International

Coup d’envoi du projet Ci-RES en Algérie

La réunion de lancement du projet Ci-RES s’est déroulée les 10 et 11 février à Sétif, en Algérie.

Retenu dans le cadre de l’appel « Renforcement des capacités dans le domaine de l’enseignement supérieur » (CBHE) de la Commission européenne, le projet Ci-RES (Création de Capacités Institutionnelles d'Intégration des Réfugiés dans l'Enseignement Supérieur) propose de réaménager la structure organique et fonctionnelle des universités algériennes pour répondre aux problèmes et défis de l’intégration effective des réfugiés au sein de ces établissements.

La réunion de lancement du projet a été inaugurée le 10 février par les mots de bienvenue du Professeur El-Khier Guechi, Recteur de l’Université Mohamed Lamine Debaghine Sétif 2 (Algérie), et de Mama Lafjah, représentante de la Direction de la Coopération et des Échanges Inter-Universitaires du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS) algérien, en présence de l’ensemble des participants. Les deux journées de travail ont permis de présenter les partenaires et d’échanger sur les objectifs et les modalités de démarrage du projet. Les coordinateurs des lots de travail ont ainsi présenté le calendrier des activités, les livrables et les résultats prévus, en particulier dans le cadre du premier lot consacré au recueil de données et à l’identification et la sélection des bonnes pratiques. Les institutions partenaires ont également échangé sur l’organisation des prochaines réunions et évènements. 

Réunion de lancement du projet Ci-RES

Le projet Ci-RES sera porté par l’Université Sétif 2 pour une durée de trois ans. Les autres partenaires impliqués dans ce projet sont le MESRS, trois universités algériennes (Université de Béjaïa, Université de Ouargla et Université de Tizi Ouzou), deux universités espagnoles (Universidad da Coruña et Universidad de La Rioja), deux institutions italiennes (Università degli studi di Bergamo et l’UNIMED) et l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

En savoir plus sur le projet Ci-RES