International

École d’été du réseau Europaeum à Paris

Du 7 au 13 juillet 2019, l’école d’été du réseau Europaeum a eu lieu à Paris, réunissant 17 universités européennes prestigieuses.

Intitulée " La métropole globalisée : politique, protestations et participations dans des espaces urbains contemporains ", l’école d’été a été organisée par Maria Gravari-Barbas sur des thématiques transdisciplinaires qui abordent les grands défis urbains contemporains. L’école d’été a réuni plusieurs chercheurs et enseignants-chercheurs de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Linda Boukhris, IREST ; Nadine Cattan et Eric Denis, CNRS Géo-Cités ; Nicolas Vaicbourdt, École d’Histoire de la Sorbonne) et des universités du réseau Europaeum (en particulier Jan Wouters, KU Leuven ; Antoni Luna, Universitat Pompeu Fabra ; et Jesus Léal, Universidad Complutense de Madrid).

logo EuropaeumLes séances étaient présidées par le directeur d’Europaeum, Hartmut Mayer. Environ 30 étudiants en master et doctorat, en provenance de plusieurs universités du réseau (University of Oxford, Alma Mater Studiorum - Università di Bologna, Uniwersytet Jagielloński, Universiteit Leiden, Universitat Pompeu Fabra, University of St Andrews, KU Leuven, Universidad Complutense de Madrid, Univerzita Karlova et Paris 1 Panthéon-Sorbonne) ont suivi cette école d’été qui a alterné séminaires, discussions, débats, visites sur le terrain et workshops de réflexion.

Parmi les visites, une promenade dans le Marais a permis aux étudiants de suivre les évolutions d’un des quartiers historiques les plus prestigieux de la capitale, depuis les débuts de la mise en place du Plan de Sauvegarde jusqu’à ses transformations les plus récentes suite à sa gentrification, son artialisation et sa muséification. Une sortie à Château Rouge, guidée par l’association Migrantour a permis de discuter sur les lieux de vie, de culture et de patrimoine de l’immigration récente. Une visite à la Zone d’Aménagement Concerté (ZAC) Rive Gauche a permis de découvrir un des plus importants secteurs en construction à Paris. La visite des " Grands Voisins ", un projet éphémère logé dans une zone occupée par un hôpital parisien, actuellement en cours de transformation en zone résidentielle, a invité les doctorants à se familiariser avec les opérations d’ " urbanisme transitoire " à Paris. Celle de la Fondation Louis Vuitton a donné à voir une opération architecturale spectaculaire et a permis aux étudiants de discuter sur les finalités des grandes opérations de " starchitecture ".

Un travail de réflexion collaboratif, sur quatre thématiques transversales, a été préparé dans le cadre des ateliers de doctorants et a été présenté devant l’ensemble des participants le vendredi 12 juillet, avant la clôture de l’école d’été.