International

Afrique : Paris 1 Panthéon-Sorbonne dépose le projet MASTAT

Dans le cadre du renforcement de sa coopération sur le continent africain, Paris 1 Panthéon-Sorbonne vient de déposer un projet en réponse à l’appel de la Commission européenne "Intra-Africa Academic Mobility Scheme".

Ce projet, intitulé MASTAT (Mobilité dans l’enseignement supérieur Africain en STATistiques), est porté par un consortium réunissant six établissements africains (issus d’Afrique du Sud, du Burundi, du Cameroun, de Côte d’Ivoire, du Sénégal et de Tanzanie), couvrant l’intégralité des régions d’Afrique subsaharienne, et Paris 1 Panthéon-Sorbonne en tant que partenaire technique européen. Il est coordonné par l’École Nationale Supérieure de Statistique et d’Économie Appliquée (ENSEA), située à Abidjan, en Côte d’Ivoire. L’objectif du projet MASTAT est de former, à travers la mobilité, des étudiants et des professionnels en statistiques appliquées afin qu’ils puissent contribuer à répondre à trois défis du continent africain inscrits dans les principaux agendas du continent : l’intégration africaine, la révolution du numérique et le changement climatique.

Des institutions multilatérales et membres de réseaux de statistiques africains (AFRISTAT, Banque africaine de développement, UNECA, etc.), ainsi que des organisations intervenant sur les dimensions linguistiques (Agence universitaire de la Francophonie, British Council) sont partenaires associés au projet MASTAT.

L’équipe projet réunie à l’ENSEA, fin mai 2019.

L’équipe projet réunie à l’ENSEA, fin mai 2019.

 

Cette démarche s’inscrit dans la volonté actuelle de Paris 1 Panthéon-Sorbonne de renforcer sa coopération sur le continent africain. Déjà extrêmement présente en Afrique du Nord, l’université compte actuellement 28 institutions partenaires dans 17 pays d’Afrique subsaharienne. Paris 1 Panthéon-Sorbonne entretient des liens privilégiés avec l’ENSEA, via l’Institut d’Études du Développement de la Sorbonne (IEDES), avec la création en 2017 de la chaire UNESCO " Défis partagés du développement : savoir, comprendre, agir ". Celle-ci vise à promouvoir un espace collaboratif interuniversitaire en mettant en réseau des institutions de formation et de recherche sur les questions du développement.

Le travail commun réalisé dans le cadre de ce programme européen de mobilité universitaire intra-afrique ouvre de nouvelles voies de coopération pour l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.