International

Paris 1 Panthéon-Sorbonne remporte plusieurs projets en Afrique

L’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne a été sélectionnée pour porter de nouveaux projets en partenariat avec des institutions africaines à compter de la rentrée 2019.

Deux projets concernent l’Afrique subsaharienne :

  • Le projet INDIGO (Internationalisation et Développement des Indicateurs pour une meilleure GOuvernance de l’enseignement supérieur guinéen) sera porté et coordonné par Paris 1 Panthéon-Sorbonne, en partenariat avec des établissements allemands, belges et guinéens, mais aussi avec des partenaires des secteurs économiques guinéens et européens. L'objectif de ce projet de 36 mois est de soutenir la modernisation des universités guinéennes en les accompagnant dans la définition et la construction de leur projet d'établissement. Ce projet a été sélectionné dans le cadre de l’appel " Renforcement des capacités " (CBHE) de la Commission européenne.
    Un nouveau financement obtenu par Paris 1 Panthéon-Sorbonne dans le cadre du projet de Mobilité Internationale de Crédits (MIC) permettra par ailleurs de proposer des mobilités étudiantes, administratives et/ou enseignantes avec des universités situées en Afrique subsaharienne (en Guinée).  
     
  • Le projet CAMAPA (CAdres de la Mutualité, de l’Assurance et de la Prévoyance d’Abidjan) sera porté en partenariat avec l’Institut National Polytechnique Houphouët-Boigny (INP-HB), en Côte d’Ivoire. Il a pour objectif d’offrir une formation aux mécanismes et métiers de la protection sociale (couverture santé, retraite et prévoyance), sanctionnée par un diplôme de Master 2 de l’INP-HB et de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Cette coopération académique associe également les professionnels du secteur de l’assurance et de la mutualité de la zone de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Ce projet a été sélectionné dans le cadre de l’appel du Contrat de Désendettement et de Développement pour renforcer le Hub franco-ivoirien pour l’éducation. Cette plateforme, mise en place par l’Ambassade de France et le ministère ivoirien de l’Enseignement supérieur, a pour objectif de permettre de passer son diplôme français en Côte d’Ivoire. Le Hub vise à coordonner l’ensemble de ces formations et à en accroitre le nombre progressivement.

Deux projets s’inscrivant dans le cadre de l’appel CBHE de la Commission européenne concernent l’Afrique du Nord :

  • Le projet Raqmyat (Stratégies numériques pour la formation doctorale en sciences humaines et sociales en Tunisie) sera porté et coordonné par l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en partenariat avec des établissements autrichiens, espagnols, français, italiens et tunisiens. Ce projet vise à promouvoir le développement des humanités numériques dans les formations doctorales tunisiennes et à renforcer les compétences transversales des doctorants pour une meilleure employabilité.
     
  • Le projet Ci-RES (Création de capacités institutionnelles d’Intégration des Réfugiés dans l’Enseignement Supérieur en Algérie) sera coordonné par l’université Sétif 2, en partenariat avec des institutions algériennes, espagnoles et italiennes. Il propose de réaménager la structure organique et fonctionnelle des universités algériennes pour répondre aux problèmes actuels d’intégration effective des réfugiés au sein de ces établissements.
    Des financements dans le cadre du projet de MIC ont également été obtenus pour permettre de nouvelles mobilités avec des universités en Afrique du Nord (en Tunisie).

Cette réussite dans des appels à projets stratégiques confirme et renforce les liens étroits qui unissent l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et le continent africain. Ces nouveaux projets s’ajoutent à d’autres déjà en cours sur la zone : DIRE-MED (Maroc, Algérie, Tunisie), SAGESSE (Tunisie) et ESAGOV (Algérie).