle, en travaillant plus particulièrement sur les pratiques numériques comme outil et objet de la formation à la recherche disciplinaire et transdisciplinaire des doctorants tunisiens. Ce projet porté par l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en coordination avec l’Université de la Manouba, mobilise les six autres universités tunisiennes comptant des écoles doctorales en SHS (Université de Kairouan, Université de Sfax, Université de Sousse, Université de Tunis El Manar, Université de Tunis, Université Virtuelle de Tunis) et quatre autres institutions européennes (Université de Grenade, Université de Vienne, Fondation Maison des Sciences de l’Homme et Union des Universités de la Méditerranée). Il est coordonné à Paris 1 Panthéon-Sorbonne par le Centre Maghreb & Moyen-Orient et son co-responsable Éric Vallet (École d’Histoire de la Sorbonne) et associe notamment le PIREH. Il s’inscrit dans le cadre du partenariat privilégié développé depuis 2012 entre Paris 1 Panthéon-Sorbonne et les différentes universités tunisiennes.

Le projet RAQMYAT a été inauguré par une journée de séminaire sur les "Humanités numériques dans l’espace euro-méditerranéen" qui s’est tenu dans l’amphithéâtre Carthage Al Hadatha à l’Université de la Manouba, en présence de plus d'une cinquantaine de participants, responsables universitaires, enseignants-chercheurs, directeurs d'écoles doctorales ou présidents de commissions sectorielles de thèse tunisienne, représentant les différents partenaires du projet. Au cours de trois tables rondes, les intervenants ont interrogé les bouleversements induits par la révolution numérique sur la formation à la recherche en sciences humaines et sociales. Ont ainsi été proposés, dans un premier temps, des présentations sur les Humanités numériques en ce qu’elles modifient profondément mais diversement les modalités de la recherche dans le monde académique européen. Dans un second temps, les projets engagés dans les universités tunisiennes partenaires ont été mis à l’honneur. Une dernière table ronde abordait la place du numérique dans les formations, en particulier doctorales, en Tunisie et en Europe. Les interventions et discussions ont placé au centre du débat la notion même d'"humanités numériques" en soulignant sa complexité conceptuelle et en soulevant ses enjeux heuristique et épistémologique.

Présentation de l’offre proposée en matière de numérique dans le cadre de la formation doctorale au sein de l’Université de Vienne au cours de la troisième table ronde

Présentation de l’offre proposée en matière de numérique dans le cadre de la formation doctorale au sein de l’Université de Vienne au cours de la troisième table ronde

Les partenaires, les directeurs des Écoles doctorales et les présidents des Commissions de thèses se sont retrouvés le lendemain matin pour une présentation des institutions parties prenantes du projet, des objectifs et des attentes. Cette matinée était par ailleurs consacrée à la présentation et la discussion collective sur les deux premiers lots de travail consacrés à l'état des lieux des ressources et pratiques en matière de numérique dans la formation doctorale en SHS tunisiennes et à l'élaboration et la mise en œuvre des stratégies numériques des écoles doctorales. L’après-midi et la journée qui ont suivi réunissaient uniquement les partenaires du projet. Ces journées furent consacrées à la présentation des autres actions prévues dans le cadre du projet, du calendrier du projet et des questions relatives à la gestion administrative et financière du projet ainsi que des conventions de partenariat. Ces trois journées ont ainsi été l’occasion de nombreux échanges multilatéraux et bilatéraux.

Présentation du lot de travail relatif à la dissémination

Présentation du lot de travail relatif à la dissémination

Télécharger le programme complet des trois jours de réunion
► Site web du projet
► Pour toute information : raqmyat@univ-paris1.fr