Projet

Moteur pour les artistes de l’université

Les étudiants du master en scénario, réalisation et production ont poursuivi, le 20 février, leur plongée dans le grand bain du cinéma à l’occasion de la diffusion de leurs courts-métrages, réalisés avec le soutien de l’Adami, au Forum des images.
Les étudiants en cinéma sur la scène du Forum des images.

Tout sourire, ils étaient six, sur les huit réalisateurs de la collection de courts-métrages Artistes !, à recevoir l’ovation des deux-cents spectateurs présents lorsque la lumière est revenue dans la salle 300 du Forum des images à Paris. Deuxième étape de leur plongée dans le grand bain du cinéma après une première projection au festival Premiers plans d’Angers en janvier dernier, les étudiants du master en scénario, réalisation et production de l'université ne cachaient pas leur fierté sous les yeux de leur professeur, Frédéric Sojcher, et de leur productrice, Gaëlle Bayssière de la société Everybody On Deck.

« Ce projet est une aventure commune. Elle nous a permis de mettre en lumière ce qu'est un artiste de nos jours tout en jouant sur l'effet miroir de confier la réalisation à des cinéastes en devenir », a-t-elle ainsi expliqué. Pendant de longs mois, elle les a accompagnés et conseillés : du premier traitement, au scénario, en passant par le storyboard, la vie du tournage et enfin le montage.

Une aventure collective

Parmi les nombreux projets proposés par les étudiants pour répondre à la commande de l’Adami* sur le thème de l'artiste et de sa place dans la société, huit courts-métrages ont été sélectionnées et réalisés dans des conditions professionnelles. Dans les différentes équipes de tournage, quasiment tous les élèves de la promotion ont mis la main pâte pour parvenir aux films de la collection. Certains ont puisé dans leurs souvenirs personnels. « Très tôt j’ai eu le thème de mon film sur le rapport des sourds et malentendants avec la musique électronique grâce à une expérience très forte vécue lors du festival lyonnais des Nuits sonores », a expliqué Anne Chapelot réalisatrice de La nuit grondante. Pour Roisin Burns, auteure de Passing tides, « la musique était un prétexte pour parler de ma ville du nord de l'Angleterre, de ma mère ».

Six étudiants du master en scénario, réalisation et production ont présenté leurs courts-métrages au public

D’autres ont choisi de s’affranchir du format documentaire, à l'image d'Alki Politi qui imagine une Grèce vidée de ses habitants dans le futur (Génération perdue) ou de Simon Rieth qui s'est inspiré du Stand by me de Rob Reiner pour évoquer la présence des artistes - et du rappeur Jul - dans le quotidien de deux jeunes adolescents du nord de la France à la fin de l'été dans Saint-Jean.

La Suite est déjà prévue
Cette expérience collective a visiblement séduit les étudiants mais également permis de souligner l’excellence de la formation de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. « Je pense que c’est exceptionnel que des films produits à l’université puissent être projetés dans un lieu comme celui-ci et être diffusés ensuite à la télévision », se réjouissait réjouit Frédéric Sojcher, directeur du master, devant la salle bondée du Forum des images. En effet, le vendredi 23 mars prochain, la collection de huit films aura les honneurs de l’émission Libre Court sur France 3, en deuxième partie de soirée.

Et ce n'est pas fini puisque le partenariat entre Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l’Adami a été reconduit pour l'année prochaine. Une nouvelle collection de courts-métrages intitulée Lieux d’artistes est d’ores et déjà en production...


* Partenaire des artistes-interprètes, l’Adami gère et fait progresser leurs droits en France et dans le monde. Elle les accompagne également par ses aides financières aux projets artistiques. Elle a ainsi financé ce projet à hauteur de 90 000 €.

 

Artistes !, la collection

Architecture des corps de Lou Skornicki
Le film retrace le parcours du chorégraphe Jordi Galí, des premiers pas agités au geste de danse maitrisé.

Coulisse d’une utopie de Céleste Rogosin
De jeunes artistes échangent autour d’un lieu idéal, où développer un projet artistique commun.

Génération perdue d’Alki Politi
« Je suis partie de mon pays, la Grèce, dans l’espoir de mieux le comprendre. [...] Avec ce documentaire, je parle de ceux qui sont restés là-bas. »

La nuit grondante d’Anne Chapelot
Markus Gibb est DJ, Vincent est sourd. Leur passion commune pour la musique électronique les réunit.

Les ruches de Willy Orr
À l’Académie de l’Union, au coeur d’un lieu à l’aura surnaturelle, comédiens et maître de théâtre basculent dans les limbes où Molière les attire.

Passing tides de Roisin Burns
Une jeune cinéaste, exilée à Paris, retourne dans sa ville natale, au nord de l’Angleterre, pour y rencontrer un célèbre musicien local.

Pour ne pas être seul de Théo Hoch
Vincent Macaigne participe au tournage en motion capture d’un jeu vidéo.

Saint-Jean de Simon Rieth
À la fin de l’été, deux adolescents fans du rappeur Jul se retrouvent une dernière fois pour se dire au revoir avant la rentrée.

Photos © Pascal Levy / Panthéon-Sorbonne